lundi 23 janvier 2012

Gagner sa liberté financière, mes avancées en 2011

Qu’est ce que j’ai fait l’année dernière qui me permet aujourd’hui ou me permettra dans quelques années d’être un peu plus, (voir totalement ?) indépendant financièrement ?

Comment ce que j'ai fait en 2011 aura contribué pour qu’un jour mes revenus autres que mon salaire couvrent l’ensemble de mes dépenses.

Ci-dessous un rappel de comment je visualise cette notion de liberté financière : l’évolution de mes dépenses mensuelles en rouge, et l’évolution des mes revenus mensuels, passifs et alternatifs en bleu. C’est gagné le jour où les 2 courbes se croisent.

A noter que la représentation graphique ci-dessous n’est pas l’exacte réalité de ma situation…

Je vous renvoie à cet article pour télécharger la feuille de calcul Excel si vous souhaitez simuler votre cas.


Acquérir l'indépendance financière

Il y a donc 2 solutions à travailler en parallèle :
  1. Réduire ses dépenses
  2. Développer ses revenus annexes
Coté dépenses, ce qui aura le plus d’impact pour moi sera le remboursement de mes emprunts immobiliers et ça viendra naturellement avec le temps. Pour le reste, même si le contrôle de ses dépenses pour faire quelques économies (à investir) est toujours bon à prendre, il est impossible généralement de réduire significativement ses dépenses rapidement (les réduire de moitié ou plus…) sans changer radicalement de vie !

Sachant qu'il faut aussi savoir de profiter de la vie et se faire plaisir autant que possible…

Donc l’essentiel est pour moi de créer de nouvelles sources de revenu et de les faire croitre ! Et là, en théorie, il n’y a pas de limites sur ce qu’il est possible de faire : on est maître de sa réussite, par sa détermination, sa persévérance, ses compétences, sa créativité, etc…

Travailler pour soi décuple en général la motivation et l’enthousiasme…



La réduction de mes dépenses

Ce n’était clairement pas ma priorité en 2011, on ne peut pas tout faire, j’ai préféré me concentrer sur le coté recettes que je juge beaucoup plus critique à court terme.

Donc simplement quelques heures passées à renégocier mes assurances automobile, pour tout de même presque 30€ de gain mensuel en menaçant d’aller voir ailleurs après présentation de tarifs comparatifs…


Plus important, je me suis mécaniquement rapproché du moment où mes dépenses baisseront significativement, étant donné que j’ai à présent 1 an de crédit immobilier en moins pour ma maison et mon appartement !

Par contre, je n’ai pas souhaité cette année accélérer mes remboursements (en modulant mes mensualités à la hausse) pour ma maison notamment. (Même si je pense qu’il s’agit là d’un excellent investissement ! voir l’article écrit ici sur le remboursement de ses bonnes dettes…)

Je rembourse déjà à un bon rythme après plusieurs hausses de mensualité depuis la négociation initiale du prêt, mon taux d’endettement global est actuellement de l’ordre de 40%.

J’aurai pu augmenter un peu, mais je souhaitais garder de la capacité d’investissement ailleurs, tout en absorbant quelques frais supplémentaires de garderie et de centre aéré… (Beaucoup plus cher que j’avais imaginé !)

Il me reste à ce jour 9 années de remboursement pour ma maison et 18 années pour le studio.

D’ailleurs est-ce que je souhaite toujours rembourser par anticipation le prêt immobilier de ma maison une fois arrivé dans les 5 dernières années (frais de remboursement anticipé nuls) ? C’est une question importante que je vais devoir me poser…ça dépendra probablement de la rentabilité de mes autres placements.


Donc globalement, coté dépenses, je sais qu’a priori dans environ 5 ans, je devrais être en situation de ne plus avoir de crédit maison (si remboursement anticipé) et de pouvoir alors finir de payer mon investissement locatif de manière accélérée.

Ce qui est important est d’avoir une vision claire de comment baisseront ses dépenses.



La hausse de mes revenus passifs et alternatifs

Les revenus « passifs »

Passif est probablement pas tout à fait le bon terme, parce que d’une façon ou d’une autre il y a un effort à fournir, au moins au départ, pour amorcer la pompe…

Mais je classe tout de même mes revenus de placements immobiliers et financiers dans cette catégorie.

(une fois le 1er locataire en place ou une fois les bonnes actions achetées, le gros du travail est fait, mais ça ne veut pas dire que le travail soit minime au départ !)


Coté immobilier, j’avais détaille mon résultat de l’année dans cet article, 6,30% de rendement net, supérieur à 2010 qui compense mes premiers impôts fonciers. Quasiment aucune vacance locative, notamment grâce au fait que j’ai testé quelques semaines de location saisonnière. Encore 20 ans comme cela et je serais très satisfait de cet investissement immobilier !


En ce qui concerne les placements financiers, tout d’abord 2 placements que je détiens depuis déjà pas mal d’années :
  • Mon assurance vie Symphonis Vie de Fortuneo : bilan de l’année -0.1 % ! pas de gain, pas de pertes ! Grâce notamment au petit rebond boursier de fin d’année, et mes 50% de capital bien à l’abri sur Carmignac Patrimoine (-0.76% sur 2011). -0.1% étant un résultat provisoire, en attendant le rendement final du fond en euro de Fortuneo. (dans les 3,5% net ?). Une année blanche donc, pas si mal déjà étant donné le contexte financier de l’année…

    • Mon Plan d’Epargne Entreprise (PEE), j’ai réussi à en obtenir l’abondement maximal de ma société (1250€), notamment en y plaçant mon intéressement. La performance (hors abondement de 25%) des fonds placés ont été quand à eux de -1 %. Ca reste globalement très positif.


    Enfin, ma focalisation en 2011 aura été le développement de mon PEA, investi en actions à haut dividendes, mon objectif étant de viser un rendement élevé et durable du portefeuille et non les plus values sur le cours des actions.

    Dans cet article, j’ai détaillé la composition de mon PEA actuel, auquel s’est ajouté depuis le début d’année une 8ème ligne, avec des actions Rallye. 
    Actions Rallye achetée en 2 fois, dont 1 tiers le jour où la France a perdu son AAA ! Excellent point d'entrée finalement, l'action a pris 15% durant la semaine suivante...

    Même si c'est secondaire dans mon approche, au 31 décembre, le capital était de 8982€…pour 9000€ investis de ma poche : aucune perte de capital donc ! (il est vrai que les dividendes perçus dans l’année, 380€ au total, ont absorbés la baisse de certains cours.)

    Et surtout à présent je détiens un portefeuille d’actions dont je percevrais en 2012 au moins déjà 740€ de dividendes…

    Je vais renforcer mes investissements en 2012 sur ce PEA, je suis très confiant sur mon approche « rendement », une façon d’investir en bourse qui me correspond très bien, que je comprends, et qui me demande assez peu d’effort. Le bilan de 2011, année boursière plutôt noire, me rend optimiste pour la suite.


    Les revenus alternatifs :

    Après avoir découvert le potentiel d’Internet et le plaisir de développer ses propres sources de revenus en 2010, 2011 aura de ce point de vue largement dépassé mes espérances.

    Toute activité confondue, j’aurai réalisé un chiffre d’affaire de 6000€ (bénéfices quasiment identiques…) avant impôt en 2011.

    Presque l’intégralité a été réinvestie en bourse sur mon PEA : une façon pour moi de réinvestir mes bénéfices et de pérenniser ces revenus annexes : ils deviennent un capital qui va travailler et me générer dans les années à venir un revenu passif, les dividendes de mes actions.

    Ce chiffre d’affaire global provient donc de différentes sources de revenu, détaillées davantage dans mon guide gratuit : ce blog, d’autres sites Internet au contenu plus intemporel (notamment mon petit site Lego), un peu de guest posting, et mon activité de service Astromeca.



    Ce qu’il me manque maintenant…

    Plein de choses, comme tout le monde…

    Mais plus particulièrement une chose qui me manque encore plus suite à l’écriture de cet article (un peu rébarbatif à lire probablement...)

    Un indicateur graphique pour suivre visuellement, de façon synthétique, l’évolution année après année de mes revenus annexes, et ce par catégorie !
    C'est vraiment sur le développement de ces revenus annexes que je souhaite mettre l'accent.

    Le bilan écrit ne me satisfait pas et surtout ne me permet pas de voir les tendances, la croissance, et où j’en suis par rapport à mon niveau de dépenses mensuelles !




    Et vous ? Avez-vous l’impression d’avoir gagné en liberté financière l’année dernière, malgré tout ce contexte économique et financier bien morose ?


    Sur le même thème :


    9 commentaires:

    BiBiboup a dit…

    Clairement, l'année dernière a été pour moi une année créneau au niveau de l'indépendance financière.
    Ce fut l'année de la prise de conscience et des premiers investissements.
    Les revenus passif sont faibles, voire même négatifs, étant donné que sur les emprunts locatifs, je doit rajouter un petit peu chaque mois.

    Ensuite, concernant les actions à fort rendement, je suis d'accord avec vous, sauf sur un point : l'utilisation du PEA.
    Car les dividendes profitent actuellement d'une politique fiscale assez intéressantes pour que ça vaille le coup de les acheter en Compte titre.

    Pour résumer l'année 2011 a été l'année de prise de conscience et de développement des revenus passifs.
    L'année 2012 sera l'année du développement des revenus alternatifs. (Site e-commerce et blog)

    Retaill and Co a dit…

    Tu charges bien la mule Olivier ;- ))

    Mais je pense que développer un patrimoine via l'endettement et l'achat de nouveaux biens est plus rémunérateur.

    Les placements en assurance-vie vont baisser pour 2012, Fortuneo affiche combien?

    "Un indicateur graphique pour suivre visuellement, de façon synthétique, l’évolution année après année de mes revenus annexes"
    >> Je le fais depuis 5 ans, mais uniquement pour mon patrimoine (d'ailleurs après le 1er février, je publierai certainement ce graphique).

    Arnaud d'Avenir-plus-riche a dit…

    Bravo Olivier,

    Pour suivre ton blog depuis un bon moment maintenant, pour avoir un état d'esprit proche du tient, je te félicite pour tes résultats, et pour la vision claire que tu as dans tes projets.

    Pierre-Antoine de Jeune et Actif a dit…

    Très bon article où on a une vision clair de ta stratégie pour gagner en indépendance financière.

    Les revenus alternatifs sont un bon moyen de se développer un petit CA chaque mois. Je suis en ce moment en train de bosser la-dessus :)

    A bientôt Olivier

    Thomas a dit…

    Bonjour Olivier,

    Je te remercie pour tes articles pertinents. Je lis plusieurs blogs traitant du même sujet et ma motivation est devenue très grande.J'investis en bourse dans la semaine si tout va bien (création de compte) et peut être dans l'immobilier en fin d'année.Je pense ouvrir un blog dans le courant de l'année prochaine.
    En tout cas bravo à toi et continues bien!

    Anonyme a dit…

    Très bon article !
    Tu démontre l'aspect important de la motivation, il faut toujours resté positif un jour tout les efforts seront récompenser.
    @ bientôt !!!

    Olivier a dit…

    @bibiboup, oui je suis d’accord le compte titre est également une bonne option pour les dividendes, pas d’imposition je crois si moins de 5083€ de dividende pour un couple. Mais il faut bien choisir l’imposition rattachée à son impôt sur le revenu, pas le prélèvement forfaitaire libératoire. Je vous souhaite la meilleure réussite possible pour vos projets Internet ! vous aurez peut-être l’occasion de nous donner les liens dans quelques temps…

    @Retaill, Fortuneo n’a pas encore publié le rendement de son fond en euros pour 2011, je table sur 3,5% net…c’était 4,10% pour 2010. Oui ca baisse, et ça pourrait continuer, mais pour des liquidités, l’essentiel de mon épargne de précaution, c’est toujours mieux que le livret A…. à bientôt

    @Arnaud, merci à toi, tu partageras aussi to bilan en fin 2012…tu me sembles être sur la bonne voie !

    @Pierre-Antoine, oui et ces revenus alternatifs procurent une réelle capacité d’investissement que l’on n’a pas forcément dans son budget mensuel…Bonne continuation !

    @Thomas, merci pour tes encouragements, l’essentiel est de le vouloir, de se lancer, et de persévérer malgré les petits ratés qui arriveront surement comme pour tout le monde ! bon courage pour tous tes projets, à bientôt

    @anonyme, je te remercie, les personnes positives s’en sortent toujours mieux en effet….bonne journée !

    Francois // SuccessTool a dit…

    Hello Olivier!

    Ca progresse ca progresse! ;-)
    Dis, peux-tu m'éclaire sur un point? "La performance (hors abondement de 25%) des fonds placés ont été quand à eux de -1 %. Ca reste globalement très positif." Je ne comprends pas des performances de -1% ...

    Sinon je pense que ta stratégie boursière est la bonne, sur les actions à hauts dividendes, c'est celle que je vais employer dès cette année.

    Et bien entendu, l'investissement immobilier, un des meilleurs leviers pour atteindre l'indépendance financière...

    A bientôt =)

    Olivier a dit…

    @François, oui, c'est pas forcément très limpide : Quand je verse 1000€ sur mon PEE, la société m'en ajoute 250€ (25% d’abondement). Donc au total je place 1250€ et cet argent est placé sur un fond commun de placement (idem assurance vie) dont le cours varie, et c'est le rendement de ce fond qui a été de -1% sur 2011. Donc sur les 1250€, j'ai reperdu 12,5€, après avoir eu un "cadeau" de 250€, c'est pourquoi je dis que ça reste de loin mon meilleur placement...merci à toi, bonne journée !

    Enregistrer un commentaire

    Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...