jeudi 18 novembre 2010

Comment je me suis rapproché de l'indépendance financière cette année (partie 2)

Retrouvez la 1ère partie sur l’immobilier ici

Mes placements financiers

Même si l’immobilier est sûrement la voie que je considère comme la plus prometteuse à court terme pour m’enrichir, j'essaie de diversifier mes investissements au moyen de placements financiers.

Premièrement, comme depuis bientôt 4 ans, j’ai continué à gérer mes fonds commun de placement sur assurance vie. (Assurance vie en ligne Fortuneo sans frais).

Les fonds or et matières premières m’ont permis sur la 2ème partie de l’année de booster la performance de mon portefeuille, en particulier j’ai revendu mi-octobre le fond World Mining (8% de mon portefeuille) après un gain de 16,8%. Je ne détiens plus pour cette fin d’année que le fond Carmignac Patrimoine (70% de mon portefeuille), le reste étant sur le fond en euros. Le bilan global sur 2010 à ce jour : + 4,6 %. Un peu mieux que le fond garanti en euros...mais moins bien que l'année dernière avec un + 6,8% !

D’autre part, j’ai enfin franchi le pas en me lançant dans la bourse en direct cet été. Après avoir hésité entre le PEA et le compte-titres comme support d’investissement, j’ai finalement ouvert un compte-titres chez Fortuneo. Mes premières expériences ont connues des fortunes diverses : un +30% en 1 semaine sur un titre Netbooster, avec le suivi d’une bonne recommandation, ou peut-être bien un coup de chance…. Ce qui m’a permis de compenser une prise de risque perdante, l'achat d'actions de la société américaine de biotechnologie, Alexza Pharmaceuticals, qui s’est vue refusée l’accord de la FDA, et dont le titre à perdu 55% en une seule séance. La revente rapide m’a permis de limiter la casse.

Au final aujourd’hui mon portefeuille est légérement positif, + 1.1%, grâce notamment à la bonne performance de ma ligne GDF Suez, qui de plus m'a rapporté mi-novembre un acompte sur les dividendes intéressant.
La bourse m’intéresse, mais j’ai pour le moment un portefeuille d’un montant un peu trop faible (3000€) pour bien l’exploiter, sachant que les ordres d’un petit montant sont aussi assez coûteux en frais en courtage. De plus, je me rends compte, que pour gagner en expérience en bourse, ça prend du temps, beaucoup de temps…
Ce n’est pas un jeu de hasard, on ne peut pas être gagnant sans y consacrer un temps conséquent et j’en manque un peu actuellement !

Je focalise donc mes investissements sur des valeurs à haut dividende, une stratégie qui m'évite le stress de l'investisseur ayant toujours l'oeil rivé sur les cours de bourse! Ici, peu importe finalement l'évolution du cours de l’action, un placement moyen / long terme donc, sans idée de récupérer mon capital rapidement. Ce qui compte, c'est le rendement, les revenus passifs chaque année représentés par les dividendes. En conséquence, à l’heure actuelle, je ne détiens que 3 titres, France Telecom, GDF Suez et Vivendi aux rendements compris entre 6,1% et 8,3%, un tiers de mon portefeuille étant encore en liquidités.

Je n’ai pas encore décidé si en 2011 j’essayerai de passer à la vitesse supérieure pour l’investissement en bourse, ou si je consacrerai davantage mon temps et mon argent sur d’autres piliers d’enrichissement, difficile de courir tous les objectifs à la fois de manière efficace, même si fondamentalement il est bon de diversifier.


Coté finances personnelles et économies :

La clef pour juger sa progression vers l’objectif d’indépendance financière est de faire régulièrement un bilan chiffré de sa situation. C’est ce que je fais depuis des années, j’ai bien sûr continué.

Notamment, j’ai ma façon assez personnelle (ou peut-être pas d’ailleurs…) de gérer mon budget sur un an, de planifier tout ce que je peux. J’aime avoir cette visibilité.
En parallèle j’évalue mon patrimoine, si bien qu’en début d’année, je sais estimer quel devrait être mon évolution de patrimoine en fin d’année, et c’est l’occasion de me fixer des objectifs un peu plus ambitieux de croissance.
Et pour l’aspect d’indépendance financière, il faut en plus suivre l’évolution des revenus passifs ou alternatifs, tout de ce que l’on génère en plus des revenus salariés. Je mets tout ça en graphique…je trouve ça très motivant de suivre l'évolution année après année, et ainsi je peux me projetter dans le futur et estimer le chemin qu'il me reste à parcourir... J'en parlerai dans de futurs articles.

Coté revenus supplémentaires, j’ai continué à vendre un peu sur Ebay, moins que l’année dernière, mais j’ai tout de même fait une affaire assez incroyable en revendant 6 fois son prix d’achat une bouteille de Bordeaux Grand Cru Carruades de Lafite 2004. Château absolument à suivre les prochaines années lors des foires aux vins, j’ai pu en acheter une et une seule millésime 2008 cette année. Mais il y a une réelle flambée des prix autour de ce Grand Cru.
Je détaillerais dans la 3ème partie de cet article, mes noveaux projets 2010 qui m'ont permis de générer de nouvelles sources de revenu.

Coté économies, j’ai surtout ouvert un compte courant chez Fortuneo afin de tester les services de leur carte bancaire gratuite. Très satisfait du service, notamment en raison des solutions de paiement sécurisé sur Internet (avec fourniture d'un numéro unique de carte virtuelle gratuitement). Mais un peu moins satisfait le jour où j’ai bloqué ma carte. A ce jour je n’ai toujours pas eu le temps ni le courage de me déplacer pour la faire débloquer…Il faut bel et bien aller dans une agence BPE. Mais je viens d'apprendre que je pouvais aussi en commander une nouvelle pour 10€. Je vais encore attendre un peu pour domicilier mes revenus chez Fortuneo et me passer de carte payante…

Par contre, j’ai découvert à cette occasion un service de cashback de Mastercard aux pourcentages de remise intéressants. Je l’utilise depuis pour mes achats en ligne (réservation d’hôtel par exemple…) pour lesquels les vendeurs sont enregistrés. J’ai déjà cumulé 70€ qui m’ont été payé sans problème, le seuil étant de 10€.

J’ai également commencé à me pencher sérieusement sur le poste budgétaire « voiture ». Et notamment suite à vos commentaires, je suis convaincu aujourd’hui qu’il est urgent d’attendre ! Je vais conserver mes 2 voitures de 5 ans, payées, je n’ai vraiment pas envie de bloquer et de dilapider mon argent dans de nouvelles voitures, alors que j’ai aujourd’hui un tas d’opportunités pour placer cet argent dans de véritables actifs qui rapportent !


Enfin, j'ai négligé un aspect cet année, chercher à faire baisser mes tarifs d'assurance ! une priorité pour 2011, que ce soit habitation, automobile, assurance santé, voir même assurance de prêt à renégocier !


Sur le même sujet :

15 commentaires:

Sylvain a dit…

Sympa, ce petit tour d'horizon !

Ta bonne affaire sur le vin a retenu mon attention, et pas seulement parce que j'aime le vin :-)

J'ai l'impression qu'il y a un sacré business à faire sur ce marché, avec beaucoup de volatilité certes, mais des rendements potentiels hallucinants. Qu'en penses-tu ?

Etienne a dit…

Bravo pour cette année, qui a été assez...riche.

Peut-être un petit conseils pour tes investissements boursiers : connais-tu les méthodes des "dows" (http://www.bnains.org/backtest/dogs/dogs.htm)

C'est particulièrement simple, les résultats ont démontré l'efficacité et ce sont les sociétés de rendement don tu parles qui sont visées.

c'est une stratégie qui mérite que l'on s'y attarde.
Bonne continuation

Nothan a dit…

Sylvain, pour l’investissement dans le vin, je te donne mon avis simplement basé sur quelques observations. Je pense qu’il faut vraiment privilégier les très Grands Crus, qui se payent cher mais qui sont ceux qui prennent vraiment de la valeur avec le temps. Par contre les prix en primeur ont quand même explosé ces dernières années, si je prends l’exemple de Carruade de Lafite, en 2006 j’avais acheté une bouteille 2004 25€ à carrefour, revendue plus de 150€, en 2010 la bouteille 2008 (même évaluation Parker) se vendait 75€, avec toujours la possibilité de la revendre 150€. Ca reste très intéressant mais beaucoup moins qu’il y a quelques années…Par contre pour les Grand Crus de milieu de gamme, vendus en foire aux vins de 20 à 50€, je n’ai pas observé récemment la possibilité de faire de forte plus value en quelques années. Peut-être vrai pour certains châteaux à identifier ? Les nouvelles pépites ? un peu comme en bourse…A bientôt

Nothan a dit…

Etienne, après ton info sur le screener de rentier.fr, encore un lien très utile de ta part! Je vais lire ça avec attention...Merci beacoup et bonne continuation à toi également !

System32 a dit…

Très intéressant, je suis ton blog depuis peu de temps, et j'aime le partage que tu fais de ton expérience.
Des idées à mettre en pratique !

Pour les assurances, méfie toi des dates d'échéances pour les résiliations mais c'est un poste de dépense à surveiller régulièrement (tous les 2 ans) d'autant que pour l'assurance auto, une hausse des tarifs est attendu l'an prochain.

Personnellement, je suis passé de la Macif (réputée pas chère) à Carrefour Assurances (CARMA), résultat une baisse de 30 % sur la cotisation auto !

rue de la pai€ a dit…

J'aime ta diversification pour atteindre l'indépendance financière tout comme moi. L'exemple de la bouteille de vin (moi même bordelais) est frappant. Il existe une multitude de sources de revenus(gains ou maitrise des dépenses)que merci à toi de nous en faire part!

Nothan a dit…

@Jérome et Sylvain, les amateurs de vin, on en reparlera bientôt...sous un autre angle !
@system32, merci de ton commentaire. j'espère en effet être suffisamment concret pour que certaines idées puissent être reprises. Et également merci à toi d'y contribuer en partageant ta propre expérience!

Charles a dit…

Sympa Olivier ce petit bilan ! Aujourd'hui où en es-tu ? 50 %?

Je suis aussi sur Carmignac Patrimoine, assez content du résultat. Je vais bientôt passer sur Carmignac Emergent qui a fait +23% actuellement notamment grâce à un stop-loss.

Sinon au niveau du blog, t'en es où?

Olivier a dit…

Salut Charles, 50% par rapport à mon objectif d’indépendance financière ? Oh là j’en suis bien pas encore là !! 50%, le plus dur serait fait…je suis justement entrain de regarder où j’en suis, j’en parlerai bientôt. Je pense qu’à ce jour 13% des dépenses annuelles de la famille sont couvertes par des revenus passifs (loyer studio loué, intérêts de placements financiers par ex) ou alternatifs au travail salarié (blog, astromeca…).
Concernant le blog, c’est notamment l’objet de la 3ème partie de l’article, la semaine prochaine surement. Mais en gros sur le dernier mois, 4600 visites / 11 000 pages vues et il est possible que je sois très proche des 100€ pour la 1ère fois sur le mois de Novembre. A bientôt !

JOn a dit…

Je suis épaté par ta capacité à diversifier tes revenus et tes stratégies d'investissement.

Pour la bourse en direct, que penses-tu de ma stratégie ?

Olivier a dit…

Merci JOn, mais comme je le disais, je pense qu’à un moment il faut aussi se concentrer sur ce qui peut rapporter le plus, on ne peut pas courir tout à la fois !
Concernant ta stratégie d’investissement en 7 points, je la trouve plutôt saine et avec un peu de temps devant soi, tu devrais être gagnant. Un point sur lequel je m’interroge quand même est le point 5, ne jamais vendre si tu es négatif. Il est plutôt conseillé habituellement de couper vite ses pertes, ce que j’ai fait à mes débuts, et ça ne m’a pas trop réussi, les cours sont vite remontés. Je dirais que ça dépend des titres…Sinon, je suis d’accord avec ton achat de Ubisoft, la chute du cours d e20% était sûrement une belle opportunité d’achat ! A bientôt !

Martin a dit…

Tu n'investis pas dans l'immobilier???

Olivier a dit…

Martin, si c'était justement le sujet de la première partie de l'article! Regarde ce lien :
http://www.plus-riche-et-independant.com/2010/11/comment-je-me-suis-rapproche-de.html

chroom a dit…

Très intéressant ton site.
J'ai aussi du Carmignac Patrimoine, et j'en suis assez satisfait, c'est juste dommage qu'il soit en EUR.

Concernant l'investissement dans les dividendes, je conseille de ne pas forcément rechercher les titres qui offrent le meilleur rendement. Ceux-ci sont en effet souvent risqués car cela concerne des entreprises qui versent un dividende parfois supérieur au bénéfice, ou dont le cours boursier a récemment chuté. Donc le dividende risque d'être suspendu.

Je conseille de privilégier plutôt des titres qui offrent un dividende moyen, mais que la société augmente chaque année. Ainsi avec les intérêts cumulés, et en peu de temps, on obtient un rendement bien supérieur à celui des actions dites à fort dividendes aujourd'hui.

Olivier a dit…

Merci Chroom pour tes conseils ! effectivement il faut se méfier des rendements très hauts qui sont artificiels en raison de la chute du cours de bourse. Je vais aller voir ce que tu as dans ton portefeuille pour me donner des idées de futurs investissements ! A bientôt, joyeuses fêtes

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...