dimanche 3 octobre 2021

Pour quand une vraie baisse de la bourse ?

En juin dernier, j'expliquais pourquoi je ne pensais pas que la période était la plus propice à des investissements conséquents en actions.  3 mois plus tard, ce n'est probablement toujours pas le moment idéal pour investir en bourse... la patience est toujours de mise, même si quelques opportunités sont toujours bonnes à saisir, je vais y revenir. 

En effet, il suffit de regarder l'évolution du CAC40 sur 10 ans (ci-dessous) pour constater que la bourse est toujours sur un plus haut historique. Certes, ces dernières semaines, il y a eu quelques mauvaises journées de cotation, l'indice est revenu à 6500 points après avoir dépassé les 6900. Mais ça reste encore au dessus du pic de 2007...


On peut lire beaucoup de choses, des prévisions plus ou moins optimistes, des risques de crack boursier à venir...
Bref, je ne suis pas analyste financier, j'écoute les idées des uns et des autres et j'essaie surtout de me faire ma propre opinion.  
Et quand j'observe ce graph, je me dis que forcément à un moment ou un autre il va y avoir de très bons points d'entrée, de grosses opportunités d'achat. 

Je sais que j'investis sur du long terme, dans le but de générer un revenu supplémentaire, alternatif, sous formes de dividendes. 
Ce qui compte pour moi est d'acheter des actions qui offrent de bons rendements, et surtout des rendements pérennes dans le temps, qui seront au minimum maintenus mais idéalement croissant.  D'où mon intérêt dans les entreprises proposant des dividendes croissant année après année. 

Acheter au plus bas ou investir progressivement

Et obtenir un bon rendement pour une action dépend uniquement de 2 paramètres : le montant du dividende versé et le cours de bourse de l'action, le jour de son achat. 
(le rendement = dividende / cours de l'action)

Donc forcément, il est toujours préférable d'acheter au cours le plus bas. Et donc de manière générale, on peut penser que les cours actuels des actions pourraient subir une baisse significative prochainement.

Mais il faut bien admettre que personne n'a réellement de boule de cristal pour prédire ce qu'il va se passer. C'est pourquoi l'une des solutions les plus sages et les plus simples à mettre en oeuvre est d'investir progressivement, petit à petit, même si vous disposez d'importantes liquidités à investir à un moment donné. 

En essayant tout de même d'investir un peu plus lorsque les cours baissent...

En phase d'attente mais tout de même à l'achat sur quelques titres...

J'attends donc avec une certaine impatience une vraie baisse de la bourse, pour renforcer significativement mes positions sur mon encore tout jeune nouveau PEA qui n'a pas encore 2 ans. 

Mais un CAC 40 à plus de 6500 points ne signifie pas qu'il n'y a aucune opportunité d'achat pour un investissement à long terme.  Encore une fois, à partir du moment où l'on croit dans la solidité de l'entreprise, sa capacité à générer du bénéfice et à verser des dividendes pendant encore de longues années, il peut s'agir d'un très bon investissement. 

C'est pourquoi en aout et septembre j'ai renforcé 2 de mes positions : Rubis et Sanofi. 

L'action Rubis dans un premier temps à 2 reprises, 12 action au prix de revient unitaire de 32,4€, puis 20 actions au prix de revient unitaire de 29,99€, soit respectivement des rendements de 5,55% et 6% (sur la base du dividende de 1,80€ versé cette année)

L'historique de versement de dividende de Rubis est l'un des plus impressionnant parmi les actions françaises.  Déjà 15 ans de hausse du dividende...


Le cours de bourse de Rubis a été je trouve sévèrement pénalisé ces derniers mois, en l'associant notamment exclusivement à une entreprise de service pétroliers.  
Les investissements récents dans l'hydrogène me paraissent intéressant comme futur relai de croissance. 


J'ai ensuite investi à nouveau sur Sanofi. 6 actions au prix de revient unitaire de 81,87€, soit un rendement de 3,9%. 
En termes de dividendes croissant difficile de trouver mieux en France, avec 27 années de croissance du dividende. 
J'ai profité d'une baisse récente du cours pour me renforcer sur ce titre qui j'en suis sûr m'offrira des dividendes solides sur du très long terme.  un vrai valeur sûre pour moi, que je continuerai de renforcer en cas de points d'entrées intéressant. 

Peu importe l'absence de vaccin pour le COVID19, les bénéfices et la marge opérationnelle de Sanofi sont en croissance sur la 1ère partie de 2021 par rapport à 2020.  Même la branche vaccin de Sanofi est en croissance ! 

Vous pouvez retrouver tous les détails des mon PEA sur cette page avec notamment l'ensemble des mes dernières opérations.  
Il me reste actuellement encore un peu plus de 1200€ en liquidités non investies sur mon PEA, dans l'attente de vraies baisses des cours de bourse !

Le rendement global de mon PEA est aujourd'hui de 5,26%, un peu pénalisé du coup par ces 1200€ non investis.  
Cette 2ème année devrait se terminer avec un total de 435€ de dividendes perçus. (425€ déjà reçus à ce jour), et la projection pour 2022 s'élève à 577€  (avec l'hypothèse pour le moment de dividendes par action identiques à 2021, ce qui est dont probablement conservateur). 



A suivre ... !


1 commentaires:

Anonyme a dit…

Le site est abandonné

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...