mardi 15 octobre 2013

L'argent dans le couple

Très souvent un sujet de conflit dont je n’ai jamais parlé dans le blog…

Je vais vous parler ici de notre façon de pratiquer, comment fonctionne dans mon couple notre relation à l’argent, quelles sont nos manières de gérer, de dépenser et d’investir notre argent.

Le contexte 

Mais avant de rentrer dans les détails, il est important de situer le contexte : nous avons 2 enfants, 8 ans et 5 ans, mais nous ne sommes ni mariés, ni pacsés d’ailleurs. 

Nous avons tous les 2 un travail salarié, en CDI, dans le privé, et nos salaires sont significativement différents, en gros je gagne 50% de plus que ma femme

Coté épargne, chacun connaît (ou du moins peu connaître), exactement quels sont les comptes de l’autre, en toute transparence. 
Tout notre patrimoine, personnel et commun, est suivi dans un fichier excel que l’on met à jour régulièrement et que chacun peut consulter. A deux, ça fait tout de même plus d’une vingtaine de lignes différentes, dans des établissement bancaires différents (comptes courants (Caisse d’Epargne, Fotuneo), livret A, Fortuneo Vie, PEA Binck, appartement locatif, maison, Plan d’Epargne Entreprise, LDD, comptes enfants, etc…).

En pratique, c’est moi qui met à jour ce fichier, je suis probablement le seul à avoir une bonne vision globale sur nos comptes, mais sur le principe, ma femme a accès à tout.


La gestion des dépenses contraintes et quotidiennes


On peut déjà évoquer la dépense contrainte la plus lourde pour notre famille, le remboursement de notre résidence principale

C’est la seule et unique fonction de notre compte courant joint. (pour lequel nous n’avons d’ailleurs pas de carte bancaire, uniquement un chéquier au cas où…mais pas de frais inutile)

Nous effectuons tous les 2 en début de mois un virement de la moitié de la mensualité sur ce compte commun. Nous remboursons 50% de la maison chacun, et nous avons d’ailleurs déclaré dans l’acte notarié que cette maison appartenait à chacun pour moitié, ce que nous faisons en pratique.
Nous versons même un peu plus que le montant de la mensualité de manière à petit à petit couvrir la taxe d’habitation et la taxe foncière de fin d’année. 

Tous les autres dépenses passent donc par nos comptes courants personnels.

Chacun prend en charge une partie : par exemple, le gaz, l’eau, l’électricité et internet pour moi, les courses et l’assurance habitation pour elle…

On a défini une répartition, il y a déjà pas mal de temps, qui permette à chacun de conserver un petit poste « loisirs » en fin de mois…

Je gagne plus, mais il n’y a pas de raison que je finisse le mois à +500€ et elle à 0… il nous (me) parait nettement plus sain de finir à +250€ chacun.

(ces chiffres sont là pour exemple, dans la vraie vie, il n’y a pas 2 mois identiques, mais l’idée est là !, on s’arrange pour que chacun ait un peu de liberté chaque mois)

Ensuite, chacun fait ce qu’il veut de son argent restant, dépensé ou épargné…


L’épargne

J’y reviendrais à la fin, mais nous sommes tous les 2 assez attachés à l’épargne, dans un premier temps, à l’investissement ensuite.

Donc de manière naturelle, on verse automatiquement en début de mois un peu d’argent sur un livret d’épargne. Au moins, cette somme est mise de côté, ça ne rapporte rien (livret A à 1,25%...), mais elle n’est pas dépensée.

Et au bout de quelques mois, une fois que les sommes placées sur livret deviennent plus importantes, on les ré-oriente vers des placements ou des investissements plus attractifs. Je pense notamment aux Plan d’Epargne Entreprise, à l’achat d’actions sur mon PEA (même si pour le moment il s‘agit en très grande partie d’argent issu de mes revenus annexes…), nos assurances vie Fortuneo, etc…


Les extra ou les grosses dépenses

Jusque-là, c’est assez simple, tout va bien, on en vient aux points plus délicats parfois, avec déjà les dépenses plus conséquences, ponctuelles, du type achat de voiture, financement de travaux, vacances ou tout autre achat important (meuble, ordinateur…).

Chez nous, même si la dépense est au bout du compte pour un besoin personnel, financé de manière personnelle, si le montant est un peu élevé, on en discute à 2 d’abord. Je ne me verrais pas aller m’acheter un imac à plus de 1500€ sans en avoir parlé avant à ma femme…(finalement, pour la petite histoire, j’ai renoncé au renouvellement de mon PC et j’ai payé des travaux à la place :-) une dépense plus utile pour le bien être de tout le monde !)

Plus généralement, le fait d’en discuter et d’écouter l’avis de l’autre, nous a souvent permis de mieux définir le besoin exact, de trouver un accord sur ce que l’on veut vraiment, et surtout d’optimiser le coût au final. D’ailleurs on a parfois été au bout de l’optimisation en se rendant compte que le besoin initial ne se justifiait pas ! 

Ensuite, si la dépense se fait et que c’est globalement quelque chose qui touche toute la famille, chacun participe, en général au prorata de ces revenus. 

Attention, on n’en ait pas à compter dans le détail, c’est plus un principe général, que chacun ait un peu financé, en gros selon ses possibilités. C’est l’essentiel.


Les investissements

A ce jour, on a principalement investi de 2 manières : dans l’immobilier locatif, avec le studio, et en bourse, avec un portefeuille d’actions orientées « rendement ».

Le studio, je l’ai acheté seul, uniquement à mon nom. L’apport initial (frais de notaire, etc..) venait à 100% de mon épargne personnelle et je rembourse le crédit seul. N’étant pas marié, ça nous paraissait être plus simple pour un premier achat, et ayant davantage de revenus, il valait mieux naturellement qu’il soit à mon nom, pour limiter les risques pris dans cette première expérience. 

Ceci dit, on en avait beaucoup discuté, elle m’avait soutenu à fond et on avait (on a toujours d’ailleurs !) à l’idée que le 2ème bien locatif acheté serait au nom de ma femme.

Pour mes investissements en bourse, c’est probablement le seul sujet d’argent sur lequel on échange peu…les actions, ça ne lui parle pas beaucoup…comme à beaucoup de français d’ailleurs ! ça reste assez abstrait pour elle…elle préfère la pierre, plus concret. 

Je lui montre parfois mon tableau de dividendes, de revenus annexes, que je percevrai dans l’année…elle commence à y voir de la valeur, mais il faudra encore du temps pour la convaincre !

Mais elle sait aussi que le capital investit à ce jour en actions, vient essentiellement de mes revenus générés sur Internet, des revenus supplémentaires que je réinvestis pour le futur, l’argent étant de toute manière bloqué au minimum 5 ans sur mon PEA.

Ma femme voit peut-être encore ça comme un jeu, mais me fait suffisamment confiance pour savoir qu’il s’agira d’un bonus, mais jamais d’une perte sèche pour notre patrimoine. 


Les revenus supplémentaires

Développer d'autres sources de revenus, ça prend du temps, évidemment. Du temps le soir, ou le weekend, pris forcément sur le temps libre que l'on pourrait passer en famille. Une source de conflit importante si le conjoint n’adhère pas au projet donc. 

Il faut par conséquent absolument éviter de passer toutes ses soirées devant son PC...un peu mais pas trop, trouver le juste milieu, savoir sentir quand l'autre à besoin de nous et s’arrêter... ou alors travailler la nuit quand elle dort (ça m'arrive...). 

J'ai probablement été proche des limites à une époque, il y a 2 ans, depuis j'ai trouvé un rythme qui convient à tout le monde. 

Ma femme a parfaitement compris tout l'intérêt de diversifier ses sources de revenus, d'être moins dépendant de son employeur. Elle me soutient, et mieux elle commence depuis plusieurs mois à faire de même ! En revendant tout ce qui nous a semblé superflu lors de notre dernier déménagement...des centaines d'euros récupérés sur Ebay, leboncoin ou directement en brocante.



Notre patrimoine personnel et global

Globalement notre patrimoine croit, tous les ans, la plupart des mois même. C’est ce que j’extrais de mon fichier Excel de comptes (la somme de la grosse vingtaine de lignes…).

C’est déjà un premier indicateur important à suivre, tous les 2, régulièrement, notamment lorsque l’on fait des dépenses importantes, ça permet de relativiser, de se rassurer ou de vérifier que l’on peut se le permettre.

Mais peut-être plus important, j’extrais aussi la courbe de patrimoine de chacun. Et notamment celle de ma femme ; c’est important pour moi, pour elle, de voir que malgré un salaire moindre, en fin d’année son patrimoine est plus important qu’en début d’année. Et pas uniquement grâce à ses 50% dans la maison.


Protéger l’autre

En effet, nous ne sommes pas mariés et évidemment, en cas de décès que l’un ou de l’autre, on sera sévèrement taxé pour récupérer, même en usufruit, le patrimoine du conjoint. (et là je pense avant tout à l’usage de la moitié de la maison). 

Notre solution, avant peut-être un jour de franchir le pas, le testament enregistré chez notaire et un contrat de prévoyance (ou assurance décès) couvrant chacun à hauteur de 90000€ (pour 11€ par mois par personne). Une somme qui serait versée à l’un ou l’autre en cas de décès de l’un, notamment pour payer des frais de succession.



Mon bilan personnel

J’ai la chance d’avoir quasiment le même rapport à l’argent que ma femme, et aussi la même envie d’être en retraite avant nos 65 ou 67 ans….
Plutôt économe, envie d’épargner, d’investir, sans pour autant se priver de tout et oublier de se faire plaisir régulièrement.

Ma femme a adhéré à ma vision d'indépendance financière, et avoir un soutien proche est l'un des meilleurs atouts pour réussir.


Et vous, quelle est votre expérience ?



Sur le même thème : 

30 commentaires:

Alexandra de Sphère Humaine a dit…

Bonjour,
Tout d'abord merci pour cet article franc et éclairant sur le fonctionnement de l'argent dans le couple.
C'est un sujet qui pose des pbs soit pendant la durée de vie du couple soit au moment de la séparation. Je vois beaucoup de couples qui se fixent sur les questions d'argent pour en fait "se venger" d'autres difficultés rencontrées dans la relation.
Vous avez la chance d'avoir une vision assez claire de ce que vous voulez et vous communiquez.
Moi, je gagne plus que mon compagnon et tout est séparé. On partage en proportion. Nous n'avons pas d'enfant, donc un contexte différent.

Michel de Trading Attitude a dit…

Bonjour !

Nous n'avons pas de compte commun et nous nous partageons les dépenses et investissements.

Dans le couple tout est affaire de confiance.

david ARISTARQUE a dit…

Salut Olivier
J'apprécie beaucoup ton dernier article.
Je pense sincèrement qu'il est impératif d'associer son partenaire au projet financier.
Même si ma compagne est plus jeune de 12 ans elle a très vite compris mes objectifs de vie.
La preuve est que tout nos biens sont en commun. Excepté une maison acquis dans ma précédente union.
Cependant malgré une transparence totale, chacun fais ce qu'il veut de l'argent qui nous reste en fin de mois.
Pour finir nous nous sommes protégé de nos familles avec UN PACS et un testament.
L'assurance vie est une bonne idée.
Une belle illustration de notre relation financière est le reportage dans lequel nous avons participé le mois dernier.
A bientôt
David du blog http://augmenter-ses-revenus-grace-a-l-immobilier.com

Aurélie a dit…

Merci pour le lien vers cet article ! Je donne ici mon expérience sensiblement différente du coup de la tienne...
Situation familiale : Mariés (communauté de biens), deux enfants (1 et 3 ans).
Situations pro et salariale : Fonctionnaire et Assimilé fonctionnaire. Je gagne 25% de plus que mon mari.
Organisation compte :
- 1 CCP où est viré nos salaires à tous les deux - 2 CB vers ce compte et 2 chéquiers - de ce compte est débité le crédit principal de notre maison + un gros paquet vers notre compte "factures" - le reste sert pour nos dépenses quotidiennes (essence / alimentaire / loisir / cigarettes pour mon mari / etc)
- 1 CCP "facture" dans une autre banque : Pas de CB, juste un chéquier et quasi tout en prélèvement automatique : DEBIT = factures (eau, edf, gdf, assurances, mutuelles, santé) ; crédit de l'appart ; impôts ; entretien maison (fausse, ramonage etc etc) ; entretien voiture et moto ; frais de garde enfants... / CREDIT = loyer de l'appart ; CAF ; virement du compte principal ; remboursement sécu + mutuelle ; entrée d'argent de mon activité complémentaire (autoentrepreneur) ; monétisation blog ; ventes diverses - L'objectif de ce compte est de pouvoir y mettre le crédit de notre maison en plus pour que sur le CCP principal avec nos salaires, on aie une grosse kpacité d'épargne et/ou d'investissement / et/ou de loisir...
-divers comptes épargnes individuels
-livrets des enfants

Gestion : je gère tout... mon mari a accès à tout mais ne s'occupe de rien, et me demande s'il veut faire un "gros achat" si cela passe dans le mois.

Je ne sais pas si c'est le mieux mais en tout cas c'est le plus simple pour moi qui doit tout gérer.

Gwen a dit…

Bonjour Olivier,
tout a fait d'accord concernant l'équilibre à trouver; nous avons dépassé les limites ces derniers mois avec la rénovation du T2 qui m'a consommé tout mon temps (we et congés inclus); la signature du bail vendredi dernier va nous faire tourner cette page pas très agréable de l'investissement locatif mais un effort de qq mois pour du 9.75% brut sur un 1er investissement locatif, ca ne se refuse pas...
Au passage: nous sommes mariés sous le régime de la communauté de biens, on a un seul pot commun (un compte fortunéo pour la gestion du blog, mais c'est anecdotique) et je gagne 1.8 fois le salaire de mon épouse...
Ma première et unique assurance est sur la RP avec un 100% sur chaque tête.

David a dit…

Merci pour le partage de votre organisation.

Chez nous, c'est un compte joint alimenté au prorata de nos revenus.
Et ensuite, vu qu'on est en régime séparatiste (participation aux acquêts), chacun fait ce qu'il veux.
L'avantage, c'est qu'on peux aussi bien investir ensemble, qu'investir chacun de son côté.

Je ne connais pas précisément les comptes de madame, ni elle les miens, même si on en parle sans problème.
Disons simplement, qu'on s'occupe chacun de ses fonds sans vouloir s'occuper de celui du conjoint.

Comme ça chacun a sa sensibilité, et investi comme il l'entend.

Anonyme a dit…

Bonjour,
Situation a peu près identique mais marié, avec enfants de 9 et 6 ans.
Il me semble que vous vous compliquez la vie à tout répartir.
Salaire supérieur à celui de ma femme, mais cela tend à s'équilibrer.
Notre fonctionnement : un compte commun où sont virés les 2 salaires, et qui sert pour toutes les dépenses communes, soit un bon 90%.
Puis chacun un compte perso, sur le quel on fait un virement de 500€ par mois en provenance du compte commun, c'est notre "argent de poche". Chacun fait ce qu'il veut de son argent de poche, ma femme épargne sur un livret A (perso), moi sur un compte titre (perso). Ce qui reste sur le compte commun est épargné sur une épargne commune : PEA (à mon nom mais commun), AV, PEL, CODEVI etc...
Pour les gros achats pas besoin de payer au prorata : on pioche dans le compte commun ou le CODEVI.

Alex de la bourse à LT a dit…

Bonjour,

vu que tu as un bon patrimoine (immobilier et boursier), si un jour tu souhaites te marier, alors penses bien à faire un contrat de mariage.

Alexandre

Anonyme a dit…

Bonjour et merci pour ce témoignage.
Tes articles sont toujours aussi transparents et performants.
J'ai une question au sujet de ton assurance décès : 11€ / mois pour un capital décès de 90 000€....J'aimerais avoir quelques explications..

Merci

Olivier a dit…

@Anomyme, pour l'assurance décés, il s'agit d'un contrat CARDIFF négocié par mon courtier CAFPI. La cotisation augmente en gros de 0,5€ à 1€ par an, avec l'âge...Merci à toi ! bonne journée

skab12 a dit…

Bonjour olivier,

Merci pour ce retour intéressant. Etant un jeune couple sans enfant, nous nous dirigeons doucement vers le même schéma de fonctionnement à la différence que nous appliquons aussi la repartition sur le remboursement de la résidence principale.

D'ailleurs, pourquoi est ce le seul point sur lequel vous n'appliquez pas cette répartition ?

Bonne fin de journée,

jeremy a dit…

J'ai l'impression de lire le descriptif de mon organisation :)
Sauf peut-être sur un point : comme on a budgétisé les dépenses courantes, le versement sur le compte courant est identique pour chacun et englobe toutes les dépenses de la vie quotidienne (assurances, courses, etc.)/crédit/...
Si en cours de mois il y a une dépense imprévue, des vacances à payer ou un dépassement du "budget" mensuel, chacun reverse la même somme sur le compte commun.
Je trouve que ca évite les comptes d'apothicaires du genre "toi tu payes les courses donc c'est bon je charge la mule" et "toi tu payes le chauffage donc je fous le chauffage à fond". J'exagère en caricaturant mais ca peut devenir le terreau de conflits alors que cette organisation est sensée améliorer et rationaliser les choses :)

jeremy a dit…

Oops et j'oubliais : comme toutes les dépenses courantes sont faites à partir d'un seul compte, on a une vision plus globale du coût du foyer.
Ce qui reste sur les comptes perso de chacun est dévolu aux plaisirs et/ou à l'épargne.
Voila pour moi :)

Victor de TechniqueDeVente a dit…

Merci pour ce partage d’expérience très enrichissant !

Anonyme a dit…

Bonjour,
Je suis mariée avec des enfants ayant quitter le nid, nous sommes tous les 2 fonctionnaires. Mon mari gagne envirion 20% de plus que moi.
Voilà comment nous fonctionnons:
Chacun a un compte sur lequel est versé le salaire;
un compte joint qui sert à toutes les dépenses des charges fixes (pret, loa, asurances.....) mais aussi pour les dépenses relatives à l'alimentation, l'habillement...
En début de mois nous gardons chacun la même somme sur notre compte perso (argent de poche...).

Le reste est réparti sur le compte joint pour les dépenses diverses du mois courant, le reste est placé sur un compte type livret A pour des dépenses ultérieures (travaux, vacances, electro ménager....)
Les grosses dépenses sont faites en accord.

Enfin, parce que nous ne sommes plus que 2, les revenus supplémentaires type exceptionnels, 13eme mois sont conservés par le bénéficiaire.

Enfin nous n'intervenons jamais sur les dépenses personnelles de chacun ni sur ses placements. En revanche nous avons accès à tous les comptes.
Voilà pour moi

Anonyme a dit…

Je trouvais tes derniers articles un peu moins inspirés, mais je retrouve ce qui me plaisait dans cette dernière publication.

Pour en revenir au sujet, ma compagne ne s’intéresse pas du tout aux questions d'argent. Elle épargne de manière régulière mais ne diversifie pas son patrimoine. J'essaie de lui présenter les différentes possibilités qui semblent s'accorder à son profil d’investisseur.

En tout cas, pas de tabous entre nous sur ce sujet comme je peux le constater autour de moi.
Bonne continuation.

Anonyme a dit…

Bonjour,
Je retrouve dans votre article pas mal de points communs avec notre situation personnelle.
Un suivi rigoureux des comptes ; un point très régulier sur l'évolution du patrimoine de chacun ; en fait un bilan hebdomadaire avec consolidation des comptes bancaires, provision pour les dépenses récurrentes, charges constatées d'avances pour les assurances, dépréciation des voitures, des courbes d'évolution de patrimoine également...

Olivier a dit…

@skab12 , on fait 50/50 sur la résidence principale, parce que ma femme le souhaitait, par principe…moi j’aurais plutôt fait au prorata. Mais au final, ça revient au même, puisqu’on s’arrange pour qu’il lui reste du « loisir » en fin de mois, je dépense donc plus sur le reste…A bientôt !

@tous, merci pour tous vos récits, toujours intéressant de savoir comment font les autres ;-)

Je fais moi-même a dit…

Bonjour,

Ha je suis rassuré je ne suis pas seul sur cette terre à se poser des questions. Je ne vais pas répéter mais également beaucoup de point commun en terme de gestion avec vous sauf que notre compte joint sert pour toutes les charges fixes. Epargnier, investir et sécuriser et ensuite la vie devient moins stressante surtout quand on a peur de manquer ;)
Merci pour cet article de partage

Cecile a dit…

Merci pour l'article qui tombe a pic: je me marie dans 15 jours ;-)

xa a dit…

"Notre solution, avant peut-être un jour de franchir le pas, le testament enregistré chez notaire"

Testament qui permet de transmette du patrimoine à sa moitié, mais en respectant les capacités autorisées envers un tiers à la succession :
- uniquement la quotité disponible (patrimoine successoral - réserve, avec 2 enfants la réserve est de 66% du patrimoine, donc on peut disposer pour 34% du patrimoine)
- taxation au taux "non héritier légal", donc à 60% sur le patrimoine taxable.

L'assurance décès permet donc de couvrir les droits de succession du "conjoint" tant que le patrimoine transmis est en deça de 150k.

Avec un pacs, le testament permet de transférer le même patrimoine mais sans aucun droit de succession, et sans "consommer" le versement de l'assurance décès.

Avez vous envisagé le pacs ?

Ludovic Baratier a dit…

Bonjour

Vraiment très intéressant cet article

Merci pour ta franchise

Comme quoi la confiance est la base d'une bonne relation

Ludovic

Meilleurs Investissements a dit…

Bonjour,
j'ai souscrit à des revenus complémentaires avec ma compagne, nous sommes ravis ! si vous voulez en faire autant... en fait, tous les mois nous recevons l'équivalent d'un mois de loyer sur un placement immobilier que nous avons fait en Allemagne, grâce à cela nous avons la sécurité de recevoir un rendement fixe supérieur à 7% après avoir payé nos impôts... moi je dis Bravo, l'union fait la force, merci à toi.

Gwen a dit…

C'est un sujet dont nous avons souvent parlé au taf. Je pense que le profil de personnes visitant ce blog est orienté finance/investissement/épargne, nuisant ainsi à une répartition statistique homogène; dans mon cercle professionnel, il y a plus de "pots communs"...

immobilier à la réunion a dit…

Il y a mille et une façon d'investir quand on est en couple et vous avez bien fait de choisir l'immobilier. Déjà que l'acquisition à deux est beaucoup plus simple dans les paperasses, en optant pour le locatif, vous aurez le privilège de l'exonération fiscale au bout de quelques temps.

Nicolas Giordano a dit…

Bonjour,


Merci pour ce partage. Votre manière de gérer vos finances semble cohérent (je fais quasiment la même chose). C'est important également d'avoir un conjoint/conjointe qui a la même vision de l'aspect financier.

Nicolas

http://www.quitterlazonerouge.fr/

Anonyme a dit…

Mariés avec séparation des biens avec un enfant.
Ma femme gagne 30% de plus que moi.
Depuis que nous vivons ensemble nous enregistrons l'ensemble de nos dépenses sauf habillement, chaussures, portables et cadeaux puis on fait au pro-rata, je verse à peu près le même montant chaque mois sur le compte joint et elle un peu plus que moi. En fin d'année on fait une régularisation.
Nous avons un compte chacun (1 carte chacun sans forfait bancaire) + un compte joint sur lesquels il n'y a dans les faits que son argent.
Sur le compte joint, il y a l'ensemble des prélèvements: Appartement, Charges, Voiture, Internet, EDF.

Pour l'instant l'IR, la TF et la TH sont sur mon compte, mais je pense les passer sur le compte-joint et demander la mensualisation TF et TH.
En partageant les dépenses au pro-rata, elles a donc un reste plus important ce qui me parait logique vu qu'elle gagne plus.
Un autre système égalitaire pourrait être de garder le même reste à vivre mais je n'en suis pas fan.
Sur chaque investissement, on met le même capital à 50% puis on rembourse au pro-rata.

Anonyme a dit…

salut à tous

Merci tout d'abord pour cet article.
En le lisant déjà je commençais à m’énerver car il y avait la lacune de la prévoyance....
mais en finissant l'article je vois que vous y avez pensé !
lol
c'est bon je me calme !
ne pas oublier de souscrire à une prévoyance décès maladie toutes causes...
car les assureurs sont impitoyables lorsqu'il faut payer...(ce que je ne souhaite à personne )
il y a deux ans une amie à perdu son mec je ne vous raconte pas la misere ....
elle devait vivre avec la belle mere car ils avaient acheter ensemble avec son mec .
ne negligez jamais la modeste contribution aux assurances payez les en étant heureux , voyez le comme un investissement
Soyez positif dans tout ce que vous faites !
Je ne vous conseillerai pas de vous marié ou de vous pacsé car vous avez vos raisons et elles sont légitimes
on ne se marient pas pour gagner 2000 € aux impôts....

perso en couple marié sans enfants depuis une dizaine d'année ma femme gagne 90 % de plus que moi
donc elle paye tout on s'entend très bien couple fusionnel
l'argent n'a jamais était un souci dans notre couple car nous sommes plutôt accès décroissance et sobriété heureuse...
C'est moi qui est une culture de rendement, boursière et d'optimisation fiscale ou autre
du coup je partage mes idées avec ma femme qui donne son accord ou pas !
on s'accordent un chouya pour notre argent de poche mensuel comme marge de Liberté lol
Chaque couple est différent chaque histoire est différente le tout c'est de trouver un équilibre...

pas comme certains qui partagent leur addition du restaurant devant toi ! chacun paye sa part ! je trouve cela honteux ...pourquoi ils ne feraient pas leur compte chez eux..et pas devant nous !?
lol


Mohamed

emmanuelle bataille a dit…

Bonjour et merci pour cet article. Cela semble une très bonne organisation en effet.
Chez nous c'est à peu près pareil, on commence peu à peu à se créer un patrimoine, sauf que je suis plus douée pour les comptes ;-)

Anonyme a dit…

Bonjour,
Cette gestion du "patrimoine" de couple est parfaite sur le papier. Si de plus, tu l'appliques dans ta vie privée... et bien, Bravo !

Non pas que cela paraisse impossible, mais il est très difficile de s'y tenir. Pourquoi?
Car tout dépend de la façon dont le couple gère son argent, si en plus, celui-ci venait à manquer...
Bref, notre couple a une passion en commun, celle de jouer au Casino.
Bien heureusement, nous maîtrisons cette passion qui peut très vite tourner au vinaigre et même terminer par une dépendance si celle-ci n'est pas régulée.
En l’occurrence, nous aimons jouer au casino en ligne par le biais de bonus gratuit.
Ainsi, nous ne touchons pratiquement pas à notre budget et cela reste un loisir tout à fait gérable.
Voilà pour nous et merci pour ton partage.

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...