mardi 8 octobre 2013

L’historique des dividendes des 11 sociétés dont je suis actionnaire…et pourquoi je ne suis pas tout à fait satisfait



Comme évoqué dans d’autres articles sur le sujet, une bonne partie de la réussite de mon investissement en actions repose sur la croissance des dividendes que distribueront les sociétés dont je suis actionnaire.

D’une part, si je veux garder le cap et arriver à continuer à investir tout en gardant un rendement moyen de mon portefeuille autour des 6%. Quand je parle de 6%, c’est 6% des sommes investies qui doivent être récupérées chaque année sous forme de dividendes, indépendamment de la hausse ou de la baisse du capital.

Et depuis quelques mois, dans un marché boursier plutôt haussier, avec à présent un CAC 40 autour des 4200 points,  les actions « sûres » offrant 6% ou plus se font désormais plus rares. La plupart ont vu leurs cours de bourse bien augmenter. 

Et d’autre part, sur du plus long terme, il serait évidemment bon que ces revenus passifs soient annuellement revalorisés pour suivre le coût de la vie…Il faudrait donc au minimum que le montant de mes dividendes annuels augmente au même rythme que l’inflation.


Petite illustration de l’intérêt des dividendes croissant

Prenons l’exemple de Sanofi : 

Avec des actions achetées en 2011 au prix de revient moyen de 47,92€, le rendement de ces actions était à l'époque de 5,22%.
Le dividende ayant augmenté tous les ans, le rendement est à présent de 5,78%. Mais si j’extrapole un peu sur quelques années, avec une croissance de 5% par an du dividende (un pourcentage du même ordre que les croissances précédentes), on atteint plus de 8,5% de rendement en 2020. 
Plus de gain, sans rien faire, juste conserver ses actions…




Évidemment, ce sera probablement différent, mais le principe est là. Et c’est ce qui peut justifier d’acheter aujourd’hui des actions qui rapportent moins de 6%, avec l’espoir de les voir atteindre ce seuil dans quelques années.

Je me suis donc dit qu’il était intéressant de faire un point sur l’historique des versements de dividende de mes 11 titres. 
Tous ne sont pas croissants…évidemment !

On peut finalement les classer selon 4 catégories : 


Les actions que je recherche, celles qui ont (jusqu’à présent au moins) augmenté de façon régulière sur quelques années :

Sanofi, la référence




Total, avec un plat durant quelques années, mais à priori une politique de dividende croissant qui se confirme pour les années à venir.



Eutelsat Communications, bel historique même si la croissance se ralentit…


Edenred, un historique un peu court pour conclure, la société étant assez jeune, mais la volonté de faire croitre le dividende est à priori bien affirmée.




Vinci, pas de croissance cette année, mais des années précédentes qui me poussent à inclure cette entreprise dans cette catégorie. (sans compter une hausse probable pour l’année prochaine).





Les actions qui stagnent depuis quelques années :

Rallye, à 1,83€ par action  depuis 2007



GDF Suez, avec surtout des doutes sur le maintien de dividende en raison d’un ratio de distribution très élevé. (je n’ai pas considéré dans le graphique le dividende exceptionnel de 0,8€ de 2008).



Celles qui vont mieux après avoir connu une remise à niveau du dividende :

Axa, qui à priori est annoncé en croissance dans les années à venir



Et enfin les actions dont le dividende a baissé récemment :

Vivendi, dont la restructuration actuelle de la société a permis de remonter le cours de bourse



Orange, qui a en parallèle connu un chute du cours de l’action, qui toutefois s’est bien repris récemment…Le dividende sera-t-il à nouveau abaissé ? 


ABC arbitrage, une petite société au rendement élevé mais assez chaotique….un manque de régularité qui m’a notamment poussé à revendre une bonne part de mes actions. 




Il y a donc un peu de tout dans mon portefeuilles, des hausses, mais aussi des baisses, des stagnations…

Quelle est l’évolution au global ?



Si je considère mes 11 titres, j’ai assez peu de recul avec seulement 3 années pour Edenred, mais entre 2010 et 2012 (dividendes versés cette année en 2013), pour 1 action détenue de chacune de mes 11 sociétés, le montant de mes dividendes a très légèrement baissé, passant de 15,22€ à 15,10 €.

Plus intéressant, sur une période un peu plus longue, sans compter Edenred, entre 2007 et 2012, le montant global de mes dividendes a gagné 5,3%, passant de 13,56€ à 14,28€…

Sur 5 ans, ne gagner que 5,3%, c’est peu…

Ceci dit, pour les pessimistes, on vit tout de même depuis quelques années dans une constante crise économique, et malgré cela sur 10 sociétés le montant global des dividendes augmente.

Il faut aussi préciser que ce raisonnement est simpliste, ça suppose d’avoir un portefeuille parfaitement équilibré entre ces 11 entreprises, ce qui n’est pas mon cas.


Mais ça met tout de même en évidence que pour mon objectif long terme, cette croissance est probablement trop faible.

Je pense que c’est un paramètre capital à suivre, notamment pour gérer au mieux son portefeuille et faire quelques arbitrages si nécessaires. Il faut absolument éviter que quelques lignes ne plombent tout le portefeuille.
Par exemple, une forte baisse du dividende de GDF Suez serait malvenue.

Il y a toutefois de fortes chances que le résultat soit meilleur si j’ajoutais les prévisions pour 2014, mais ça reste à confirmer, j’en reparlerai…





Sur le même thème :

20 commentaires:

Anonyme a dit…

Merci pour cette explication de vos actions.

J'ai une réticence envers la bourse pour les raisons suivantes :
- Le particulier est trop petit face aux investisseurs boursicoteurs.
- L'investissement dans une action nécessite de disposer de la mise de fond initiale.
- La politique des dividendes peux varier d'une année sur l'autre.

En cas de baisse de la distribution des dividendes certains investisseurs pourraient revendre les actions conduisant à une baisse de la valeur des actions et réduisant à néant en terme de gains plusieurs années de dividendes versés.

Je n'investis que dans l'immobilier ou je profite de l'effet de levier , des déficits fonciers , des amortissements.
Je retire de cette activité une rentabilité proche de 10 % et je suis le seul maître à bord.

Je comprends que certains puissent ne pas vouloir investir dans l'immobilier mais pour se constituer un patrimoine rentable je n'ai pas trouver pour l'instant .

Philippe30

Mr & Mme P a dit…

Bonjour,
Je ne comprend pas bien pourquoi tu n'est pas satisfait. 6% de rendement c'est déjà bien ! Peux tu STP nous indiquer à combien tu es imposé sur ces 6% ?

Anonyme a dit…

Hello.......

Il est un peu surprenant que tu fasse cette étude plus de 2 ans après avoir commencé à investir tes économies en bourse avec l'objectif d'avoir un rendement de 6 %/an.......il te reste plus qu'à la faire avant d'acheter les actions d'une société. Pour ma part je préfère un rendement plus faible voire beaucoup plus faible (+ ou - 3 % au lieu de tes 6 %) lors de l'achat mais avec un historique d'une augmentation CHAQUE année du dividende. Comme Air Liquide, c'est l'exemple type d'une société faisant partie des "Aristo Dividendes". A long terme, c'est beaucoup plus rentable et sur (bien que l'on ne puisse être sur de rien......) qu'une société aux dividendes fluctuant. Il y a des sociétés qui augmentent le dividende chaque année depuis des dizaines d'années......malheureusement pour nous, peu en France, un peu plus en Europe et beaucoup plus au USA. Tu seras peut être plus satisfait à long terme......

Olivier a dit…

@Mr et Mme P, 6% c'est bien en effet, mais c'est en partie le résultats d'investissements lorsque la bourse était plus basse, ce qui est moins vrai actuellement. Ce qui est critique pour ma stratégie c'est la croissance des dividendes, et ce que je constate, c'est que sur les quelques dernières années, sur la base de mon portefeuille actuel, la croissance n'est pas assez importante à mon goût. Mais c'est là que c'est intéressant, comment créer un portefeuille offrant une croissance de dividendes plus élevée...?
Concernant l'imposition, à ce jour 0%, étant donné que j'investis via un PEA. je ne serai taxé que lorsque je sortirai de l'argent, uniquement sur les plus values, et uniquement des prélèvements sociaux, 15,5% ce jour.
En clair, aujourd’hui, j'ai réalisé quasiment 4000€ de plus value, à la sortie du PEA, je ne gagnerai que 4000€ - 4000€x15,5% soit 3380€.
Bonne soirée

Olivier a dit…

@Anonyme, cette étude est un bilan au bout de 2 ans de PEA, mais évidemment, je l'ai fait pour chaque société sur lesquelles j'ai investi,et donc parfois avec ces 2 dernières années mouvementées en moins...mais je te rejoins tout à fait que le type de société que je recherche aujourd'hui...j'ai commencé avec France Telecom et ses 10%, maintenant je regarde avant tout les 3 ou 4% croissants.. A bientôt !

Gwen a dit…

Salut Olivier,
autant tu as participé à me faire faire le pas en immobilier... autant je ne suis toujours pas convaincu par la bourse malgré l'optimisme des articles antérieurs. Te voir ici plutot dans le doute n'arrange pas les choses.

Ludovic Baratier a dit…

Bonjour

Ton article sur l'évolution des dividendes est super intéressant.

Mais je perplexe face à ton insatisfaction.

Ton rendement est très bon et la plupart des sociétés de ton portefeuille voient leur dividende augmenter ce qui est un signe de bonne santé.

Ludovic

Ludovic Baratier a dit…

Au fait, pour info je cherche aussi à améliorer ma stratégie sur les dividendes et je persiste sur Orange et Total Gabon

Ludovic

Olivier a dit…

@Gwen, faut que je rattrape un peu le message peut-être faussé qui ressort de l’article alors ! je ne suis pas dans le doute, je crois fermement dans mon investissement, et je vais continuer. Ce que je sent actuellement c'est que je vais devoir être attentif aux évolutions à venir des dividendes de mes titres, et optimiser si besoin mon portefeuille pour que globalement les dividendes perçus soient croissants, même si je n'achetais pas de nouvelles actions. et pas croissant de seulement 1% par an...mais c'est là que ça va devenir intéressant ! ;-) bonne soirée !

Anonyme a dit…

6% par an, c'est un bon objectif. Certains gérants n'y arrivent même pas... Mais y a encore mieux et plus simple. Je vais encore me répéter mais si on fait la bourse sur le très long terme, plus de 20 ans, ce qui me semble être votre cas : il faut être lucide et ne pas chercher à battre le marché !

Et dans ce cas : un tracker MSCI World est ce qu'il y a de mieux ! Depuis quelques années, plein de banques en proposent (Amundi, Lyxor, iShares etc.) pour des frais de gestion ridicules (env. 0.5%) comparés aux autres OPCVM.

Avec un tracker MSCI World : on est investi sur l'indice boursier le plus large, celui qui regroupe les >1600 plus grosses entreprises dans le monde. C'est l'indice le plus diversifié : géographiquement et sectoriellement.

Et suffit de voir l'histoire depuis 1990 : supérieur à 8% en dividendes réinvestis. Et en renforcant pendant les périodes de crises, on peut faire encore mieux.

Simple à gérer, pas prise de tête, et quasiment pas de risque (il faudrait un effondrement de toute l'économie mondiale mais si vous craignez ça, arrêter la bourse et acheter de l'or, et encore !! ^^).

Après bien sûr, y a moins de "plaisir perso". On peut aussi toujours essayer de faire son Warren Buffet ou George Soros, mais franchement, avec les moyens d'un particulier, sans aucun poids dans l'administration d'une entreprise, sans aucune information d'initié, bonne chance...

Anonyme a dit…

Bonjour Olivier
suivant assez régulièrement ton blog depuis quelques années, j'ai toujours un vrai plaisir à lire tes articles.
Je gère mon PEA avec une philosophie assez sensiblement comparable à la tienne. Néanmoins, je pense que tu es trop statique et que tu ne ré-orientes pas assez tes investissements actions.
A titre d'exemple, conserver Orange ou GDF me semble, dans le cas d'une stratégie dividende, hasardeux. (même si ces deux titres semblent se reprendre un peu, je ne vois pas comment ils pourront continuer à verser des divs supérieurs à leur BNA. Personnellement, j'ai préféré, il y a déjà quelques temps prendre mes pertes sur ses lignes pour ré-investir sur d'autres plus pérennes à mon sens en terme (en terme de divs toujours) Je me suis beaucoup renforcé sur Axa et Michelin (les ratios divs/ BNA sont bien plus favorables)
Quant à Sanofi, j'ai vendu plus de la moitié de ma ligne à 84 puis 73 car j'avais un PRU de 49 et il me semblait plus valable de prendre mes bénéfices et pouvoir ré-investir ailleurs
Par ailleurs, j'essaie de rester liquide à hauteur de 10% de mon PEA pour profiter des baisses qui viendront forcement (je me suis trop fait coincé en ne pouvant pas acheter lors des retournements, avec des actions que je lorgnait depuis longtemps à des cours très attirants mais ne disposant pas de liquidité pour acheter)
Bref, je pense que sans tomber dans les délires du day training fait pour ruiner les PP et enrichir les banques, mettre un peu de mouvement dans ton portefeuille est la clé pour ne pas aller vers des déconvenues.
bon courage à toi
JP

Riche Idée a dit…

Salut,
Ton flux RSS ne fonctionne plus depuis quelques temps. Peux-tu le réparer ?

immobilier à la réunion a dit…

6% de rendement, c'est déjà bien en effet. Mais pour faire encore mieux, il te faudra investir plus dans les actions les plus rentables!

Sovanna Sek a dit…

Bonsoir Olivier,

Ta stratégie sur la croissance du dividende est tout à fait respectable surtout en période de vache maigre. Cependant, je te conseille de jeter un coup d'oeil sur les ratios d'endettement pour s'assurer que l'entreprise puisse à la rembourser ses dettes et ait la possibilité de maintenir son dividende.
En effet, une analyse générale du bilan financier est nécessaire afin d'éviter des mauvaises surprises. Pour ma part, le dividende ou sa croissance n'est pas un critère d'achat.

Cordialement.

ludovic baratier a dit…

Bonjour

Que penses tu de la correction actuelle sur Axa ?

Ludovic

Anonyme a dit…

Salut ! Je suis parvenu à % moi aussi mais j'ai en + Unibail (depuis 2 ans acheté €123) Alatrea (1an acheté à €108)! J'ai le même principe! combiner capital +et dividende +, les 2 grimpant en symbiose !
PEA 2 ans :+24% dividendes inclus et Compte titres 3ans : +48%!
Sanofi achat :49.39, Altarea: 98.55, Unibail: 118.54, Total: 35.52
je ne me plais pas. j'achète quand on vend et je surveille l'actif net et le PER. les gesticulations des traders disturbent momentanément, je ne panique pas, je garde l'objectif !

Arnaud Santebienetre a dit…

Article vraiment intéressant, étant étudiant, je me suis fait petit investisseur afin de tenter de rentabiliser l'argent que j'arrive à économiser en travaillant l'été.
Je m'intéresse de plus en plus aux revenus passifs en bourse (pour le moment mes principaux revenus proviennent de spéculation), car je n'ai que quelques actions EDF. Je me suis penché sur le cas de l'action EuroRessource, qui a dégagé un beau dividende (15%) l'an passé. Malheureusement, je n'arrive pas à mettre la main sur les dividendes des années ultérieures.
Quel est votre avis ?

Arnaud

Anonyme a dit…

L'argent distribué sous forme de dividendes ne pourra être investi ou rembourser les dettes. Ne pas oublier que les arbres ne montent pas au ciel...
6% à long terme c'est déjà une bulle.

Mikaël VENDRESONBLE a dit…

As tu une stratégie particulière pour sélectionner tes actions avec dividendes???

Anonyme a dit…

Salut, t'as fait une très bonne sélection pour tes dividendes
Et ce n'est pas toujours évident à choisir ! =)

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...