jeudi 3 octobre 2013

Travailler le dimanche…

Le type de polémique que je n’arrive pas à comprendre !

Comment peut-on encore se demander si on doit autoriser ou non certains magasins à ouvrir la dimanche ? Ou ouvrir tard le soir ?

Evidemment que oui !

Tout le monde y trouve son compte, ca créé de l’activité, de l’emploi et c’est bien ça dont le pays a besoin je crois ! c’est quoi la priorité aujourd’hui ?

Aux Etats-Unis, si vous voulez allez-vous acheter des cookies au Wal-Mart en pleine nuit, c’est possible…(je l'ai déjà fait, il était presque 1h du matin, en arrivant de France...) et je ne suis pas certain que les salaires y soient en plus majorés…

Mais bon justement, restons en France, que les salariés qui font cet effort pour offrir un service supplémentaire aux clients soient récompensés, c’est très bien ! 

Des tas de salariés sont volontaires et preneurs. Laissons leur cette liberté de mieux gagner leur vie !

Personnellement, je suis salarié, je ne compte pas trop mes heures, mes journées sont bien pleines et mes soirées parfois…
Mais en plus j’ai voulu développer d’autre sources de revenus. Forcément ça prend un certain temps… Personne m’y oblige, mais je suis volontaire pour le faire, je veux être moins dépendants des autres.

Beaucoup d’autres sont dans la même situation que moi, et où trouve t’on ce temps supplémentaire à consacrer à nos autres activités ?  le soir tard, et le dimanche…

(bon c'est un peu moins vrai ces derniers mois pour mes activités Internet notamment...depuis que j'ai ma nouvelle maison, les dimanches maintenant c'est bricolage ! c'est peut-être pour ça que je préférerai que le Casto du coin reste ouvert ;-)

Beaucoup de monde travaille dans des horaires hors norme ! les artisans, les petits entrepreneurs, le personnel de santé…

Et heureusement !

Alors oui probablement que certains salariés de Leroy Merlin ou Castorama ne souhaitent pas travailler le dimanche…comment sont‘ils perçus de la part de leur direction, y a t’ils des conséquences sur leur carrières, leurs éventuelles augmentations…évidemment qu’il y a de vrais questions à se poser.

Mais je pense que la France est dans une situation où il va falloir changer radicalement d'état d'esprit, pour avant tout créer de l’activité, et ensuite, dans un 2ème temps, on gère ces problèmes.

Mais si j'ai bien suivi le gouvernement se donne déjà quelques mois de réflexion...en déléguant la question d'ailleurs...

En tout cas, un sujet de plus qui fait bien rigoler mes collègues américains…(ayant un emploi génie industriel il est vrai), on marche sur la tête dans ce pays !

Vous en pensez quoi ?

 

24 commentaires:

Anonyme a dit…

Bien sûr travaillons le dimanche et puis la nuit ....

Si les salaires étaient correct il y aurait moins de "volontaires" pour sacrifier leur dimanche.

Si les salaires étaient corrects alors les étudiants n'auraient pas à choisir entre étude et petit jobs car leurs parents pourraient les aider.

Si nous devons travailler le dimanche pour compléter nos salaires ce complément ira en réduction à terme des salaires cela conduisant à une baisse des salaires mais à une augmentation du temps passé au travail.

Je ne vais jamais faire de courses le dimanche , pas de cookies ni autres produits de consommation.

Pensez que le France se porterait mieux si les gens travaillaient le dimanche mais avez vous pensé à l'effet sur la famille , le tourisme des Français le WE , combien de poste créer en précaire pour des contrats de 20 heures , combien de poste créés pour combien d’hôtels , restaurants qui mettront la clé sous la porte.

Combien de familles encore plus éclaté par des horaires de jour , de nuit de WE où monsieur et madame ne feront que se croiser sans se voir , les enfants seront garder chez les grands parents ....

Ce n'est pas cette société du XIX ième siècle que je veux pour mes enfants.

Vous êtes prêts à tous ces sacrifices pour enrichir des multinationales de la distribution dont les sièges sociaux sous forme de holding se trouvent en Belgique , au Luxembourg etc ....

Les seuls gagnant seront les actionnaires , les salariés vendent leur âme pour quelques €uros.

Des enseignes peuvent payer une amende de 120.000 / Magasin pour forcer la loi mais elles ne peuvent pas augmenter leur salariés !!!!!

Philippe30

P.S : Désolé de ne pas être dans le sens de votre article , ni dans le sens de l'investisseur

Anonyme a dit…

Et si on était mieux payés, et s'il faisait plus beau, et si l'herbe était plus verte, et si, et si, et si!
Ce n'est pas comme ça que ça marche. Il y a des réalités auxquelles il faut faire face, il n'a jamais été question d'obliger TOUT le monde de bosser le dimanche, mais certaines personnes, dans certains magasins, dans certaines villes. Personnellement, ça m'aurait arrangé en tant qu'étudiante provinciale de travailler quelques heures le dimanche, sachant que comme beaucoup d'autres dans mon cas, je n'aurais de toute façon pas passé mon week end en famille.
Autant je peux comprendre les critiques fondées sur le fait que ces magasins acceptent sans problème de payer des amendes, d'outrepasser des décisions de justice et de dédaigner les négociations avec les syndicats, autant je ne trouve aucune pertinence à des jérémiades misérabilistes sur les pauvres salariés et le tout-fout-le-camp-ma-bonne-dame.
Bref, du coup, moi qui n'écris jamais de commentaires, j'en profite pour te remercier Olivier pour ton blog.
Mirabelle

Alex de Consommer Malin a dit…

Bonjour Olivier,
J'apprécie ton blog et tes articles, toujours judicieux
.Mais sur ce sujet , je ne suis pas tout à fait de ton point de vue. Explications :
. Evidement qu'en tant que client, on préfère que les boutiques soient ouvertes le dimanche et même la nuit et les jours fériés... Mais en a- t-on vraiement besoin? (A part des services publics de base : hôpitaux, police, pompeirs...) En plus, le lien en l'ouverture du dimanche et le développement économique n'est pas prouvée je pense. C'est juste un déplacement de la clentèle du samedi vers le dimanche. De plus, avec le e-commerce, on va de moins en moins dans des boutiques physiques...
Au délà des simples aspects de commodité de consommation, il faut regarder un peu plus loin : l'équilibre de la famille. Je connais des personnels hospitaliers qui travaillent régulièrement le dimanche. Résultat : ils ne voient plus leurs enfants (ou si peu) et leur conjoint.... C'est beau le progrès. Le repos dominical, c'est important pour la stabilité familiale et même l'équilibre de la société...

Anonyme a dit…

Travailler moins pour gagner plus...

Olivier a dit…

@Philippe30, Alex, merci de vos avis, justement l'article est fait pour ça, j'avais envie de connaitre les arguments de ceux qui sont contre...la vie de famille, je reconnais, c'est important. Par contre, malheureusement, il va falloir s'y faire, les salaires ne seront jamais revalorisés significativement, quoiqu'il arrive. Le salarié français coûte encore très cher quand on sait qu'on n'est pas seul dans le monde...dans ma boite, pour le coût d'un ingé français, on embauche 4 ingé chinois...du coup, les projets de R&D se délocalisent...difficile ensuite de réclamer 5%, je réclame avant tout de pouvoir continuer à travailler sur ce qui me plait, en espérant qu'un petit chinois ne me prendra pas mon projet dans quelques mois...

@Mirabelle, merci à toi ! et en effet, les temps ont changé, rien ne sert de regarder le passé, il faut faire avec ce que l'on a à présent, et avancer.

Anonyme a dit…

A Alex : avant d'aller sur ton blog pour vérifier, j'étais persuadé que tu étais... fonctionnaire. J'ai lu les premières lignes de ta bio : ingénieur. Me suis dit : "Merde, suis complètement à côté de la plaque". Ben non, finalement... Tu as un discours de FONCTIONNAIRE. Désolé de l'écrire en gros, mais c'est comme ça. Je travaille chaque week-end, j'ai trois enfants... N'oublions pas que lorsque l'on travaille le week-end, on a aussi des jours de congés, des soirées à passer en famille. Arrêtons avec ces discours à la noix de personnes qui sont payées par nos impôts. Bougez-vous un peu plus le c..., ça vous (ça nous) fera du bien.

Anonyme a dit…

Non le salarié ne "coûte" pas cher , il s'agit de cotisations sociales.

Si et encore si comme certain le font remarquer ....mais l'herbe ne sera pas plus verte si on travaille le dimanche par ceux qui le préconise n'ont qu'à le faire , ils auront une petite aumône provisoirement sous forme de majoration et ensuite comme cela deviendra institutionnel alors le dimanche deviendra un jour comme les autres.

C'est comme les mises en place de taxe on commence par une toute petite taxe et ensuite il suffit juste d'en relevé le taux.
Voir la métaphore de la grenouille qui se fait ébouillantée

Si on abaisse le montant des cotisations on abaisse alors le montant des prestations sociales , tout le monde sait que les prestations sociales permettent une justice entre les déséquilibres de revenus en France , cela permet de disposer d’hôpitaux , d'assurance maladie et il y a la retraite dans les cotisations donc baissons ces cotisations comme cela les soins deviendront privés , les retraites aussi et tout principe de solidarité aura disparu en France mais surtout les assureurs et cliniques privés se frotteront les mains de la manne qui arrivera.

Il y a une volonté patronale de supprimer les acquis sociaux de 1945 ( CNR ) , une volonté exprimé clairement par Denis Kessler notamment.

Le CNR a contribué à mettre en place la base de fonctionnement de notre société depuis 1945 , voulons nous retourner au XIX ième siècle en supprimant tout encadrement au travail , il est complètement de penser et de dire que la conjecture , la mondialisation et tous ces refrains libéraux nous obligent à ouvrir le marché du travail , à baisser les cotisations.

Si je dois acheter des vis , j'y vais simplement le samedi ou j'attend le lundi !

Pensez vous que le magasin gagne de l'argent en ouvrant le dimanche , vu le nombre de client et les majorations de salaires actuelles ?

Non il propose un service et il cherche à gagner ces fameuses parts de marché ALORS que va t'il se passer quand tous les magasins seront ouverts le dimanche ??

C'est simple , les majorations disparaîtront car le dimanche deviendra un jour comme les autres , le but c'est la déréglementation
Cela rejoins le principe évoqué plus haut de l'instauration d'une petite taxe que l'on augmente ensuite , le but est d'ouvrir une brèche et ensuite de l'agrandir ....!!!

Soyez attentif car bientôt vous travaillerez 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24 avec des horaires à la carte décider aux derniers moments en fonction des besoins , vous serez corvéable à souhait sans possibilité de choisir votre vie sachant que des cohortes d'esclaves seront prêt à prendre votre place.

Ne laissons pas la brèche s'ouvrir

Philippe30

P.S : A titre personnel je ne travaille pas le dimanche et j'ai des revenus corrects mais je vois les autres , je vois comment notre société part dans la mauvaise direction par l'appétit financier des requins de la finance.

Anonyme a dit…

A l'attention de l'anonyme du 4 octobre à 9:38

Voila le volontariat pour le travail du dimanche

http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/dimanche-travaille-le-141727

Philippe30

ludovic baratier a dit…

bonjour

dans ce pays , il ya toujours débat et critique

il faut un peu regarder comment c'est géré chez nos voisins et se montrer réaliste

ludovic

Anonyme a dit…

Effectivement regardons comment c'est géré en Allemagne , ce pays souvent cité en exemple ....
Pas de smic , de nombreux salariés payés à 4 € de l'heure
C'est cela que vous souhaitez pour le France ???
Bien entendu , très peu de retraite etc ....

Etre réaliste c'est comprendre ce qui se prépare sur fond de mondialisation , de libéralisme , c'est la déréglementation du travail avec l'ouverture à tous les abus.

En quoi travaillez le dimanche apportera des emplois ?????
C'est de la précarisation et du chantage à l'emploi avec un nivellement vers le bas des rémunérations.

Quand je lis le mot réaliste , je bondis car le réalisme libérale n'est valable que pour ceux qui disposent du capital et peuvent peser sur les politiques.

La majorité des Français votant à droite car imprégné du matraquage médiatique comme quoi la gauche c'est pas bien , la gauche dépense etc ....
Regardez donc les chiffres , 600 milliards de dette en plus entre 2007 et 2012 ( initialement en 2077 à 1.200 milliards et 1.800 en 2012 source wikipédia )
Cette droite si prompte à donner des conseils n'a rien fait pour vos acquis sociaux ...!!!!

Si vous avez une retraite aujourd'hui , de la sécurité sociale , si vos enfants ne travaille à 10 ans , une assurance maladie
Pouvez vous me dire avec réalisme qui a obtenu ces avancées face aux exploiteurs de la vie humaine ????

Travailler le dimanche pour ces entreprises qui remontent les résultats dans des holding non fiscalisées via des montages , c'est pour cela que les gens doivent trimer encore plus , la nuit , le dimanche etc .....

Philippe30

Anonyme a dit…

Remarquable argumentaire de la part de Philippe 30 (le deuxième post surtout).

Effectivement on se demande comment le travail le dimanche peut bien entrainer plus d'activité et d'emplois quand il y a un sérieux manque pour "remplir" les autres jours de la semaine.
On peux concevoir que sur les Champs-Elysées il soit pertinent de ne manquer aucune occasion pour provoquer un achat coup de coeur d'un touriste qui ne sera effectivement pas décalé au Lundi ou à la prochaine ville visitée. Mais l'essentiel de l'économie (soutenable) c'est quand même la baguette de pain qui sera de toute manière achetée avant ou après. Et si elle ne l'est pas c'est qu'on fait du gaspillage, une consommation inutile dont nous savons bien qu'on n'est plus en mesure de se le permettre.

Cependant, la possibilité de répartir la charge est un argument très fort en soit, mais je ne l'ai pas vraiment vu s'inviter au débat car ceux qui en ont besoin l'on déjà fait (les 3/8 dans l'industrie par exemple), avec suppression de la majoration de salaire vu que c'est du travail "normal".
Si Castorama veux ouvrir le dimanche quand bien même il n'a pas le droit c'est pour récupérer les clients de Jardiland qui lui a parfaitement le droit. On assiste donc à des effets pervers d'une vielle législation très inégalitaire. A mon sens c'est ça qu'il faut revoir mais je doute fort que faire travailler le dimanche soit la solution du problème.

Mon expérience personnelle de l'intermarché ouvert le dimanche matin c'est bourré de retraités qui de toute manière pourraient faire leurs courses le mardi à 10h30 ! (Oui j'habite sur la côte d'Usure)

On a parlé de l'Allemagne ? A Munich les restos sont déjà vides à 22h, et pour les cookies après 19h on peut se gratter. ça ne les empêchent pas d'exporter leur savoir faire industriel dans le monde entier.

On a parlé de famille ? Je ne supporterai pas que mon caprice de consommateur gâté et mal élevé puisse dégrader la situation familiale des travailleurs (donc la mienne) ==> j'anticipe et j'irai acheter mon kilo de tomate samedi matin, comme le fait tout bon investisseur dans l'immobilier.

Guilhem

Thierry de Besançon a dit…

Bon,

Ben il ne reste plus qu'à attendre que nous ne fassions plus tous nos achats que via internet. Ça permettra à chacun de pouvoir consommer quand bon lui semble sans avoir à déranger nos précieux acquis d’après guerre.
Par contre va falloir penser à recycler tous les postes de commerce.

Remarquez que pour les libraire ça semble déjà fait.
Perso je prenais plus de plaisir à flâner/acheter en Librairie réelle qu'a commander froidement par internet.
Mais c'est vrai aussi que je préfère réserver mes heures de temps libre ou les magasins sont ouvert ( concrètement le samedi) à des besoin plus essentiels ( courses, bricolage, ...). Un peu comme tout le monde vu la fréquentation.
Dommage, j'aimais bien la vendeuse ...

Anonyme a dit…

Le seul problème de notre pays c'est la dépense publique.

Le travail le dimanche, les heures défiscalisé, l'augmentation du smic etc... tout sa ce sont des faux débats pour masquer le manque de courage de s'attaquer à ce sujet épineux.
Aucune entreprise au monde trouveraient sa normal d'être 30 ans en déficit chaque année. Notre pays oui.

Il y a tellement d'abérations et de gaspillage de la part de nos politiques et de la fonction publique.

Anonyme a dit…

Il y a surtout le problème du versement des dividendes annuels qui doivent obligatoirement croître afin d'éviter que les actions ne baissent pas la vente des actionnaires.

Des entreprises en arrivent à fausser leurs bilan , emprunter pour verser ces dividendes et conserver "la confiance" des investisseurs.

Cette année 40 milliards de dividendes vont être versé aux actionnaires
http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/finance-marches/actu/0202998656729-le-cac-40-devrait-encore-verser-pres-de-40-milliards-d-euros-de-dividendes-604159.php

Et il n'est pas possible d'augmenter un peu les salaires ???
Et il n'est pas possible de conserver son dimanche en repos ???

Nos précieux acquis d'après guerre nous permettent à tous d'aller à l’hôpital , de bénéficier de formations durant les périodes de chômage , de pouvoir survivre malgré la perte de son emploi sans devenir un misérable sans logement , de disposer d'une retraite
Ces précieux acquis sont le minimum qu'une société puisse fournir à un être humain au 21 ième siècle ....Etes vous d'accord avec moi Thierry de Besançon ?

Philippe30

Gwen a dit…

salut à tous,
pour faire gagner du temps à tout le monde, je fais mon coming-out de suite: "je suis fonctionnaire". D'ailleurs, grace à cette info, tout le monde sait ce que je fais comme métier: policier, infirmier, assistante sociale, assistante maternelle, prof, ouvrier motoriste, technicien informatique ou cadre en RH?
La gangrène de notre pays est le couple travailleur qui oblige les enfants à faire des journées plus longues que celles de leurs parent et ce dès le plus jeune âge. Ca va nous peter à la gueule comme on dit. Vous l'avez compris, pour moi, ce n'est pas une question d'économie: c'est une question de noyau familial. De plus,je trouve les arguments du "pour" tres légers...

Thierry de Besançon a dit…

@Philippe30

Je pense que nous pouvons être fiers d'avoir été parmi les premiers pays à développer ce que nous définissons aujourd'hui comme des "acquis sociaux" .... il y a 60 ans.
Mais le monde ainsi que nos façon de vivre individuelles et collectives ont radicalement changées depuis. Ces acquis doivent eux aussi évoluer sous peine de disparaître ( comme l'a montré Darwin, tout se qui ne s'adapte pas disparaît).
Comme je l'indiquais dans mon précédent commentaire, je pense que le plus gros danger pour le commerçant lambda est Internet. Et non la finance ou le capitalisme dérégulé comme vous semblez le penser. Aujourd'hui Internet nous apprend à assouvir nos besoins à n'importe quel moment de la journée ou de la semaine. A défaut de pouvoir brider la liberté qu'apporte internet( on n'est pas en Corée du Nord), la société autour va devoir s'adapter à ces nouvelles manières de consommer, à ces nouveaux besoins.
J'ai suffisamment de connaissances des technologies actuelles pour croire que si la loi interdit le travail du dimanche, nos poids lourds du commerce trouverons eux des solutions pour continuer donc à vendre le dimanche. Il n'est pas difficile d'imaginer que l'étape d’après le LeclercDrive puisse devenir des LeclercDrive sans personnels ( ça existe déjà pour les pressing ou pour la vente du lait frais) ouverts 24/24 et7/7.
Ces systèmes qui répondraient à cette nouvelle façon de vivre , coûteraient encore moins cher aux grosses multinationales du commerce, n'occasionneraient pas de travail le dimanche, mais supprimeraient bien des emplois. Du coup, plus de problèmes d'acquis sociaux à gérer pour eux.
.. Qui ne s'adapte pas disparaît ..
Perso, je préfère encore voir se monter un cadre législatif permettant à ceux qui voudraient travailler le dimanche d'être protégés et justement rémunérés, et inciter ainsi le bon vieux contact humain à faire parti de nos évolutions sociales futures.

Pour finir, je pense qu'il est bon de rappeler qu'en 1789, si les nobles avaient lâchés un peu plus vite et un peu plus de leurs privilèges ( leurs "acquis sociaux" de l'époque), ils n'en auraient peut être pas perdu autant et aussi brutalement.

Anonyme a dit…

Effectivement qui ne s’adapte pas à court terme est condamné à disparaître à moyen terme ...MAIS il faut bien être d'accord sur le terme adaptation.

Est-ce que l'adaptation est un retour en arrière ?
Est-ce l'adaptation consiste à laisser "crever" les gens sans possibilité de vivre , sans retraite ?????
NON

Voila en quoi consiste l'adaptation car si les gens trouvent moins de travail ou si nous devons moins travailler alors il faudra trouver d'autres moyens de financement des gens ( chômage , retraite , maladie ) sans ressources.

Certains parlent de financement par le capital ( revenus mobiliers ) , d'autres évoquent de taxer socialement le travail fourni par les machines à la place des hommes.
Cette dernière solution me semble juste et rationnel car les machines soulagent les hommes dans le travail , le résultat de la production est taxé socialement comme si 10 ou 20 personnes travaillaient.

Certains parlent aussi de revenu à vie , Dominique de Villepin par trop catalogué gauche en avait parlé en 2012, les modalités de financement seraient à étudier.

J'évoque d'autres pistes sans à priori pou parti pris , il est seulement nécessaire de sortir de cette réflexion que seul le travail permet d'être socialement reconnu , de pouvoir vivre , notre société ne peux et ne pourra plus fournir de travail au plus grand nombre.
Ce débat de société va au delà du travail du dimanche

Lisez "la Grande relève des hommes par les machines" de J.Duboin publié en 1932 avec une grande prémonition.
http://economiedistributive.free.fr/spip.php?article1162

Pour reprendre vos arguments sur le dimanche et internet , je suis d'accord avec vous que ceux l'on nomme le patronat ( pour lesquels je n'ai pas d'aversion , je cherche la justice car chacun a une place dans la société en fonction de ses capacités , ses envies mais je n'accepte pas ceux qui sont mis au rebut ) trouveront des solutions de contournement et c'est bien là le problème car ils veulent que l'on consomme mais ils cherchent à produire au moindre coût donc les gens n'ont plus d'argent à dépenser hormis dans l'alimentaire et le logement.
Revenir au dimanche , c'est un retour dans le passé indigne de notre société car ensuite chaque acquis grappillé est la base d'une nouvelle reconquête par le patronat pour demander encore plus à ceux qui travaillent pour vivre.

Concernant 1789 , je rappelle juste un point que les impôts n'étaient pas payé par les nobles seulement par le petit peuple écrasé sous l'imposition pendant que les riches se goinfraient , se pavanaient , s'amusaient ...on s'en rapproche....
Les plus riches en France n'ont jamais été aussi riche et inversement les plus pauvres le deviennent de plus en plus , la classe moyenne se paupérisant au passage.

Par contre ne mélangez pas les acquis de classe et de rang des nobles de 1789 alors que le peuple mourraient véritablement de faim avec les acquis sociaux obtenu par la classe ouvrière en France et en Europe afin de faire cesser l'utilisation des hommes par d'autres comme du bétail dans les mines , les champs , des acquis pour permettre de vivre décemment

L’impôt sur le revenu dans sa forme actuelle à été instauré en 1914 au grand dam des riches , un impôt juste et équitable en fonction des revenus et du patrimoine depuis cet impôt a largement été détourné.
Un lien parmi d'autres
http://jeanjaures.over-blog.fr/pages/l-impot-sur-le-revenu-1914-1948-7778975.html

Aujourd'hui , les sociétés présentes en France disposent de siège sociaux dans des paradis fiscaux , leur présence permet de l'emploi mais l'imposition part à l'étranger via des montages mère-fille

Philippe30




Thierry de Besançon a dit…

« Le désir du privilège et le goût de l'égalité, passions dominantes et contradictoires des Français de toute époque. »

Charles de Gaulle

Anonyme a dit…

Très vrai comme citation, d'autant plus que j'admire le personnage.
Je ne prône pas l'égalité mais la justice et l'humanité , notion en perte de vitesse depuis 30 ans alors que nous sommes des peuples évolués du 21 ième siècle

Ravi d'avoir échangé avec vous malgré vos commentaires je ressens que nous sommes d'accord malgré des différences d'approche.

Il faut être et resté vigilant aujourd’hui et demain pour nos enfants car le monde ne va pas vers des beaux jours

Philippe30

Anonyme a dit…

hum... sujet interessant.
regardez ce qui s est passe en Angleterre il y a quelques annees lorsqu ils ont decide d ouvrir les commerces le dimanche (puis le reste a suivi naturellement)...
les salaires ont ete revalorise pour ceux qui travaillaient le dimanche avec integration de cette prime dans leur contrat... mais avec la "democratisation" de ce travailler le dimanche, les nouveaux embauches ou plutot les nouveaux temporaires du travail ont travaille ce sacre dimanche comme un jour normal ... et les anciens qui avaient des contrats qui leur garantissaient des primes au dimanche travaille... ont ete remercie ou ont perdu leur acquis en quittant leur precedant job pour un autre...
maintenant le dimanche est un jour normal de travail de la semaine....

et pourtant, je suis tres satisfait de pouvoir trouver un commerce ouvert tous les jours et presque toutes les nuits... quel paradoxe !

Gwen a dit…

@Thierry de Besançon: c'est assez culotté de comparer un noble de 1789 à un "travailleur du dimanche" au salaire médian...A cette époque la noblesse (haute et basse) represente environ 1.5% de la population...

Anonyme a dit…

Nous ne pouvons pas laisser les machines travailler pour nous et sombrer dans la misère , pour produire et consommer il faut des moyens financiers.
Si nous sommes tous au chômage plus de cotisations , plus de retraite , plus de croissance ( bien que je réfute la croissance à tout prix ).

Le travail du dimanche ne changera rien mais continuera d'appauvrir par contre un revenu de base pour tous peux être une solution.

Les suisses vont se prononcer sur le sujet
http://www.agoravox.tv/actualites/economie/article/suisse-vers-un-revenu-de-base-de-2-41077

Des arguments pour le revenu de base
http://contrelabienpensance.blog.fr/2013/06/17/salaire-a-vie-lie-a-la-personne-16135539/


Philippe30

Anonyme a dit…

Oui, je pense qu'il faut un changement profond d'état d'esprit en France, favoriser les initiatives individuelles, l'esprit d'entreprise et de novation, la recherche, la simplification fiscale etc...
Pour autant, je ne pense pas que le travail systématique le dimanche soit la panacée mais bien d'avantage une illusion d'optique; il ya uara transfert des ventes du samedi au dimanche et quid des salariés qui ne souhaitent pas travailler le dimanche (ce qui se comprend parfaitement et est légitime) mais subiront les inévitables pressions plus ou moins subtiles de leurs collègues et de la direction: de quoi empoisonner les relations à l'intérieur de ces entreprises.
Il y a bien d'autres choses à faire, de plus créatif, de plus utile et de plus respectueux des choix de chacun.

Jefaismoimeme a dit…

Bonjour,

Ha le bon débat qui fait rage. Perso je pense que de toute façon ouvert ou pas, il y a de moins en moins d'argent donc cela favorise la vie des gens qui devient de plus en plus (soit disant) stressante. Les horaires évoluent et aujourd'hui il faut de tout pour tous le monde donc je dis oui mais avant j'aurais préférer que l'on parle du pouvoir d'achat ;)

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...