jeudi 27 septembre 2012

La signature de l’acte de vente de ma maison

Depuis donc la fin Août, je ne suis plus propriétaire de ma résidence principale, mais locataire.

L’acte de vente authentique de ma maison a été signé chez le notaire et l’essentiel des détails administratifs sont désormais derrière moi.

Je peux désormais me concentrer sur ma nouvelle vie, à proximité de mon boulot, sans quasiment aucun trajet routier et commencer à penser à mes nouveaux projets et au réinvestissement de la somme d’argent récupérée au passage.


3 gros mois plus tôt, j’étais déjà passé chez le notaire pour la signature du compromis de vente, j’ai en effet vendu ma maison en tant que particulier.

A cette occasion, près de 2 heures d’entretien tout de même, nous avions déjà passé en revue la plupart des détails avec les acheteurs, notamment l’ensemble des diagnostiques immobiliers (énergétique, plomb, électricité…) que nous avions fait réaliser quelques semaines plus tôt, mais aussi le nouveau diagnostique obligatoire d’assainissement (pour vérifier la bonne séparation des eaux de pluie et eaux usées).

Diagnostique assainissement : le test de la fumée dans mes anciennes évacuations d'eau

Le compromis de vente chez le notaire a également été le moment pour essayer d’obtenir aux acheteurs une petite économie sur les frais de notaire : en déduisant le partie mobilière, la cuisine équipée et certains placard aménagés, une réduction de 200€ leur a été obtenue (7% d'une valeur estimée à 3000€ en gros).

Dans les 3 mois qui ont suivi, en tant que vendeur, peu de travail nécessaire. (d’un point de vue paperasse…je ne parle pas des cartons à faire !)

Et pourtant le seul document requis a été bien difficile à obtenir (je remercie à nouveau mon conseiller bancaire…) : il s’agissait du décompte de remboursement anticipé de mon prêt immobilier en cours, avec le détail du montant restant à verser à la banque, les intérêts intercalaires et les indemnités (1,5% du capital restant dû).

Le gros du boulot était coté acheteurs avec la recherche et l’obtention de leur prêt. Ils étaient tout à fait solvable, ils ont simplement pris le temps de faire appel à un courtier en prêt immobilier, qui leur a trouvé l’offre la mieux adaptée, dans le délai imparti.


Le jour J, celui de la signature de l’acte de vente

J’y suis allé les mains dans les poches, avec mon seul passeport. Et j’ai oublié l’essentiel, un RIB !

Bien penser à apporter un RIB pour éviter de courir ensuite à votre banque, stressé d’avoir en poche, un chèque à 6 chiffres !

Mais le notaire a été très sympa, il m’a proposé de me prêter son PC afin que je puisse télécharger mon RIB depuis le site en ligne de ma banque !

Je suis tout de même reparti avec un chèque, plus modeste celui-ci, il s’agissait du remboursement au prorata de la taxe foncière par les acheteurs, soit environ 400€ pour les 4 derniers mois de l’année. (estimé par le notaire sur la base des impôts de l’année précédente).

Même si le notaire a pris le temps de relire le dossier complet, l’essentiel avait donc déjà été vu 3 mois plus tôt.

1 heure aura donc suffit pour repartir avec quelques attestions officielles de vente de ma maison, des documents demandés pour ensuite résilier mes contrats Internet et d’assurance habitation.

Notre déménagement ayant pu être fait le week end précédent, nous nous sommes donc rendu ensuite dans la maison avec les acheteurs afin notamment de couper (et d’ouvrir par la même occasion) les contrats d’EDF et d’eau, et enfin de leur remettre les clefs….


Depuis ce jour…

Dès le matin suivant, le virement de la somme restante avait déjà été fait sur mon compte bancaire.

Au final :


  • Locataires dans une maison à quelques kilomètres de nos boulots respectifs, avec bien sûr une nouvelle rentrée des classes pour mes enfants, qui encore petits, ont très vite su s’adapter.



  • Et j’attends avec impatience la hausse des plafonds du livret A et du LDD pour bien placer mon argent ! Je plaisante bien sûr… même si je fais actuellement partie des rares français qui pourraient remplir ces comptes d'épargne, ça ne présente vraiment aucun intérêt. (sauf peut-être durant quelques mois en attente de vrais investissements !).


Sur le même thème :


7 commentaires:

ChrisToonet a dit…

Le décompte de remboursement anticipé m'intéresse ! pas au chiffre exact mais pour l'exemple ! si tu as le temps dans un prochain article !
Aussi comment as tu trouvé une location ?? Merci !

Julien a dit…

Salut Olivier,

Je ne suis encore passé chez le notaire en tant que vendeur, mais cela doit être assez grisant (surtout si tu fais une bonne affaire).

De mon expérience d'acheteur, le rendez-vous s'est super bien passé et c'est une super garantie que toute la vente soit validée par le notaire. Au moins, aucune question ne reste en suspens.

A bientôt

Julien

Guillaume a dit…

C'est clair que vendre un bien et encaisser une belle somme ca fait toujours plaisir !!

Mais la plupart des gens n'ont pas la patience de faire çà !! Il faut acheter (bien évidemment) et attendre :)

Olivier a dit…

@ChrisToonet, pour le décompte, c'est très basique, 3 lignes qui listent les montants encore dûs à la banque, à la date de signature chez le notaire, mais service tout de même facturé 33,80€...!
Sinon, j'ai trouvé ma location sur le PAP.fr, il y en a assez peu j'ai eu de la chance, ça évite les honoraires d'agences. Bonne journée !

@Julien, oui je l'ai assez bien vécu, même si j'étais tout de même assez attaché à ma maison. Mais il faut savoir faire des choix! à Bientôt

@Guillaume, et j'avais aussi bien remboursé les premières années, en augmentant à plusieurs reprises mes mensualités, ce qui a permis un bilan très positif sans attendre 15 ans...

ChrisToonet a dit…

Ce que je voulais ! combien te prend la banque ? %du capital, % des intérêts restant dus ?? négociable ou ??? c'est à dire à la limite, un remboursement anticipé vaut-il la peine ??

Olivier a dit…

@Christoonet, les conditions de remboursement anticipé sont définis au moment de l'obtention du prêt. J'avais fait baisser de 3% à 1,5% du capital restant dû le montant des imdémnités de remboursement. En clair, s'il te reste 100 000€ de crédit à payer, tu devras 1500€ à la banque. (plus quelques centaines d'euros d'intérets intercalaires). C'est en effet un point (mais pas le seul) à considérer quand on se demande si un remboursement anticipé vaut le coup ou pas. bonne journée

Victor a dit…

Bravo pour ton courage ! "Confortablement" parlant, vous vous accommodez tous de ce logement ?
C'est presque "comique" que tout soit allé aussi vite.

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...