lundi 14 décembre 2015

Devenir plus riche et plus indépendant…bilan de l’année écoulée



Sur la longue route de l’indépendance financière, quels auront été les faits marquants de cette année ?

Commençons par mon activité professionnelle ! un sujet qui peut apparaître ici comme un intrus mais qui n’est pourtant pas forcément à dissocier de toute liberté financière.

Une année professionnellement bien chargée (c’est vrai que j’ai vendu pas mal de mon temps cette année (ceci dit plutôt bien vendu !)…) mais loin d’avoir été déplaisante. Je dois bien reconnaître que j’ai passé du bon temps au boulot, que je m’y suis même bien amusé parfois…

Et ça, c’est ce qui compte ! être heureux de se lever le matin pour aller au travail…parce que l’on sait que l’on va faire des choses intéressantes, motivantes.  Et je sais bien que ce n’est pas donné à tout le monde ! Mais ça arrive…et quand on a en plus des collègues qui sont davantage des amis que des collaborateurs, ça n’aurait pas de sens de dédaigner systématiquement tout travail salarié ! 
Oui, il est possible de travailler pour quelqu’un et d’être très heureux ! Je peux l’affirmer, c’est du vécu.
Mais je sais aussi qu’en 15 ans d’activité, je suis passé 3 fois au travers de plans sociaux, et que je ne suis qu’un numéro parmi d’autres (1 sur 35000 employés ;-).
Je suis tout à fait lucide sur le fait que personne et en particulier moi-même n’est irremplaçable ! 
Et une année passée ne préfigure pas des suivantes : il y a des hauts et des bas, cette année était un haut, l’année prochaine sera peut-être un bas : soit parce que mon employeur en aura assez de me payer, soit parce que le projet sur lequel je travaillerai ne présentera aucun intérêt à mes yeux, soit pour tout autre raison qui fera que je n’aurai plus aucune motivation à me lever le matin…

Et là, je veux pouvoir le vivre de la meilleure façon possible : savoir que ma sécurité financière est en partie assurée quoiqu’il arrive et que je peux donc prendre des décisions sur la suite à donner à ma carrière…

Bon, pour le moment, il semblerait que j’ai encore quelques années positives devant moi, avec une visibilité de 2 ou 3 ans je dirais, un poste qui se libère m’intéresse et on me le propose.

Ce qui signifie au moins encore quelques années à « exploiter mon employeur » et à mettre à profit l’argent que je lui extirpe tous les mois pour l’investir au maximum et ainsi préparer l’après, en toute indépendance ! Évidemment tout en développant en parallèle des revenus annexes…

Poursuivons,  par ce qui est probablement le moins excitant mais pourtant indispensable,  l’entretien et le maintien des acquis.

Mes investissements immobiliers et financiers


Là ça concerne les investissements déjà réalisés et qu’il faut faire vivre, essentiellement mes 2 appartements et mon portefeuille boursier.

Avec tout d’abord mon 1er investissement locatif acquis en 2009, loué en meublé. Une excellente année locative, avec 2 étudiants, dont le dernier qui restera jusqu'au mois de juillet 2016, et au final seulement 2 semaines de vacances locatives. 
Juste le temps nécessaire pour quelques travaux de rénovation et quelques changements d’équipements (pour 500€ de dépenses) comme vous pouvez le voir dans cet article
L’état de l’appartement après 6 années de location reste très bon, il est indispensable d’entretenir son investissement ! De plus, par chance, le syndic bénévole fait désormais parfaitement son travail, les parties communes ayant été notamment rénovées en tout début d’année. 
Et bien sûr, la déclaration de mes recettes locatives sous le mode BIC réel, me permet d’éviter toute imposition. Les seuls frais à ma charge étant les frais d’expert-comptable (encore remboursés sous forme de crédit d’impôt cette année, mais ça ne va pas durer !). Sur un an, ma contribution mensuelle est de l’ordre de 50€, un petit défaut d’autofinancement donc, mais un bien qui reste néanmoins très rentable.

Pour mon 2ème studio, la signature chez le notaire a eu lieu en tout début d’année. J’ai acheté l’appartement déjà loué, et le locataire est toujours en place à ce jour. J’aurai donc des revenus fonciers issus de location vide à déclarer en 2016.  Cette année, le bien ne m’aura rien couté, entièrement autofinancé, les loyers couvrant les mensualités du crédit et les charges de copropriété qui restent modestes. Mais évidemment, je n’étais pas imposé, l’imposition commencera en 2016 sur les recettes de 2015. 
J’ai bien sûr toujours l’objectif de passer ce bien en location meublée dès que le locataire aura donné son prévis de départ, et ainsi le rentabiliser au mieux. Mais le locataire actuel ne posant aucun souci, rien ne presse…
Je reste très satisfait de cet achat, parfaitement situé, plein centre-ville, obtenu à un prix d’acquisition bien plus bas que tout ce qui se négocie actuellement dans le quartier.
Sur cette première année donc, peu de travail, mais un bien qui ne demande qu’à être mieux exploité  à l’avenir (location saisonnière, etc…).

Enfin, il restait à continuer de développer mon portefeuille d’actions, mon PEA. Et même si à quelques euros près (1996€…) j’attendrai les 2000€ de dividendes perçus cette année, les cours élevés des actions une bonne partie de l’année ont freiné mes ardeurs et donc mes achats de nouvelles actions. 
Seulement 1000€ d’investissement supplémentaire, plus environ 1500€ de dividendes réinvesti à ce jour, soit mon plus faible montant investi en actions depuis l’ouverture de mon PEA en 2011. L’effet boule de neige est tout de même perceptible….avec déjà au minimum 150€ de dividendes supplémentaires en 2016.
Mais l’ambition est toujours la même (5000€ de dividendes net par an), et l’important sera d’être présent (avec des liquidités disponibles !) le jour où les cours chuteront significativement, autrement dit quand les rendements des actions auront retrouvé un très bon niveau, ce qui ne manquera pas d’arriver !

3 investissements majeurs aux bases solides donc, mais pas de nouveaux grands projets cette année…

Sauf peut-être la cuisine et les recettes sans gluten de ma femme ;-) ! 


Une focalisation sur les activités secondaires de ma femme

Je crois que cette année, ma femme aura réellement pris conscience de la nécessité de se détacher de son travail salarié, de ne pas tout miser dessus. Ayant je pense trop de conscience professionnelle, s’investissant bien au-delà de ce que sa fonction lui demande, elle est passée tout près du burn out, sans avoir eu en retour la reconnaissance qu’elle aurait pu espérer…
Il faut parfois passer par là pour prendre conscience des choses.

Plus que jamais, elle envisage donc une porte de sortie. Est-ce que son problème d’intolérance au gluten lui offrira cette opportunité ? Il y a 2 ans, quand elle a lancé son blog, je n’y aurai pas cru un instant, ma vision a beaucoup évoluée depuis…
Au-delà des quelques revenus supplémentaires que lui procure son blog (quelques dizaines d’euros par mois), jour après jour, elle tisse un réseau. Et ça dépasse largement la cadre d’Internet aujourd’hui, de plus en plus de rencontres physiques, lors d’ateliers culinaires par exemple. Elle se documente beaucoup, se forme (cours de cuisine), elle gagne petit à petit en autorité. En un peu plus de 2 ans, elle a fait beaucoup de chemin.

Et pour garder la motivation, il est toujours bon de se sentir soutenu, je dois donc avouer que j’ai certainement consacré plus de temps à développer son blog que le mien cette année (à l’exception notable de mon nouveau guide gratuit !)…son ebook, récemment sa page youtube et d’autres idées en préparation.

Le sujet me parait porteur, beaucoup de nouveaux produits, de nouvelles marques, de nouveaux sites, de nouveaux livres, de nouvelles émissions radio ou télé…parce que beaucoup de personnes qui découvrent être concernées par ce problème de santé !  


Mes perspectives de 2016 ?

Avant tout conserver cette dynamique de couple, se soutenir pour un même projet commun : devenir toujours moins dépendant de son travail salarié (ou d’aides éventuelles de l’Etat) jour après jour…

C’est un très bon postulat de départ. 

Le projet est encore loin d’être clair, mais je pense que ma femme voudra un jour sauter le pas, et se lancer dans l’entreprenariat. Je la soutiendrai évidemment. 2016, 2017 ? peu importe, dès qu’elle se sentira prête.

Les liquidités mises de côté cette année pourront servir à supporter ce projet, ou un autre…

Comme toujours, je ne me fixerai pas d’objectifs pour cette nouvelle année, la seule règle est de saisir les bonnes opportunités. Si la bourse chute par exemple en 2016, il est évident qu’une bonne partie de notre capacité d’investissement passera en achats d’actions.

Se laisser guider également par ce qui nous plait…c’est la seule façon d’arriver à consacrer du temps et de l’énergie à un projet sur la durée !

Personnellement, l’immobilier, la bourse, les idées d’entreprise de ma femme, et le blog bien sûr !



15 commentaires:

ChrisToonet a dit…

Sans jeter de l'encens sur ce beau texte, il constitue quand même une belle inspiration pour nous guider, comme c'est le cas depuis le début, et l'essentiel est qu'il s'agit d'un cas "vécu" et non de belles théories ! Merci Olivier ! Bonne année 2016 (en avance !)

Alex de la Bourse à LT a dit…

Bonjour Olivier,

Il est très important d'avoir plusieurs sources de revenus et c'est ton cas !!! bravo !!!

C'est dommage que tu n'es pas mis plus de chiffres dans ton article. Par exemple, quels ont été tes revenus supplémentaires liés à l'immobilier et le blog

Alex

Charles a dit…

Salut Olivier,

J'essaie de te contacter, sans succès, je me demande si ton formulaire de contact fonctionne ?

A+ :)

Maxime de Meilleurs Rendements a dit…

Bonjour Olivier,

Cela faisait un petit moment que je n'étais pas passé sur ton blog et je tombe sur l'article qui résume l'année passée ! Parfait !

Je suis ravi que tout ce soit bien passé pour toi et que tu te sois réconcilié avec ta vie professionnelle, ahah ! Je vois aussi que tu es en passe d'acquérir ton deuxieme investissement locatif, toutes mes félicitations !

La vraie question est : où trouves-tu tout ce temps et cette motivation ?!

Au plaisir de te lire !

Maxime

Olivier a dit…

@Christoonet, merci de ton commentaire, très sympathique, excellent année 2016 à toi aussi ! A bientôt
@Alex, oui, j’ai voulu balayer assez large sans entrer trop dans les détails, je garde de la matière pour de futurs articles ;-) Merci à toi !
@Charles, à priori, ça marche, j’ai encore reçu des messages aujourd’hui…
@Maxime, le 2ème investissement locatif est fait ! Déniché en 2014, signé début 2015 chez le notaire. D’ailleurs un investissement vraiment passif pour le coup cette année. Quand tu as un but bien précis, la motivation tu la trouves aisément ;-), le temps c’est plus difficile mais la motivation aide. A bientôt !

Maxime a dit…

Tu n'as pas tort ! Il y avait de belles opportinutés d'investissement sur Total et Technip en cette fin d'année. Moi non plus je n'avais pas beaucoup investi sur mon PEA, j'ai profité de cette mini-crise pétrolière pour me renforcer sur ces actions !

David a dit…

Olivier, belle performance et rétrospective sur l'année écoulée :)

On peut clairement voir que ton patrimoine est axé sur 3 bases solides : deux bien immobiliers, et un compte en actions.

As-tu des vues pour arriver à une plus grande diversification ?

David

Chawn a dit…

Objectif intéressant en effet! ça donne envie d'essayer! L'investissement boursier que j'ai pu faire grâce à Marc de www.gagner-argent.org me permet de gagner quotidiennement plusieurs euros ! C'est bien de savoir bien les gérer!

Visiter Lyon a dit…

La tendance baissière du moment du CAC 40 laisse à nouveau place a de belles opportunités pour renforcer les positions...

Arnaud a dit…

@ Olivier

Félicitations pour ton parcours, c'est très intéressant.
L'immobilier et la bourse deux piliers essentiels pour diversifier ses revenus et son patrimoine.
Le blog est évidemment un plus et dans mon cas, il permet de garder une certaine motivation.

Dans l'année, j'ai élargi mes investissements au marché américain, j'y vois un choix plus simple que sur le marché Français ou Européen.
J'ai donc décidé de mener de front un compte-titre et un PEA. Je ne laisse pas tomber l'immobilier, notamment les investissements dans les garages, mais je préfère la passivité de la bourse et de ces dividendes.

La bourse, c'est des hauts et des bas, mais sur le long terme, je suis convaincu du retour sur investissement.

Olivier a dit…

@Visiter Lyon, une 1ère semaine de 2016 intéressante en effet...je n'ai pas bougé pour le moment, mais je suis cela de prêt ;-) ! A bientôt

@Arnaud, c'est certain que le marché américain présente de nombreuses opportunités, notamment pour les dividendes croissants. Je n'ai pas encore franchi le pas, pas assez de liquidités pour alimenter correctement un PEA et un compte titres, et probablement pas non plus assez de temps pour le moment pour identifier les bonnes entreprises américaines. Je suivrai ça avec attention sur ton blog ;-) bon dimanche !

Lionel de linvestissement a dit…

Bonjour,

Je viens de découvrir ton site. Bravo pour ce travail et ton avancement pour l'indépendance financière :)

Unknown a dit…

3 pages lues sur votre blog, je m'abonne !
(et j'en lis des pages tous les jours...)

investir immeuble de rapport a dit…

un bon placement c'est investir le plus vite possible dans des immeubles de rapport

michel a dit…

Bonjour Olivier et merci pour ce blog très intéressant. J'aime l'importance que vous accordez à se lancer, certes, mais progressivement et avec précaution. Se lancer peut mener vers une belle (et juteuse) aventure, mais se lancer impulsivement et tout quitter pour l'indépendance peut également être dangereux.

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...