mardi 12 janvier 2016

Comment sortir de son PEA ?


En mars 2016, mon PEA aura 5 ans ! ce qui veut dire que ça déjà presque 5 ans que vous pouvez suivre sur le blog l’évolution de mon portefeuille d’actions et la croissance de mes dividendes. Le temps passe vraiment très vite…

Et vous savez probablement que 5 ans est la durée minimale recommandée pour ce type de support d’investissement ; en effet après 5 ans, les plus-values réalisées ne sont plus imposables et subiront seulement les prélèvements sociaux (soit 15,5% actuellement)

Comment est-ce que je compte exploiter mon PEA pour en tirer des revenus supplémentaires chaque année ?

5 ans est un minimum de durée de détention certes, mais la véritable durée minimale si on veut que notre PEA soit une source régulière de revenu passif, c’est 8 ans !

En effet après 8 ans, le PEA offre plusieurs possibilités et en particulier :

1 _ Continuer à faire vivre le PEA en effectuant des versements complémentaires et donc en continuant à acheter de nouvelles actions.

2 _ Et surtout faire des retraits partiels, sachant toutefois que la conséquence est  l’impossibilité de faire ultérieurement de nouveaux versements.


Voilà donc comment je compte procéder.

Après avoir perçu 1997€ de dividendes en 2015, mon estimation préliminaire pour 2016 est de 2149€ (sur la base de dividendes par action identiques à ceux de 2015, ce qui est très probablement faux, mais c’est une base de départ…)

Evolution des dividendes perçus depuis 2011
Ma cible à terme serait de percevoir annuellement 5000€ de dividendes (de revenus) net de prélèvements sociaux par an, ce qui signifie environ 6000€ de dividendes brut.
                                                                                                
Je ne suis donc aujourd’hui environ qu’au tiers de mon objectif.


Je dois donc encore investir davantage, petit à petit, et ça prendra encore des années.  

Au moins 5 ans.

Ce qui signifie qu’une fois que mon PEA aura atteint l’âge de 8 ans, je vais d’abord dans un premier temps exploiter l’option 1 : continuer à effectuer des versements supplémentaires et réinvestir mes dividendes en nouvelles actions.

Puis, une fois que le montant de dividendes annuels aura atteint ma cible (6000€) (ou si le plafond du PEA est atteint, 1500000€…, ce qui voudrait dire que mon rendement est assez mauvais ;-), je passerai à l’option 2 !

A partir de ce jour, le nombre d’actions détenues n’évoluera plus. Je ne pourrai plus en acheter de nouvelles.
Mais chaque année ces actions généreront un total de dividende de l’ordre de 6000€. Que je déciderai de percevoir en numéraire et que je sortirai du PEA. Plus de réinvestissement en nouvelles actions, mais un revenu passif exploitable.  

Les retraits partiels du PEA ne concerneront que les dividendes perçus dans l’année. Je ne revendrai aucune action.
Le nombre d’actions restera donc constant et dans l’hypothèse où les dividendes par actions soient également constants, mon revenu passif restera stable. 


Évidemment, les dividendes vont fluctuer. A la hausse ou à la baisse. Afin de lisser ces fluctuations, la diversification du portefeuille est clef. J’ai actuellement 13 sociétés dans mon PEA, en ajouter quelques unes de plus serait le bienvenu. Et bien sûr l’idéal serait d’avoir effectuer un choix judicieux d’actions présentant pour la majorité un dividende croissant !

Ce qui compenserait l’effet de l’inflation, qui bien que très limitée ces dernières années, grignotera petit à petit le revenu passif si celui-ci stagnait.

Des dividendes 2016 toujours en hausse ?

D’un point de vue dividendes croissants, on peut dire que l’année 2015 aura été un excellent cru pour moi, avec pas moins de 8 titres présentant des dividendes en hausse par rapport à ceux versés en 2014, les 5 autres restants constants.

Évolution du montant des dividendes par action perçus entre l'année 2014 et 2015

Il ne faut bien sûr pas s’attendre à une situation identique tous les ans, qu’en sera-t-il pour les dividendes 2015 versés en 2016 ?  à suivre prochainement.

En attendant, depuis le début d‘année, le ralentissement de la croissance chinoise pèse sur la bourse dont le CAC 40 est retombé sous les 4400 points. Encore un petit effort et on commencera bientôt à retrouver des opportunités d’achat intéressantes !

Pour retrouvez tout l’état actualisé de mon PEA, c'est ICI.


Et bien sûr je profite de ce premier article de 2016 pour vous souhaiter à toutes et à tous une excellente année et d’excellents investissements !

1 commentaires:

Maxime de Meilleurs Rendements a dit…

5 ans déjà ! Ca passe vite !

Effectivement ta stratégie va commencer à payer et je suis ravi pour toi ! J'espère que cette année offrira de nouvelles opportunités pour investir, ça commence bien avec la baisse de total mais j'aimerais que d'autres actions subissent le même sort. Il est difficile de trouver des portes d'entrée en ce moment !

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...