mardi 5 novembre 2013

Rubis, nouvelle action dans mon PEA

Rubis est donc la 12ème société dont je suis à présent actionnaire. Avec à ce jour 20 actions qui représentent un peu plus de 3,2% de mon capital boursier. Je continue à étoffer mon portefeuille d’actions en continuant à investir, tout en essayant de diversifier un peu.
Mon capital s’élève aujourd’hui à un peu plus de 28900€ pour 23500€ investis de ma poche. Cette répartition sur 12 lignes me semble avoir du sens ; un portefeuille pas trop concentré, et donc pas trop dépendant des résultats d’une entreprise en particulier, et pas trop dilué non plus ce qui rend le suivi toujours plus difficile.
Pourquoi avoir choisi d’investir sur Rubis ?
Avant tout pour ça !

Evolution du dividende de Rubis
Pour ces 12 années de dividendes croissant ! Un bel historique qui je l’espère se prolongera encore très longtemps… Il y a assez peu de sociétés présentant en France ce type de parcours. Comme expliqué dans cet article, j’essaie de plus en plus de m’orienter vers ces sociétés au dividende croissant (Sanofi, Edenred, Eutelsat Communications…), surtout depuis que la plupart des rendements ont baissé avec la reprise de la bourse.
Si je ne peux avoir du 6% aujourd’hui, je l’aurai dans quelques années !
De plus je ne pars pas de trop loin avec Rubis, le rendement actuel est déjà de l’ordre de 4%. Avec un Prix de Revient Unitaire de mes actions à 46,27€, et un dividende 2012 versé en 2013 de 1,84€, je suis déjà sur un rendement de 3,98%.
Donc pas si éloigné que ça que ma cible moyenne de 6%, d’ici quelques années.
 

Quelques mots sur Rubis
Ce qui me semble intéressant dans cette société c’est qu’elle se situe au cœur de la chaine énergétique, un maillon clef.  
Il s’agit d’une entreprise assez jeune, créée en 1990, qui réalise déjà tout de même plus de 2,7 milliard d’euros de chiffre d’affaire (en 2012). Une société en croissance constante, en terme de bénéfices et nombre d'employés, avec de réelles offres d'emploi.
RUBIS est le premier opérateur indépendant en France dans le stockage de produits liquides (pétrole, engrais, chimie).
L’activité consiste à louer des capacités de stockage, essentiellement des produits pétrolier, près de 70 % de l’activité (carburants, gazole, fioul domestique), mais aussi produits chimiques, agroalimentaires ou engrais.
Rubis (la branche Rubis Terminal plus précisément) assure la construction, la maintenance et la gestion des unités de stockages, situées pour la plupart dans de grands ports (Rotterdam, Anvers…)
L’autre activité majeure étant la distribution de GPL et de fiouls (branche Vitogaz).
Avec bien sûr une présence mondiale, Europe, Afrique et Caraïbes en particulier (voir illustration ci-dessous), assurée notamment par des acquisitions.


Est-ce que le dividende peut continuer à progresser ?
Évidemment je pense que oui… D’une part si on se réfère au taux de distribution actuel du dividende de 65%, encore acceptable.
Pas trop élevé en tout cas pour permettre à Rubis de continuer à investir, comme par exemple cette année, avec le rachat pour 115 M€ l’activité GPL de BP au Portugal, où celui d’un réseau de distribution en Jamaïque pour élargir sa présence aux Caraïbes.
D’autant plus que le chiffre d’affaire ainsi que les bénéfices devraient continuer à croitre. A l’issue du premier semestre de 2013, le résultat net avait progressé de 10%.
Le dividende pourrait donc continuer à augmenter tout en maintenant un taux de distribution de l’ordre de 65%, et ainsi éviter de compromettre les futurs investissements nécessaires à  la croissance de toute entreprise.

L’évolution du cours de l’action
Le graphique suivant représente les 10 dernières années de cotation, avec globalement une belle croissance, juste interrompue par la crise de 2008.
La hausse a été très forte en 2012, avec un cours atteignant quasiment 55€. L’action a reculé cette année, et j’ai profité de la baisse récente pour entrer à 46€. Rubis a en effet annoncé un repli de 3% de son chiffre d'affaires au troisième trimestre. Rien de bien grave de mon point de vue, sur l'ensemble des neuf premiers mois de l'année, le chiffre d'affaires de Rubis a déjà atteint 2,2 milliards d'euros, en croissance de 7%. 


Une bonne opportunité ?
Sur le principe, avec un chiffre d’affaire, des bénéfices, un cours de bourse et un dividende, tous en croissance, Rubis ne peut être qu’un bon investissement !
Bien sûr le pétrole n’est pas éternel, mais il y en a encore pour quelques longues années !
Ceci dit, ce n’est pas parce que j’ai beaucoup investi dans ce secteur énergétique (avec Total notamment) que je suis un fervent défenseur de cette énergie. Il faudra trouver une alternative, mais ce n’est pas pour demain à grande échelle.
Pour la petite histoire, j’ai collaboré à un projet de recherche sur le photovoltaïque, pour améliorer le rendement du solaire… pas de clients potentiels à court / moyen terme, le projet a été arrêté. Idem pour Siemens qui a décidé cette année de mettre fin à ses activités dans le domaine. J’ai du mal à comprendre, mais c’est la réalité du marché actuel. 
Qu’en sera-t-il pour les batteries électriques de Bolloré, avec sa filiale Blue solutions ? Peut-être un titre à suivre…
Pour plus de détails et les chiffres relatifs à cet investissement sur Rubis, reportez-vous à la page sur mon PEA.



12 commentaires:

Sofiane a dit…

Merci de nous présenter cette action encore inconnue pour ma part.

Il est clair qu'il faudra suivre de très près l'introduction en bourse de Blue Solution de Bolloré qui a déjà fait ses preuves avec Autolib' notamment...

A bientôt, Sofiane

Aurelien a dit…

Rubis est une action que j'avais etudier et je pense y investir également. Je pense également qu'il y de bonne perspective.

Riche Idée a dit…

J'adore aussi cette société que je possède depuis plus de 2 ans maintenant avec mes 16% de plus value en bonus des dividendes en croissance. Je pense en reprendre vers les 45e si jamais elle y va.

ludovic baratier a dit…

bonjour

pour beaucoup Rubis est une action délaissée qui a pourtant de forts atouts. Au delà de ta belle analyse de l'action, tu as raison d'y venir.

Ludovic

Anonyme a dit…

Rubis annonce une augmentation de capital, bon ou mauvais signe pour investir?

Anonyme a dit…

J' envisage également de prendre du rubis , en effet le groupe annonce une augmentation de capital avec une décote de 21% , on va pouvoir souscrire du 8 au 21 novembre à un cours de 36,50 euros , en ce qui te concerne tu va pouvoir bénéficier de 1 action pour 15 actions.

Olivier a dit…

@Anonymes, merci pour ces infos ! je vais suivre cette augmentation de capital avec intérêt, dès aujourd'hui...à suivre. Bonne journée

harun a dit…

@olivier: merci pour cette trouvaille, tres bonne article encore une fois.

@anonyme: les marchés sont fermé, faut il attendre le lundi 11 pour souscrire l'action à 36.50€?

Arnaud a dit…

@ Olivier

Cela fait un petit moment que je ne suis pas venu participer aux commentaires de ton blog.
Je suis heureux de voir, peut-être parce que j'ai une stratégie similaire, que tu investis dans des sociétés de croissance au dividende croissant.

Je pense également que c'est la bonne solution.

C'est pour cette raison que j'ai sorti de mon Pea GDF SUEZ.

Bonne continuation,

Anonyme a dit…

Bonjour Olivier
merci pour ton analyse de Rubis. J'ai eu en portefeuille cette action mais que j'ai revendu il y a déjà quelque temps avec une +value correcte.
Tout en reconnaissant le coté solide de la boite, je m'interroge sur ton choix; pourquoi, dans les pétrolières, ne pas miser de nouveau sur Total (que tu as déjà en portefeuille) plutôt que Rubis.
en comparant, on voit que le % de reversement du div est bien plus favorable pour Total ( 40% du BNA contre 65% pour Rubis - donc moins de marge de manoeuvre) et des taux de rendements pourtant bien plus favorables pour Total (5.53 contre 3.98)
De plus Rubis est proche de ses plus hauts historiques ce qui est loin d'être le cas de Total
Bref, une action plus chère, avec moins de marge de progression du div et avec un rendement inférieur.
Quitte à diversifier ton portefeuille, ne faut il pas mieux changer de secteur?
amicalement
JP

Olivier a dit…

@JP, oui je comprends ton point. Mon point de vue est que Rubis a peut-être plus de marge de progression, en terme de chiffre d'affaire et de bénéfices que Total. Si ce raisonnement est bon, ça devrait se traduire par une augmentation plus rapide du dividende que celui de Total, tout en conservant un taux de distribution du dividende acceptable. De même pour ce qui est du cours de l'action, Rubis devrait encore monter dans les années à venir, plus rapidement que Total. Et d'autre part, j'ai déjà 20% de Total en portefeuille, c'est déjà beaucoup, je renforcerai peut-être mais pas à 44€, en dessous de 40€.
Changer de secteur, je l'ai un peu fait avec Eutelsat récemment. Mais je reste convaincu que tout ce qui tourne autour de l’énergie est stratégique et a encore de beaux jours devant soi...
Merci et bon week end !

Anonyme a dit…

Merci pour ces informations

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...