mardi 22 janvier 2013

Investir en bourse en 2013

Vous avez pu suivre depuis 2 ans la création de mon portefeuille d’actions sur un PEA. Avec une approche d’investissement décidée depuis le début et qui n’a pas changé depuis : acheter des actions dans le but d’en tirer un revenu passif chaque année, en percevant des dividendes.

Le choix de mes 9 titres actuels a donc toujours été fait dans cette optique, en sélectionnant des sociétés plutôt généreuses en dividendes, des actions à haut rendement.

Je ne cherche donc pas à faire des plus-values sur le cours de bourse; sur le principe, j’achète mes actions à vie, ou en tout cas je les conserverai tant que leur rendement sera bon.

En pratique, je n’ai encore jamais passé un ordre de vente !

J’ai par contre accumulé petit à petit 1004 actions de 9 entreprises différentes.

Mon objectif à terme, comme déjà expliqué, obtenir 5000€ de revenus net par an de cet investissement en bourse. Je devrais en 2013 être proche des 1500€ de dividendes.


2011 et 2012 des années plus propices à l’achat ?

J’ai investi assez massivement (tout est relatif bien sûr…) durant les 2 premières années, 18000€ à ce jour de ma poche. Et je pense réellement avoir bien fait.

La crise nous a offert des cours de bourse très bas, un CAC40 inférieur à 3000 points. Et un cours bas, signifiait automatiquement pour un dividende donné, un rendement élevé des actions.

Alors bien sûr certaines sociétés ont décidé de réduire la montant du dividende, Vivendi puis France Telecom, pour ce qui me touche. Mais j’ai surtout l’impression d’avoir bénéficié d’un ou 2 ans de rendement exceptionnel (proche de 10% voir plus), avant de revenir aujourd’hui à un niveau plus raisonnable, mais toujours de très bon rendements (> 6%)

Les cours ont bien remonté fin 2012 et on débute du coup 2013 avec un CAC40 supérieur à 3700 points. (après une hausse finalement sur 2012 de 15%....)

Beaucoup semblent confiant sur une poursuite de la hausse en 2013…peut-être.

Mais si cette hausse de la bourse se confirme, automatiquement, sur la base des dividendes actuels, les rendements vont continuer à baisser.

Mais rien d’étonnant à cela, il est bien connu qu’il faut toujours acheter de préférence en temps de crise !


Acheter de nouvelles actions en 2013

Mais quoiqu'il arrive, je vais continuer à investir en bourse en 2013…

Il est toutefois certain qu'aujourd'hui, je suis un peu plus réticent à renforcer les lignes sur lesquelles je suis positif. (voir le graphique ci-dessous)

Le meilleur exemple de mon portefeuille : Sanofi ! Par rapport à mon prix de revient moyen par action, le cours a pris plus de 50%.

Alors que mes actions Sanofi sont rémunérées aujourd’hui à 5,84% (24 actions achetées à 47,9€, avec un dividende par action estimé à 2,80€ en 2013), si j’en achète de nouvelles, leur rendement ne serait que de 3,88%.

Même chose pour Total, un rendement actuel de l'ordre de 6% alors que ma ligne me rapporte pour le moment 6,39%.
6% c'est déjà très bien ! oui mais mathématiquement, si j'achète à nouveau quelques actions Total, mon rendement moyen sera un petit peu plus faible...et ça psychologiquement, c'est génant...ça créé de l'hésitation !


Evolution des cours de bourse de mes titres par rapport à leur prix de revient moyen


Rendement de mes titres, sur la base de leur prix de revient moyen à l'achat et des dividendes 2013 estimés

Alors début janvier j’ai renforcé mes 2 lignes les plus déficitaires, pour lesquelles le cours actuel me parait très bas dans une optique long terme, France Telecom et GDF Suez. Egalement un peu de Vivendi. Soit une cinquantaine d'euros de dividendes en plus pour cette année.


Mes priorités pour 2013

1_ Continuer à investir ! c’est de loin l’essentiel. Et même si en effet, 2013 est un peu moins favorable coté rendement que les années précédentes, il est possible que cette année soit meilleure que 2014 !

D’autant plus que la plupart des rendements restent encore très bons. L’important est de continuer à accumuler des actions, obtenir davantage de dividendes, puis les réinvestir pour en obtenir encore plus…

Et bien sûr pour ce processus d'intérêts composés, le temps est un paramètre critique, alors mieux vaut ne pas en perdre…

2_Investir autant que possible à bon compte…au cours de bourse le plus bas, au rendement le plus haut ! Conserver un rendement global moyen de mon PEA supérieur à 6% est une bonne cible. (6,58% aujourd’hui…)

J’ai commencé en fin d’année à utiliser l’option de passage d’ordre "limité" que me propose Binck, très pratique pour ne déclencher un achat que si le cours passe sous une certaine valeur, sans avoir à suivre de près les cours.


3_ Diversifier encore un peu plus mon portefeuille avec au moins 1 ou 2 sociétés supplémentaires. Les hauts dividendes sont encore nombreux en 2013, j'ai un peu de travail d'analyse devant moi...Par exemple: Bouygues, Axa, Veolia Environnement, Suez Environnement, EDF, STMicroelectronics, Metropole TV...


Mon portefeuille bousier au 21 janvier 2013

Mes 9 titres actuels et leur proportion respective :
Dans l'ordre décroissant : GDF Suez, Total, Vivendi, Vinci, Rallye, Sanofi, France Telecom, ABC Arbitrage et Edenred.
Avec à ce jour encore 4,8% de liquidités non investies.



Et pour être complet, la copie d'écran de mon portefeuille Binck, avec un montant total détenu de 18784€ pour 18000€ investis personnellement.

Cliquez sur l'image pour agrandir


Comment voyez-vous cette année 2013 en bourse ? Pensez-vous investir en actions cette année ?



Sur le même thème :


33 commentaires:

Wilfried Boulet a dit…

Je dois t'avouer que j'envie ta situation !

actuellement je suis en recherche d'emploi et je touche donc le RSA pour le moment, investir en bourse me tente vraiment,mais la somme que j'investirai serait déduite de mon RSA et comme ma situation est encore compliqué pour le moment, je dois attendre...

En tout cas, beau portefeuille ;)

Sylvain a dit…

Je vais acheter des actions d'ici quelques temps mais je me pose des questions sur la stratégie à adopter: hauts dividendes européens (donc PEA) ou dividendes croissants (principalement américains donc compte titre). Existe t il des dividendes croissants intéressants en europe? De mémoire il y en a mais très peu. Quel est ton avis à ce sujet?

Félicitation pour tes résultats, j'espere y arriver aussi vite que toi

InvestMan a dit…

Salut Olivier, bel article et j'espère que les rendements seront toujours bons pour toi. De mon côté, en 2013, je continuerai à investir en bourse puisqu'il y a encore et toujours des opportunités à saisir.

Ludovic Baratier a dit…

Bonjour

GDF Suez , je pense que c'est important de l'avoir en portefeuille dans une stratégie d'obtention de dividendes. Je suis aussi d'accord sur Vivendi mais j'ajouterais EDF qui est très bas actuellement.

Olivier a dit…

@Wilfried, bon courage pour ta recherche !

@Sylvain, un choix stratégique intéressant : les dividendes croissants sont en effet assez puissants, le rendement pouvant devenir bien supérieur à celui des « haut » dividendes au bout d’un certain nombre d’année. En France, il y a en effet assez peu de sociétés répondant à ce critère, Sanofi est la seule qui doit le suivre au mieux. Et du coup, si je reste sur ce cas, mes actions achetées en 2011 ont été rémunérée à 5,22% en 2011, 5,53% en 2012 et à priori 5,84% en 2013. Merci, à bientôt !

RicheIdée a dit…

Joli performance mais je trouve toujours ton portefeuille très accès sur les valeurs Fr. Dommage de ne pas diversifier vers d'autres pays qui sont accessibles via le PEA.

Nico a dit…

Bonjour Olivier,

Je vois que tu suis toujours ta stratégie et que tu t'y tiens.
J'ai deux questions à te poser à la lecture de ton article:

1/ N'es-tu pas tenté de vendre ta ligne sanofi qui est à +50% pour la réinvestir sur une autre ligne à haut rendement?

2/Quand tu parles "d'option d'ordre de passage limité", tu prends désormais tes actions à un cours fixé ou est-ce un seuil de déclenchement? Ou alors prenais-tu tes actions en ATP avant?

De mon côté, je tiens toujours ma stratégie 75% actions à fort rendement, avec dans l'ordre décroissant: Total Gabon (44% du l'ensemble du portefeuille) Métropole TV (13%) Vivendi (13%) GDF Suez (2,5%) et enfin TF1 (2,5%).

Les 25% restants sont sur des "medtechs" pour une partie de portefeuille plus offensive, avec par ordre décroissant: Stentys (13%) Carmat (9%)et Mauna Kea (3%).

Par contre, sur chaque ligne, je me suis fixé un objectif de cours pour la solder et encaisser la plus-value puis réinvestir le tout sur une nouvelle ligne ou bien renforcer une ligne déjà existante. En attendant, il y a toujours le dividende qui reste attractif sur les 3 quarts de mon portefeuille pour patienter.

Bonne continuation. Au plaisir de te lire...

Nico

JP a dit…

Bonjour

Bravo pour ce bel article qui montre une mise a jour de ton compte. Ça donne envie.
Mais c'est une méthode où il faut toujours injecter de l'argent pour pouvoir acheter de nouvelles actions.
Bonne idée Olivier de vouloir ajouter Vie ou Mmt.
Un lecteur suggère EDF mais je pense que ça ferait doublon avec GDF que tu détiens déjà en nombre.
Les prix actuels de FTE et GDF offrent un excellent rendement !
T'es tu fixé des objectifs de prix sur tes valeurs auquel tu veux renforcer ?

@Nico ta façon de procéder est intéressante. Mais la difficulté est de fixer les objectifs et de choisir une nouvelle valeur, d'autant plus que les dividendes sont verses a la même période. Peux-tu détailler un peu plus ta façon de faire ?

JP a dit…

Re,

Pour rebondir sur ce que disais Nico.

Tu as 24 actions Sanofi.

2013 le dividende sera a quasiment 3€. Tu percevras donc 72€ sur 1 an.

Ta plus value sur cette action est de 580€..

En vendant ta ligne maintenant tu empoches 8 années de dividende ! Pour que le calcul soit plus juste il est vrai qu'il faudrait tenir compte de l'évolution du dividende. Mais quand même !

Peut être devrais tu vendre pour acheter du Veolia qui offre un rendement supérieur.

Vu comme cela, qu'en penses-tu ?

Anonyme a dit…

Pour moi,il faut impérativement garder Sanofi, le cours va peut être continuer a augmenté d'ici les "8 prochaines années". Mais surtout le dividende va lui certainement augmenté (et donc le rendement!!!). De plus, il est beaucoup plus sur que celui de Veolia qui ne se porte pas au mieux et a le risque d'une baisse du dividende comme FT ou Vivendi entrainant une chute des cours que le dividende ne compense pas!

Petite question : comment trouve tu une évolution moyenne de ton PEA a plus de 10 % alors que Binck qui fait le calcul automatiquement en tenant compte du poids de chaque ligne arrive à -2,18 %

Sovanna Sek a dit…

Bonsoir,

Personnellement, ta philosophie d'investissement est conservatrice. De plus, se baser sur le rendement d'une action via le dividende est parfois dangereuse ou trompeuse comme France Télécom, EDF ou GDF. En effet, leurs cours sont à leur plus bas pour des raisons fondamentales et par le fait que les investisseurs n'aiment l'intervention de l'Etat dans la stratégie.

Cordialement.

Olivier a dit…

@RicheIdée, oui mais même si en effet les sociétés de pays européen sont éligibles dans un PEA, il y a me semble-t-il des retenues à la source sur les dividendes assez conséquentes…

@Nico, pour répondre à ta première question, non je ne souhaite pas revendre mes Sanofi, malgré le +50%. Pour au moins 2 raisons, déjà c’est une petite ligne, je fais à peine 600€ de plus-value…si j’avais davantage d’actions et ainsi une plus-value de plusieurs milliers d’euros, je reverrais peut-être ma copie, mais ce n’est pas le cas. D’autre part, c’est à priori la seule société française qui réponde aussi bien au critère de dividende croissant, je suis déjà passé d’un rendement de 5,2% à 5,8% en 3 ans, sur cette même base, je peux espérer être à 7% dans les 5 ans. Enfin, vendre mais pour acheter quoi ? Sanofi me parait être une ligne solide dans portefeuille dont j’espère un rendement moyen supérieur à 6%.

Pour ta 2ème question, le passage d’ordre limité permet de fixer un seuil de déclenchement. Si le cours baisse en dessous d’une certaine valeur, par exemple 10% inférieur à mon prix de revient moyen, l’ordre d’achat est donné.
Merci de partager ton portefeuille, bonne journée !

@JP, oui, évidemment, si je veux faire croitre rapidement le montant des dividendes perçus par an, je dois acheter de nouvelles actions régulièrement…investir plus. En gros pour 5000€ de revenus passifs net par an, il me faudrait au moins injecter 90 000€… je suis d’accord avec toi pour EDF, ce n’est pas une cible prioritaire pour moi. J’ai déjà beaucoup d’énergie, avec GDF et Total. Je comprends ton point de vue sur Sanofi, mais par exemple Veolia me parait offrir un rendement plus fragile, le dividende a baissé, le ratio de distribution est encore très haut, supérieur à 90% je crois…A bientôt


@Anonyme, on est en phase sur Sanofi ! Pour le calcul de l’évolution, déjà c’est pas 10,64%, c’est 4,35% ! désolé pour l’erreur, j’ai oublié de mettre à jour avec les derniers 10000€ investis. Mon calcul est tout bête, j’ai mis 18000€ de ma poche, et j’ai 18784€ actuellement, soit 4,35% de plus. Binck ne regarde que les plus-values sur les lignes, sans prendre en compte les dividendes perçus depuis 2 ans, qui ont absorbé les 2,18% de pertes et ont même permis de faire croitre le capital global. Ce sont 2 façons différentes d’analyser. Merci !

@Sovanna Sek, oui, si j’ai choisi cette approche d’investissement en bourse, c’est bien par ce qu’elle est plutôt conservatrice…u peu moins que le livret A, mais nettement plus sûre à mon sens que de l’achat revente. Ensuite, je suis d’accord avec toi pour les entreprises que tu cites, mais personnellement je n’ai pas de soucis avec ces cours bas, tant que le rendement reste supérieur à 6 ou 7%...Bonne journée

Etienne a dit…

Concernant les artistochrates du dividende (c'est comme cela que l'on nomme les entreprises enregistrant un dividende croissant depuis plus de 10 ans), cela courre les rues aux US mais en France un peu mois...

A côté de Sanofi, on peut tout de même retrouver Danone, Hermès, L'oréal.

Attention de ne pas parler que dividende, pensez à bien regarder les fondamentaux de l'entreprise car ce sont eux qui permettront de verser ou non un dividende...

Anonyme a dit…

Si vous cherchez un bon rendement (>6%), quasi-aucun risque, pas de gestion compliquée etc.
Alors la MEILLEURE solution : prendre un tracker MSCI World (dividendes réinvestis ou distribués).
Suffit de regarder la courbe sur plusieurs décennies. Et le rendement moyen sur >20 ans est de l'ordre de 8 à 11% brut par an.

Toutes les études le montrent, et tous les gestionnaires de fonds sont d'accord pour dire une chose : sur le long terme (>20 ans), il n'existe aucune méthode pour "battre le marché", hormis la chance.
Bien sûr, ils existent des fonds qui battent le marché, mais rien ne l'explique à part la chance. Les fonds sont de simples produits "marketing" pour ceux qui ont une conviction, par exemple sur un secteur particulier (et donc vont acheter une part d'un fond axé sur ce secteur, sans s'embêter à chercher toutes les actions du secteur, les pondérer etc.).

D'ailleurs, les "vrais" traders, quantitative analysts, risk managers ne cherchent pas à battre le marché mais à établir des prix sur des produits financiers complexes pour les acheter ou vendre. Mais ça n'a rien à voir avec de l'investissement et ils ne cherchent pas du tout à "battre le marché" car ils savent très bien qu'il n'y a pas de vraie technique efficace sur le long terme.

Sauf si vous détenez des informations d'initiés (ce qui peut-être possible sur les small caps), ou que vous êtes capables de voir l'avenir, ou que vous êtes convaincu sur une "inefficience" du marché (ce qui peut-être le cas aussi sur les valeurs peu liquides), la meilleure d'investir sur le marché action, c'est simplement d'investir "directement et totalement" le marché action via les trackers.
Et les très faibles frais de gestion (0.5% par an) en valent largement le coup...

Je fais ça depuis que les trackers à faible frais de gestion sont apparus sur le marché, et franchement je n'ai jamais connu meilleur technique d'investissement.
Le seul risque, c'est que les 6 000 entreprises qui composent le MSCI world s'effondrent "en même temps" ... Plutôt limité on va dire...

ThePress a dit…

Bonjour,

personnellement, j'éviterai FT et GDF car il y a de plus en plus de doutes sur la perenité de leur dividendes. ST Micro, elle cartonne depuis quelques mois et l'avantage, c'est qu'elle distribue des dividendes tous les trimestres, à l'instar de Total.

Etienne a dit…

@ Anonyme :
Avez-vous des faits concrets ou études pour avancer ces arguments ?

Je peux vous donner une liste de 10 noms de gérants qui battent ou ont battu le marché pendant de très nombreuses années :
- Buffett
- Berkowitz
- Mason Hawkins
- Romain Burnand
- Didier Le Menestrel
- Francisco Paramès
- Martin Whitman
- Peter Lynch
- Lou Simpson
- Tweedy Browne

Bon je suis à 10, je m'arrête mais j'ai encore quelques noms tête.
...ainsi qu'une liste de stratégie qui battent également le marché :
- Piotroski
- Graham net-net
- Formule Magique
- Valeur d'entreprise négative
- Rachats d'action
- Free cash flow Yield
- Tiny Titans
- Faible Price to sales
- faible PER
- Faible PB
- etc...

Mais il faut mettre les mains dans le cambouis et avoir le courage de tenir bon contres vents et marées.
Bien souvent l'impératif institutionnel ne permet pas cela...surtout en France.

Et effectivement investir mécaniquement dans des trackers est une excellente manière de faire pour la quasi totalité des investisseurs.

Je modulerais vos propos en disant, qu'il y a très peu de gérants qui battent le marché, de là à invoquer la chance, grand dieu, soyons plus sérieux.

Nico a dit…

@JP: Effectivement, la difficulté est de se fixer des objectifs. Je les fixe au moyen de l'analyse graphique pour l'achat comme pour la vente; et ils sont parfois très "ambitieux". En gros, l'objectif de gain doit valoir plusieurs années de dividendes. Exemple sur ma petite ligne TF1 (un peu moins de 1000€ placés avec PRU 5,464): objectif à 12€. Tant qu'il ne sera pas atteint, je conserverai tout en sachant que le rendement devrait être intéressant. Que l'objectif soit atteint avant ou après dividende, je vendrai et réinvestirai le tout. Sur quoi? Une action à fort rendement déjà en portefeuille ou une nouvelle action suivant opportunité. Quitte à rester "liquide" quelques semaines voire quelques mois en attendant que l'opportunité se présente et tout en veillant à respecter le ratio "75% fort rendement - 25% offensif".

Avec cette stratégie, mon objectif de gain cette année est d'atteindre 4000€ (dividendes + plus-values).
Ceci dit, j'estime que je peux espérer environ 2700€ rien qu'en dividendes s'ils restent sur la même base que 2012 (soit un rendement de 6% net sur le total de mon portefeuille).

@Olivier: Je comprends donc que tu passes maintenant tes ordres au seuil de déclenchement. Pour l'achat/vente de mes actions; je passe pour l'instant uniquement des ordres à cours limite pour bien maîtriser leur cours d'exécution.


Cordialement,

Nico

Anonyme a dit…

@Etienne : Quelques sources et études scientifiques :

http://www.forbes.com/sites/rickferri/2012/03/12/why-smart-people-fail-to-beat-the-market/

Farma and French (2010), Journal of Finance
http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/j.1540-6261.2010.01598.x/abstract;jsessionid=9F22DE477783A65BFF316E4A9FE10A72.d01t03?deniedAccessCustomisedMessage=&userIsAuthenticated=false

Le classique "A Random Walk Down Wall Street" en parle un peu je crois mais me souviens plus exactement (ça fait longtemps que je ne l'ai pas lu).

C'est aussi une question qui peut tomber lors des entretiens pour un poste de Quantitative analyst ou trader (surtout aux US et GB où la sélection peut s'avérer très très rude) : "peut-on battre le marché sur le long terme ? sous quelles conditions ? justifier."
enfin pas forcément sous cette forme, mais la même idée derrière.

Croire qu'il existe une stratégie "concrète" et "systématique" puisse battre le marché, c'est pensé que le marché n'est pas efficient (ce qui peut arriver, notamment lors de crises systémiques ou quand le marché considéré est très peu liquide ou sous d'autres circonstances exceptionnelles).
Mais le plus généralement, notamment sur le marché action grandes capitalisations, les marchés sont efficients : toutes les infos nécessaires pour calculer tous les facteurs financiers, ratios et autres chiffres nécessaires dans vos méthodes... ces infos sont disponibles ! Et chaque seconde, il y a des millions de personnes dans le monde et même d'algorithmes qui le font automatiquement (même si ça peut sembler complexe : si quelqu'un d'intelligent peut le faire, alors il y en a des millions sur terre qui le feront aussi et peut-être même des programmes informatiques), avec des systèmes d'alerte etc. très performants, qui ajustent les cours s'il y a une déviation, incohérence etc.

Bien sûr, sur les smalls/midcaps, c'est différent car il n'y a pas la liquidité assurée.

Enfin, Warren Buffet tout comme son mentor Benjamin Graham partagent aussi cet avis que pour battre le marché, il faut avoir des informations que d'autres n'ont pas (ce qui est leur cas ou de certains investisseurs privilégiés en contact direct avec les entreprises). Sinon, il vaut mieux chercher des petites entreprises sous-évaluées car l'efficience des marchés ne s'appliquent pas sur leur faible liquidité.
Ou alors, le plus simple : ne pas chercher à battre le marché (dixit Benjamin Graham mais je suis pas sûr que Buffet l'ai dit aussi explicitement.)

Etienne a dit…

Je suis bien d'accord avec vous sur la sur-perfomance potentiellement plus importante quand on investit sur des smallcaps, sur ce point aucune discussion n'est possible.

Par contre, que faites-vous des personnes que je cite plus haut ?
une partie de ces personnes (et il y en a bien d'autres)surperforment dans la durée les indices, aussi en investissant sur des bigcaps (je pense à Berkowitz en particulier)....et pourquoi ?

Et bien tout simplement (enfin si je puis dire) parce qu'il ne fait pas comme les autres :
- un portefeuille concentré
- être contrarian (énormément de financières US depuis 2/3 ans).

Ajoutons à cela la qualité du gérant, bien entendu.

Il existe des centaines de preuves tous les jours que le marché est inefficient, y compris sur les bigcaps.

Concernant Fama et French, je n'ai que peux de considération pour leur travaux dans la mesure où ils ont à la fois "démontré" que les marchés étaient effcients...et à la fois que non !

Si vous ne le connaissez pas, je vous suggère ce travail particulièrement éclairant de la maison Tweedy Browne : http://www.tweedy.com/resources/library_docs/papers/WhatHasWorkedFundVersionWeb.pdf

Regardez p7 pour les travaux de Fama et French...

La théorie de l'efficience des marchés ne fait pas le poids face à la psychologie de la foule et aux soubresauts parfois irrationnels devant tel ou telle valeur.

Ceci étant, si on veut surperformer le marché, il ne faut pas faire comme tout le monde, c'est évidence, sinon nous serions dans le marché...

Anewg a dit…

Si je peux me permettre une remarque pour ceux qui ne te suivent pas au quotidien...
Tu dis avoir 18784 pour 18000 de ta poche soit 4.36% en 2 ans... MAIS tu ne mentionnes pas qu'une grosse proportion de cette somme a été versée il y a peu (vente maison), pas il y a 2 ans.

JP a dit…

@Nico merci pour la précision. C'est ce que je me disais pour l'objectif = niveau qui permet d'encaisser plusieurs années de dividendes (comme ca pourrait etre le cas actuellement pour Olivier sur SANOFI)

Ludovic Baratier a dit…

Bonjour

Rallye semble être une valeur intéressante pour ce début d'année. Rendement assuré à plus de 7% et potentiel de hausse avec la bonne forme de Casino,

Ludovic

pavdu69 a dit…

Bonjour Olivier ainsi qu'aux autres commentateurs,

Olivier vous avez dit qu'il faudrait 90 000 euros pour des dividendes d'un montant de 5000 euros/an, c'est de la folie!
Pour ma part je suis actif également avec mon PEA mais impossible de suivre votre stratégie, 6%/an c'est ridicule, même quasiment sans rien faire.
Je passe 1h par semaine le week-end à faire mon suivi hebdo et je vise 10-15% par ligne environ, certaines vont bcp plus haut comme air france que j'ai acheté début septembre.
Quand j'estime qu'une valeur a donné le maximum en terme de progression/temps je la sors et la remplace par une autre qui dispose d'un potentiel plus prometteur.
Mon portif se compose de lexibbok acheté début décembre, de memscap regroupement prise début décembre aussi, de air france comme écrit plus haut, de carrefour acheté en même temps que AF, de pages jaunes depuis début janvier, et enfin de bull depuis mi décembre.
Je conserve en moyenne 4 mois et j'ajuste en fonction de la force de la progression.
Je ne pourrai pas comme dans votre cas conserver des lignes à -25%!
Pour obtenir 5000e/an, pas besoin de 90 000 mais "seulement" de 30 000e., sans compter le tiers de dividendes dû à la détention de 4 mois en moyenne ( soit 1/3 d'année).

Nico a dit…

@ pavdu69:

Il me semble que vous n'êtes pas du tout sur la même stratégie qu'Olivier. Votre façon de procéder beaucoup plus "active", et vos objectifs de gain font que vos profils d'investisseur sont très différents.
Personnellement, je n'ai pas de souci pour conserver à -25%; même si ça ne m'enchante pas. Il y a quelques mois, deux de mes lignes étaient bien plus basses que ça. Aujourd'hui ma ligne la plus basse est à -11%.
Je crois que l'important est de ne pas être pressé par le temps pour revendre. Ma seule devise est de ne pas vendre à perte, quitte à laisser la ligne "mijoter" quelques années.

Cordialement,

Olivier a dit…

@pavdu69, oui, mais personnellement si j'appliquais votre approche, je serais systématiquement à contre temps, j'ai testé au début il y a 3 ans avec un compte titre, je n'ai que de mauvaises expériences. Je ne dis pas que ça ne peut pas marcher, vousn vous y arriver, mais par contre je sais que ça ne marche pas pour moi ! merci de ce retour d'expérience en tout cas, à bientôt.

pavdu69 a dit…

@nico: votre seule devise "de ne pas vendre à perte" peut être meurtrière pour votre compte de trading, je ne sais pas comment vous avez traversé le baer market de mi 2007à début 2009, mais beaucoup de valeurs n'ont pas retrouvé leurs niveaux d'avant crise. Donc là votre devise vous envoi au tapis. Je suis contre le principe d'avoir une devise, cela va à l'encontre de l'adaptabilité. Les marchés bougent, partent dans tous les sens, sont incontrôlables, rien n'est prévisible, on peut juste se mettre en selle pour gagner quelques pourcents mais rester trop longtemps investi c'est s'exposer à tous les risques et faire du rodéo...

@olivier: votre approche est très bien pour celui qui a énormément de capital (env 100 000) et qui veut percevoir un revenu de ce capital sans y consacrer beaucoup de temps.
Le problème avec les dividendes , même s'ils sont croissants, si la valeur de l'action baisse, vos 7% par an sur une valeur vous rapporteront chaque année autant en rendement mais moins en euros absolu.
Votre façon d'opérer est sage, c'est une construction lente, pour vos enfants...

Emilie a dit…

Je viens de découvrir ton blog et tout d'abord chapeau pour tous les conseils donnés, ton histoire que tu partages, ça aide bien et c'est très compréhensible pour les débutante)s comme moi.
Grâce à toi je découvre le PEA, je vais me pencher sérieusement sur la question.

Nico a dit…

@pav69: pour la petite histoire, j'ai passé mon premier ordre sur un compte titre le 04 septembre 2008. Donc, je dirais que je suis entré sur la fin de cette période mi 2007 début 2009. J'ai appris depuis par petites "touches" avec une idée de stratégie qui s'est vraiment précisée vers mi-2012.

Ma devise vaut ce qu'elle vaut; elle peut me laisser "scotché" sur un titre un long moment j'en suis conscient. Par contre, je pense qu'à la longue, le temps joue pour moi et limite le facteur risque; sauf si l'entreprise met la clé sous le paillasson.

Je ne vous dis pas que ma méthode est la meilleure. Mais elle me réussit plutôt bien, même dans les périodes agitées.
Elle est assez proche de celle de Olivier avec peu de mouvements de ventes (1 seule ligne début 2012), à la différence près que je ne garde pas nécessairement "à vie".


Cordialement,


Nico

arnaud a dit…

Rien de plus compliqué que le marché boursier, faut une bonne dose d'apprentissage pour s'en sortir mais il est vraiment rentable.

Anonyme a dit…

Génial ce blog !! mon dossier pr ouvrir un pea et là en attente et ne va pas tarder à rencontrer madame la boite aux lettres ;)
Tu es comme le GPS dans nos voitures pr un grand nombre d'entre nous =D merci @+

Anonyme a dit…

Bonjour à tous,

je suis opérateur de marché pour le leader mondial du trading en ligne MARKETS.COM, si quelqu’un est interessé par des placements en bourse sur les principales places financières mondiales, vous pouvez me contacter par SMS à ce numéro jusqu’en septembre: +381.60.846.23.43 (je vous contacterai par la suite).
Je suis détaché pour les pays francophones à Belgrade.
Merci à tous.

Anonyme a dit…

je fais de la bourse depuis 30 ans ; apres avoir bien gagné ma vie et bien profité,je me suis retiré en 2004 ;j'ai alors sécurisé mes gains sur un PEL et en Assurance vie ; la bourse se portant bien ,j'y suis revenu gentiment en 2006 et 2007 pour des petits montants ; à titre d'exemple ,j'étais friand de situations spéciales et en recherche de mouvement capitalistique et d' OPA pour dire vrai; j'ai eu la chance d'en choper quelques unes ,comme Strafor Facom ; Guilbert ; le holding MMB (Lagardere ) ; Zannier aussi et la SITA j'ai raté celle de GRandvision à 2 jours pres et j'avais tout mes portefeuilles sur la SGE avant qu'elle devienne VINCI et qui s'est révélé tres lucratif alors et par la suite; j'avais également tout misé sur le Groupe PINAUT à un moment avant qu'il se transforme par la suite en PPR;donc dans l'ensemble malgré quelques erreurs et autres bétises ,comme je disais en introduction ,j'avais bien profité et c'est pourquoi j'avais pris la décision de me retirer ; prématurément car les années 2004 à 2008 furent plutot bonnes ; j'ai donc pris la décision de revenir en avril 2008 ,ne me doutant pas que la tempéte pointerait son nez en fin d'année créant un "tsunami " boursier jusqu'au 1er trimestre 2009; si je me suis beaucoup dispersé dans ma jeunesse avec des petits moyens et des petites lignes ,comme un "chien fou ",je me suis efforcé au fur et à mesure de plus me concentrer et d'avoir moins de lignes mais plus grosses quitte méme à faire "banco" et tout miser sur une seule ligne comme j'ai pu le faire avec la SGE ou PINAUT ou MMB; tactique dangereuse mais payante quand ça marche ; lorsque je suis revenu en avril 2008, j'ai ouvert un PEA de 131800 Euros pour donner un ordre d'idées, j'ai continué dans le méme état d'esprit avec un nombre de lignes resséré pour bien profiter de l'effet de levier et ma tactique principale depuis le début a consisté, en sélectionnant un panel de titres à fort rendement,comme FTE ,BOUGUES ,TOTAL ,GSZ, NEO, VIVENDI ,etc , a proceder par arbitrages de maniére à gagner en nombre de titres à chaque fois autant que possible et faire grossir ainsi mes coupons , le but ultime étant de pouvoir vivre un jour avec et plus précisément 8 ans apres en l'occurence en avril 2016,date à laquelle je pourrais sans le fermer ,faire des retraits ;un exemple concret ,j'avais en octobre 2008 :: 3990 titres Bouygues et j'en détenais en aout 2013,il y a quelques jours 8990; le gain étant de 5000 titres EN en moins de 5 ans et un prix de revient tres faible de 14,665 euros tout titres confondus et coupons réinvestis bien sur comme une gestion normale de fond sauf que celle ci est diversifiée et pas la mienne ;avec tous les risques que cela comporte et que j'assume en connaissance de cause ; j'ai quitté BOUYGUES en effet pour revenir sur GSZ (GDF-SUEZ) le 12/08/2013 pour viser l'acompte de fin d'année en novembre à moins que je ne change d'avis d'ici là; à titre d'exemple encore

dany robert a dit…

bonjour je suis trader chez www.abcbinaire.com
c'est un site de bourse en ligne, ou il est possible de placer des fonds sur les marchés financiers et surtout sur les options binaires en ligne, abc binaire est accessible a toute clientèle.
merci de nous donner votre avi

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...