mardi 17 avril 2012

Blog ou immobilier locatif ?

Dans l’un des derniers articles traitant de la progression de mes revenus annexes et de ma méthode de suivi, il y a un point qui apparaît dans mon 2ème graphique que je trouve assez frappant : sur 2011, j’ai généré autant de revenus alternatifs via le blog et quelques autres petits sites Internet que de revenus fonciers avec mon appartement meublé.


Alors bien sûr, ce n’est pas comparable du tout !

Les revenus issus de l’investissement locatif
  • Ce ne sont pas pour le moment des revenus exploitables, ils viennent compenser des dépenses, en l’occurrence les mensualités de remboursement du prêt immobilier contracté. Je ne génère pas de cashflow, je ne suis même pas tout à fait autofinancé à ce jour, même si le rendement reste intéressant.
  • Il faudra donc encore attendre 18 ans … si je vais au bout du crédit à ce rythme, pour que ces loyers perçus deviennent de « vrais » revenus supplémentaires utilisables.
  • Des revenus pérennes : tant que je ne revends pas mon bien immobilier et tant que j’arrive à trouver des locataires, cette source de revenu perdurera.


  • Un niveau de revenu maintenu : Je pense posséder un appartement dans une ville dont la demande locative existe et devrait continuer à exister. De plus les loyers sont théoriquement réévalués en fonction de l’inflation. Il y a donc peu de risques que le montant total perçu dans les années à venir soit très inférieur à celui de 2011.
  • Un revenu « passif »… : Pas totalement, comme j’ai pu l’évoquer au travers de cet article sur la vie de ma copropriété, mais tout de même beaucoup plus passif que d’autres activités générant des revenus annexes, en particulier l'animation d’un blog !
  • Une fiscalité potentiellement avantageuse ? Tout peut évoluer très vite en matière de fiscalité. Ceci dit, la location meublée avec le statut de LMNP (Loueur en Meublé Non Professionnel) et le régime d’imposition BIC réel qui permet de déduire ses intérêts d’emprunt, ses travaux et l’amortissement offrent encore une situation privilégiée.


Les revenus issus du blogging
  • Ce sont bel et bien des revenus exploitables de suite, une fois quelques frais couverts, la grosse majorité du chiffre d’affaire est du bénéfice. Je ne me prive donc pas d’alimenter mon cercle vertueux en réinvestissant l’intégralité de ces gains, via mon investissement en actions à haut rendement sur mon PEA Binck. Je transforme donc des revenus supplémentaires ponctuels en revenus passifs durables, en rente : les dividendes que je percevrai chaque année des actions achetées aujourd’hui.
  • Mais des revenus probablement bien plus éphémères : d’une part, les blogs ont aujourd’hui le vent en poupe sur Internet, sont aimés de Google qui apporte donc son flot de visiteurs, mais on sait tous à quel point les tendances changent vite sur Internet. D’autre part, aurai-je envie ou la possibilité de prolonger cette activité sur des années, des dizaines d’années…probablement que non, ou alors sous une autre forme. En tout cas, on n’est clairement pas sur les mêmes échelles de temps que l’investissement immobilier locatif.
  • Un niveau de revenu très incertain : une bonne année 2011, certes, une année 2012 qui débute sur de meilleures bases encore, mais même si ça ne cesse de progresser, je suis loin d’avoir la garantie de maintenir ce niveau de revenu. Comme je l’ai montré ici, les revenus du blog sont diversifiés, au moins 10 sources différentes, si l’une d’entre elle disparaît, les conséquences sont limitées, mais certaines ont tout de même plus de poids que d’autres. Et puis surtout, le niveau de revenu dépend directement du temps que l’on y passe. Si demain j’arrête de publier, les revenus ne tomberont pas à 0 du jour au lendemain, il faudra plusieurs mois, mais la chute est inévitable.
  • Un revenu issu d’une activité alternative, pas un revenu passif : de bons revenus 2011, mais pour quelle rémunération horaire ? je ne sais pas, je préfère peut-être ne pas savoir…Bref, comme expliqué dessus, bien plus chronophage et fatiguant que la gestion locative d’un studio meublé…
  • Un revenu ne bénéficiant pas d’avantages fiscaux ? Etant donné mon statut actuel de particulier, je déclare ces revenus en micro-BIC, donc hormis l’abattement de 30%, le reste est directement soumis à mon barème d’imposition sur le revenu. Est-ce qu’un statut d’autoentrepreneur changerait la donne ? je ne pense pas, mais je n’ai encore poussé la question…


Alors blog ou immobilier locatif ?

Les 2 bien sûr ! C’est finalement très complémentaire.

Ce sont vraiment des investissements ou des activités très différents qui ont le potentiel d’offrir le même niveau de revenu sur une année, comme ça a été mon cas en 2011, et probablement le sera aussi en 2012.

Sur 10 ans ou 20 ans, l’image serait très différente.

Il faut surtout voir l’activité alternative de type blogging (ou autre petit business plus ou moins durable) comme une solution pour augmenter sur un temps donné sa capacité d’épargne, et ainsi se créer plus rapidement un petit capital.

Un capital que l’on pourra ensuite selon ses préférences investir en bourse (comme je le fais actuellement) ou bien en immobilier, au travers d’un apport initial pour un achat de bien locatif par exemple.


Enfin, et j’y reviendrais bientôt, effectivement les revenus de ma location seront durables, mais les « revenus » ou plutôt les bénéfices ou retombées du blog seront surement tout autant bénéfiques dans le temps, mais sous une autre forme.


11 commentaires:

Guillaume de komment devenir riche a dit…

Effectivement plus il y a de sources plus on est content... :)

Ce sont deux choses totalement différentes, l'une nécessite de gros capitaux, et une durée d'amortissement longue sans avoir "beaucoup de travail... " et l'autre des frais de fonctionnement ridicules mais qui nécessitent de s'en occuper...

Effectivement pour le blog, cela fonctionne bien en ce moment mais pas de crainte par rapport à google dans le sens où (à mon avis) l'argent est dans ta liste ;)

Retaill and Co a dit…

C'est intéressant ton avis sur le blogging, en effet aujourd’hui nombreux sont ceux qui passent le cap et réalisent leur propre blog. Peut-être une future "concurrence" et m’attiendra les prix des différentes régies.

Au mois de mars mes revenus adsense avaient baissé de 50% pour revenir ce mois-ci à une progression "normale" (ça devrait tourner autour de 50/60 euros) ça bouge beaucoup, mais je ne diversifie pas mes revenus, comme toi par exemple je ne fais pas d’articles invités.

Avec le statut d'auto-entrepreneur tu te rajoutes automatiquement la CFE qui correspond à 1 mois de loyer ou taxe d'habitation. Comme tu proposes des services tu devras t’acquitter de 21.3% d'impôts de ton chiffre d’affaire.

Harry de proriche.com a dit…

"Etant donné mon statut actuel de particulier, je déclare ces revenus en micro-BIC, donc hormis l’abattement de 30% "
A ma connaissance Olivier, tu ne bénéficies pas de l'abattement mais bel est bien d'une surcote car tu n'es pas enregistrer dans un Centre de Gestion Agrée donc tu dois avoir une surcote de 25% .
http://doc.impots.gouv.fr/aida2009/brochures_ir2009/ud_030.html

Entreprendre en France est un vrai parcours du combattant.

Fabien de Argent-Pour-La-Vie.com a dit…

Bonjour,

intéressant cette comparaison.
Certes il t'es plus difficile de te projetter à long terme pour le blog car il implique un véritable investissement personnel qu'il te faut maintenir. Il y a aussi comme tu le précises des facteurs extérieurs qui peuvent jouer sur son audience. Néanmoins, en regardant en surface, constater que les revenus d'un blog soient comparables à un investissement locatif est intéressant.
Bonne journée

Pierre-Antoine de Jeune et Actif a dit…

Bonjour Olivier,

Ces deux actifs sont solides! Pour le blogging je pense que la tendance va encore plus s'accentuer dans les années à venir. Les gens recherchent de plus en plus des conseils avisés provenant de l'expérience personnelle d'une personne! Il y a encore une belle marge de progression...

Bonne journée,

Pierre-Antoine

Olivier a dit…

@Retaill, merci pour ces infos sur l’autoentreprenariat, faut vraiment que je prenne le temps de regarder ça de plus près, je vais tout de même laisser passer les élections, ça pourrait bouger…

@Harry, l’année dernière avec un montant plus faible, 500€, ça a bien fonctionné de cette manière…Merci de ces infos, à bientôt.

Arnaud d'avenir-plus-riche a dit…

Ton retour d'expérience est intéressant.
Comme Pierre-Antoine je pense que le blogging a de beaux jours devant lui.

Ne pas oublier que le blog ne se résume pas à une source de revenu, mais à un véritable travail qui est très valorisant et intéressant.

Si en plus les commentaires sont riches et constructifs , on s'éclate vraiment.

investissement immobilier toulouse a dit…

La location d'une propriété et les blogs tous les deux sont bonne source de revenus. Donner la propriété sur location à Toulouse, c'est comme un investissement. Les deux options seront une source élevée de revenu dans les années à venir aussi.

Laurent de Riche Avenir a dit…

Le blogging représente effectivement une bonne source complémentaire de revenu. mMis on oublie aussi que le travail est parfois titanesque avant de pouvoir gagner 300€/mois juste avec de la pub et un peu d'affiliation. Pour ma part, c'est comme un second job !

Regroupement de crédit locataire a dit…

Plutôt d'accord avec Laurent, le blogging doit à mes yeux être considéré comme une source de revenue secondaire. Une mise à jour, un imprévu... Si tu n'as pas de quoi te retourner, il serait impensable de se jeter comme ça dans le domaine. Pourquoi ne pas te dégager du temps à coté de ton activité professionnelle pour pousser le blogging ?

pergola bioclimatique a dit…

Comme on le dit il faut diversifier son portefeuille. Je dirai que les deux types d'investissement sont tout à faire différent, dans le sens que l'immobilier est une valeur sûre par rapport à un blog qui a un retour financier plus rapide que l'immobilier mais qui peut-être éphémère. j'opte pour une mixture des deux.

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...