mercredi 29 juin 2011

Jusque 10% de rendement actuellement sur le CAC40 !

Après un bon début d’année, avec un pic à presque 4200 points, suivi de la crise japonaise, puis d’un rebond, la bourse, et notamment le CAC40, a de nouveau chuté avec cette fois-ci la crise de la dette et le risque de faillite de la Grèce.

Et tout cela fait peur à la grande majorité des français ! Moins de 10% déclarent investir en bourse. 

Et pourtant, de mon point de vue, c’est aujourd’hui se priver de l’une des meilleures sources de rentabilité, et passer à coté de très belles plus values dans les années à venir.

Avec un dividende assuré pour encore les 2 années à venir de 1,4€ par action, France Telecom offre aujourd’hui un rendement proche de 10% !

Il faut aussi voir le coté positif de la baisse des cours, le ratio dividende prévu sur le cours de l’action augmente. C'est-à-dire que pour la même somme investie, on peut acheter plus d’actions, on touchera donc plus de dividendes. On a par conséquent un meilleur rendement de notre placement.


Et ce sont aussi en plus d’excellentes occasions d’acheter les actions de ces sociétés très bon marché. Chaque rechute de la bourse correspond donc à de très bons points d’entrée pour acheter, pour investir.

Regardez par exemple les rendements actuels (au 28/06/2011) de quelques multinationales françaises :
  • France Telecom :  9,86%
  • Vivendi :  7,52 %
  • GDF Suez :  6,22 %
  • Total :   5,93 %
  • Sanofi :  4,66 %
Ce serait dommage de ne pas en profiter…

Cette rente est-elle assurée ?

Non, une société peut changer de stratégie et diminuer sa distribution de dividendes dans les années à venir, mais par exemple Total ou Sanofi maintiennent historiquement une politique de croissance des dividendes.

Y-a-t'il un risque sur le capital ?
Oui le capital n’est bien sûr pas garanti, le cours des actions peut encore chuter, ça arrivera surement d’ailleurs. Mais peu importe, ce qui compte c’est de toucher chaque année ce revenu passif en termes de dividendes. Et surtout, une baisse encore plus importante des cours serait à nouveau l’occasion rêvée pour revenir à l’achat. Notamment en réinvestissant les dividendes perçus entre temps…


Ce que j’ai fait depuis ces dernières semaines sur mon PEA :

Pour rappel, j’ai ouvert mon PEA chez Binck.fr le 15 mars avec un capital de départ de 3500€.

J’ai déjà touché 173€ de dividendes issues de toutes mes lignes (mes 6 titres : France Telecom, Vivendi, GDF Suez, Total, Sanofi, ABC Arbitrage).

Que j’ai réinvesti en actions bien sur !

Et j’en attends encore au moins 137€ pour la fin d’année.

De plus, j’ai investi à nouveau à l’occasion du versement de ces dividendes, 2500€ en 2 fois, 1500€ puis 1000€. (Cet argent provenant exclusivement des mes activités Internet, savoir réinvestir les bénéfices…).

J’ai ainsi renforcé par petites touches mes 6 lignes, avec des petits ordres des quelques centaines d’euros, mais ce n’est pas un problème tant que je bénéficie de frais de courtage gratuits chez mon courtier Binck.fr


La répartition de mon portefeuille est donc aujourd’hui (au 28/06) la suivante :


Avec donc 6000€ investi de ma poche (hors dividendes) qui seront rémunérés à 6,98% en 2012 d’après mon estimation actuelle des dividendes à venir, soit déjà près de 420€ de dividendes.


Coté performance globale, la valeur liquidative de mon portefeuille à ce jour est de +3,45% depuis la création du PEA au 15 mars.

Je suis donc toujours positif malgré la tendance négative du CAC40.

Il est vrai que j’ai eu la chance d’acheter une bonne partie des actions dans les principaux creux.

Mais surtout, les 173€ de dividendes déjà touchés cette année, ont parfaitement joué leur rôle d’amortisseur en absorbant les éventuelles pertes sur les valeurs des actions.


Je pense donc être aujourd'hui dans une situation intéressante pour profiter à plein des périodes de hausse de la bourse qui forcément interviendront un jour...
Mais il sera alors trop tard pour acheter, c’est maintenant qu’il faut investir !


Finalement peu importe les événements, il y a toujours du bon dans la bourse, quand ça monte, mais aussi quand ça baisse ! 


21 commentaires:

Etienne a dit…

Et oui la bourse est déprimée...et les sociétés en bonne santé et donc, dans une optique de stratégie rendement comme la tienne, c'est du tout bon...
Envisages-tu d'investir dans d'autres sociétés afin de diversifier un peu plus ton portefeuille?

Petite faute de frappe en début d'article : 3ème paragraphe, "de mon point de vie", tu voulais sans doute dire "de mon point de vue".

preparerlavenir a dit…

Je me pose la même question sur la constitution d'un portefeuille rendement sur mon blog, pour l'instant j'ai pré-sélectionné une trentaine de valeurs...

amine@livrepositif a dit…

tout a fait d'accord avec toi,j'ai ouvert un pea moi aussi chez bink et je suis très satisfait,par contre j'ai décider de déléguer la gestion en achetant une sicav c'est une alternative très intéressante pour les gens qui n'ont pas beaucoup d'argent a investir et pour diminuer les frais de courtage.

Etienne a dit…

@ amine : sauf que les frais de gestion de la sicav imputent la performance...
En quoi cela diminue-t-il les frais de courtage?
Les frais sont souvent un forfait fixe par montant investit ou bien un %. Que tu achètes 500€ d'actions ou de SICAV ne diminue en rien les frais de courtage.

Olivier a dit…

@ Etienne, merci, j’ai corrigé ! Maintenant que j’ai un montant un peu plus correct sur ces lignes, je vais en effet peut-être diversifier un peu, regarder notamment du coté des Caisses Régionales du CA ou des foncières comme tu me l’avais déjà mentionné, Vinci m’intéresse également.

@Preparerlavenir, tu exclus FT de ta liste ? Honnêtement, je n’ai aujourd’hui plus qu’un seul abonnement chez Orange, (l’ADSL de mon studio loué, c’était plus simple, car il fallait l’intervention d’un technicien pour mettre la ligne en route…je n’ai donc pas pris le risque d’aller voir ailleurs) et je n’ai pas une satisfaction énorme de leur service, mais ça reste pour moi une bonne affaire actuellement. Le cours ne bougera peut-être pas, mais si de prends 10% encore 2 ans, ça me va. Je n’ai pas dit que j’achetais à vie, je vendrais si le rendement venait à chuter.

@Amine, pour moi le PEA, c’est vraiment pour la gestion de titres en direct, d’actions françaises surtout. J’utilise par contre mon assurance vie pour investir sur d’autres régions (US, émergeants…), au travers de fonds, sur lesquels, Etienne a raison, il a des frais non négligeables…

preparerlavenir a dit…

@Olivier: j'exclus FT pour des raisons "éthiques", je n'ai pas envie d'investir dans une entreprise où des salariés sous presssion ou mis au placard en viennent à se suicider...

Renaud a dit…

Bonjour Olivier - et tout le monde :-)

Je te remercie pour ton blog motivant.

Cela fait 2/3 ans que je j'augmente progressivement la part de sociétés à haut rendement dans mon PF (au 30/06, presque 45% côté de mon PF encore côté sur Alternext et... plus de 1 000 euros de dividendes perçus néanmoins cette année). Comme toi, je possède GDF Suez (depuis l'OPO), et Vivendi acheté fin 2010 à 18 euros. Bonnes pioches.

Une remarque que j'espère enrichissante. Malgré son côté "père de famille" à rendement "moyen", Air Liquide me semble très intéressante pour toi. Depuis que j'en suis actionnaire, je perçois des actions "gratuites" 1 année sur 2, en plus d'un dividende. Lorsqu'il y a attribution d'actions gratuites, le dividende est stable ; sinon, il progresse.

Ex : tu achètes 5 actions à 100 euros. Année 1, tu touches un dividende de 2,25 euros (2009 ou 2010, peu importe) en progression par rapport à l'année 0. Année 2, tu touches toujours 2,25 euros - stable par rapport à l'année 1 - ET une attribution gratuite. Cas le plus défavorable à ma connaissance : 1 gratuite pour 20 détenues (2010 : 1 pour 15 je crois). Si tu détiens 5 actions et que Air liquide côte à 100 euros, tu perçois alors 25 euros (c'est ce qu'ils appellent les "rompus", de mémoire). Si bien que sur 2 ans cumulés, tu perçois 29,5 euros pour un investissement initial de 500. Soit 6%.

Personnellement, je joue les attributions gratuites entières pour baisser mon prix de revient et augmenter les dividendes perçus. J'ai longtemps "snobé" ce titre. A tort.

Olivier a dit…

Bonjour Renaud, Merci pour ton retour d'expérience et ce bon conseil! Air Liquide est en effet une valeur sûre, je viens de regarder sur leur site, avec surtout une progression du dividende sur quasiment les 30 dernières années (9,9% de croissance annuelle du dividende). je ne connaissais pas par contre cette spécificité de l'action gratuite. Tu évoques 1 pour 15 (ou 20), mais si tu possèdes moins de 15 actions, tu as tout de même le droit à une, c'est que je comprends de ton calcul ? Merci encore, bon dimanche !

Renaud a dit…

Bonjour Olivier.

En fait, en fonction de la politique votée en AG, l'actionnaire reçoit 1 action pour 10 (resp. 15 ou 20... nombre variable, décidé en AG) détenues en portefeuille. Cela dépend donc de l'AG, mais cette distribution d'actions intervient tous les 2 ans jusqu'à présent.

Remarque 1 : j'ai employé à tort le terme "gratuit" qui est impropre, il vaut mieux dire"distribué". Rien n'est gratuit : on a simplement davantage d'actions en circulation, qui se partagent une masse de dividendes qui augmente de 9,9% en moyenne annuelle, comme tu le soulignes.

Hypothèse : l'AG vote l'attribution de 1 action supplémentaire pour 20 détenues.
1er cas : tu possèdes exactement 20 actions dans ton portefeuille. Tu vas recevoir alors une action supplémentaire.
2ème cas : tu possèdes 21 actions dans ton portefeuille. Tu vas alors percevoir 1 action supplémentaire + un "rompu", c'est-à-dire l'équivalent du vingtième du prix de l'action (hypothèse 1 action distribuée pour 20 détenues) en espèces.
3ème cas : tu possèdes 5 actions. Tu ne toucheras pas d'action supplémentaire, mais un rompu correspondant aux 5/20èmes du prix de l'action, en espèces.

Voilà. J'espère avoir été plus clair. Sinon, je veux bien recommencer mes explications :-).

Remarque 2 : d'autres sociétés ont une politique de distribution similaire. Eurazeo je crois, si elle n'a pas fusionné ou changé de nom. Bourbon aussi, il me semble. Voire Pernod-Ricard. Mais Air Liquide respecte me semble-t-il mieux les critères que nous recherchons.

Etienne a dit…

Quid de la dillution dans de tels cas ?

http://blog.daubasses.com/2011/03/26/action-gratuite-qui-prend-on-pour-un-con/

Olivier a dit…

@Renaud, merci pour la clarification, c'est très clair à présent, je n'avait pas intégré le terme "rompu" !
C'est vrai aussi que la lecture du lien proposé par Etienne, fait voir la situation sous un autre angle.
Mais en pratique, tu as vue le cours de l'action baisser à chaque distribution gratuite ?

Renaud a dit…

Je vais faire deux réponses dans deux commentaires, ce sera plus lisible.

@Etienne, il y a effectivement une dilution systématique pour les actionaires, en fonction du taux "1 action attribuée pour tant détenue". Malgré cette dilution, Olivier nous apprend que le dividende a augmenté en moyenne de 9,9% par an, sur 30 ans.

Les propos tenus dans cette file concernent le rendement. En termes de rendement, je constate qu'Air Liquide verse un dividende, que ce dividende augmente lorsqu'il n'y a pas d'attribution d'actions , que ce dividende est stable les années d'attribution d'actions (ou de dilution comme tu le soulignes). Et qu'en raisonnant dividende + attribution (ou rompu), cela peut correspondre aux attentes de rendement d'Olivier (rendement pérenne élevé). Malgré la dilution.

Je considère que ce titre peut convenir aux attentes de certains lecteurs du blog. Si cela n'intéresse pas, ce n'est pas grave.
Je ne suis pas salarié d'Air Liquide, seulement actionnaire. Vendredi, plus de 727 000 titres ont été échangés. Ce qui signifie que même si tous les lecteurs de ce blog se ruaient pour en acheter, ce volume d'achat n'affecterait pas le cours de bourse, ni ma ligne de titres.

En conclusion, je mettais en avant une piste de rendement, de façon désintéressée. A chacun de se faire sa propre idée, en fonction de ses objectifs.

Renaud a dit…

@Olivier.
A vrai dire, je ne me soucie pas de la baisse du cours lors de l'attribution. Mais je n'ai aucun doute que cela soit le cas (il suffit de regarder un graphique de cours).
Remarque : en même temps que l'on s'aperçoit de l'effet de la dilution sur le cours d'Air Liquide, on doit également pouvoir s'apercevoir que le cours monte à moyen et long terme, en dépit d'une dilution tous les deux ans. Ce qui est plutôt rare (le Cac était à 6700 en 2000 pour rappel). Autrement dit, le niveau de cours avant dilution est (rapidement) dépassé.

Rappel important : mon objectif avec ce titre n'est pas de faire de la plus-value (auquel cas la dilution est à proscrire, ou alors il faut shorter le titre), mais bien d'accroître mon exposition et d'augmenter mon rendement. Pour parler crûment, je veux une planche à billets : davantage d'actions et, in fine, davantage de dividendes perçus.

Conclusion perso : la spécificité d'Air Liquide (faible rendement + attribution tous les deux ans) me satisfait. Au même titre que GDF ou Vivendi. Et chacun m'offre un rendement quasi équivalent et pérenne.

Bonne semaine à tous et à plus tard,
Renaud

Olivier a dit…

Reanud, le cours de l'action n'est en effet pas le plus important dans notre approche rendement. Merci pour toutes ces précisions sur ce cas Air Liquide, qui est surement une cible très intéressante à considérer. Bonne journée!

BiBiboup a dit…

Bonjour,
dans la répartition, j'ai un petit détail qui me chagrine.
Le manque de diversification.

Surtout qu'en regardant, total et GDF forme 40% du portefeuille. Ces 2 entreprises travaillent dans l'énergie. En cas de gros problème de ce secteur, vous avez un risque sur 40% de votre portefeuille.
Sinon bonne politique que l'applique également.

Olivier a dit…

@BiBiboup, oui tout à fait d'accord avec ce manque de diversification actuel. Outre Total et GDF, on peut aussi citer Vivendi et FT. Maintenant que j'ai atteint un certain montant sur ces titres, je pense augmenter un peu le nombre de lignes avec d'autres secteurs, avec peut-être Vinci, Unibail, Rallye, Air Liquide, des foncières, etc...rien de décidé pour le moment. Merci, à bientôt.

Quentin a dit…

Salut,

Tout d'abord, félicitations pour ton blog, tes articles sont souvent bien sympa à lire et offrent des points de vue intéressants (en particulier celui-ci pour n'en citer qu'un).

Cela fait un petit moment que je songe à me lancer dans l'immobilier, la bourse, pour avoir une activité annexe qui me rapporte et qui soit, en plus de ça, intéressante!

Ton article me donne envie d'essayer, mais par où commencer? Ah grande question, je vais jeter un coup d’œil sur Binck.fr pour voir un peu le fonctionnement. J'espère pouvoir créer un portefeuille pour mon blog dans les mois à venir et ainsi profiter de cette période "charnière" en quelque sorte.

A plus tard,

Quentin.
www.benefices-tranquilles.com

Olivier a dit…

Quentin, merci à toi! par où commencer ? oui un petit PEA c'est pas mal je pense, et également comme tu en parles dans ton blog, la place de parking! un bon moyen de mettre un pied dans l'immobilier. Justement j'y pense depuis quelques jours, plus de détails aujourd'hui ou demain dans mon prochain article! bonne continutaion, à bientôt!

Quentin a dit…

"Compte titre ou PEA?" Grande question!

D'après ce que j'ai pu lire, le PEA est choisi en vue de plus grands résultats alors que le compte titre semble plus adapté aux "débutants" qui n'ont pas prévu de gagner plus de 15 000 €, du moins la première année?! Est-ce un bon résumé?

Dans mon cas il serait peut-être plus judicieux de partir sur un compte titre dans ce cas?

Merci pour tes réponses.

Olivier a dit…

Quentin, tout dépend de tes objectifs et ton profil d’investisseur en bourse. La fiscalité a changé et le compte titre devient bien moins avantageux pour effectuer des achats / reventes, les plus values sont taxés à 31,3% (19% + 12.3% prélèvements sociaux) dès le 1er euro à présent ! Pour ma part, avec mon approche « rendement », le compte titre tuait ma rentabilité, et c’est pourquoi je suis passé au PEA (voir l’explication détaillée dans cet article : http://www.plus-riche-et-independant.com/2011/03/passage-du-compte-titres-au-pea-et.html); mais ça me limite aux actions françaises et européennes. Et également avec le PEA, pour en tirer tout le bénéfice fiscal, il faut accepter de garder son argent bloqué au moins 5 ans. (8 ans même pour pouvoir effectuer des retraits sans clôture du PEA). Pour tout couvrir, il faut les 2…

Quentin a dit…

J'opterais plus pour une approche sur le long terme avec remise en bourse des dividendes progressivement. Le fait d'attendre 8 ans pour débloquer l'argent ne me gène pas du tout dans le sens où j'envisage un bon rendement sur la durée et non de l'achat/revente fréquentes pour augmenter le capital.

Sauf en cas de besoin urgent où il serait impossible de faire autrement, je trouve le concept assez sympa; faire fructifier mon argent sur du long terme est peut être moins impressionnant à jouer mais tout aussi efficace sur les résultats je pense, non?

Je n'ai pas encore lu ton article auquel renvoi le lien, j'irai le lire au calme ce soir en rentrant.

En tout cas, merci de prendre le temps de me répondre.

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...