mercredi 14 juillet 2010

L’état des lieux de sortie de mon premier locataire

Mon 1er locataire, qui est resté presque 7 mois vient de partir, je viens donc de réaliser mon 1er état des lieux de sortie.

J’avais eu l’occasion d’effectuer une visite du studio il a quelques semaines pour résoudre un problème de connexion ADSL, et j’avais été très déçu par l’état général de l’appartement. Mais finalement lundi lors du rendez-vous pour l’état des lieux, j’ai eu une bonne surprise. Le ménage avait été fait, et l'impression générale était bien meilleure! Bon tout n’était pas parfait mais si je n’avais pas vu l’état intermédiaire, je me serais dis que mon locataire avait plutôt pris soin de son logement.
Aucune dégradation, juste un verre cassé…, les traces noires sur certains murs avaient été bien atténuées et un bon coup d’aspirateur donnait un autre aspect au studio.

Je suis arrivé avec la ferme intention de lui faire payer un montant non négligeable d’entretien, mais à la vue de l’effort consenti par mon locataire, je me suis un peu ravisé.
Après avoir fait le tour complet et passé en revue l’inventaire des éléments du meublé, j’ai négocié une prise sur dépôt de garantie de 200€, justifiée par 4 heures de remise en état à 50€…

Je ne sais pas s’il existe un barème utilisé par les agences qui gèrent les biens locatifs, faut que je me renseigne davantage…, j’ai simplement en mémoire il y a quelques années avoir été débité de 250€ à la sortie d’un appartement neuf où j’étais locataire (shampooingage de moquette, traces aux murs…). Ca m’avait semblé un peu abusé à l’époque, mais je me suis finalement basé sur cette expérience maintenant que je suis en position de propriétaire.

Suite au départ de mon locataire, j’ai effectué une remise en état globale, presque 4 heures de travail, j’avais donc assez bien estimé le temps nécessaire...Essentiellement une nouvelle passe de ménage un peu plus poussée, un nouveau lessivage des traces aux murs (ou un gommage), la réparation de la fixation d’un sèche serviette qui avait bougé et la mise en place d’un détecteur de fumée, désormais obligatoire. J’ai finalement décidé de ne pas faire de retouche de peinture, ça n’en valait vraiment pas la peine. Donc en plus de mon temps, j’ai à peine dépensé 30€ en produits ménagers essentiellement.

Mon locataire m’a aussi laissé quelques petits investissements personnels qu’il avait réalisés, type étendoir, instruments de cuisine supplémentaires, couette, oreillers…il ne pouvait pas repartir avec en avion…De quoi compléter un peu la fourniture du meublé.

Pour la suite de la location, j’ai donc à présent comme prévu un collègue qui loge pendant 1 gros mois. Je le connais très bien, j’ai donc été assez léger sur les aspects contrat et état des lieux d’entrée. Peut-être une erreur ? Il lui fallait tout de même un minimum de contrat pour obtenir le paiement de sa note de frais auprès de notre employeur.

Et pour le reste de l’année, j’ai toujours un accord avec mon 1er locataire pour un retour en novembre et décembre, réservation qui lui est faite en échange d’une petite contribution financière. Cet accord doit être validé définitivement par les 2 parties début septembre. Sachant que j’ai également un autre collègue, qui a eu connaissance de mon appartement par le bouche à oreille, et qui est aussi demandeur dès que possible. Je me laisse donc encore un peu de temps de réflexion. Mais il se confirme que pour le moment je n’ai pas de soucis de demande locative, ce qui tout de même l’essentiel !

Au final, après 7 mois d’occupation et quelques heures de remise en état, j’ai tout de même récupéré un appartement quasi neuf, très proche de l’état initial. Ca me donne confiance pour la suite, malgré un locataire qui n’a pas pris un soin extrême à son logement durant plusieurs mois, je m’en sors plutôt bien. Rassurant, même si on peut toujours tomber sur un locataire bien pire !

Articles sur le même sujet :

6 commentaires:

Pruls a dit…

As tu envisagé de proposer une visite préalable à l'état des lieux pour préciser avec ton locataire les travaux à faire pour qu'il récupère complètement sa caution?

Nothan a dit…

Bonjour Pruls, non je n'y ai pas pensé. dans le cas présent, il s'agissait d'un étudiant étranger, peu disponible. La demande aurait surtout été de prendre davantage soin du logement et des équipements et d'entretenir davantage. C'est assez subjectif, pas facile de définir un objectif clair pour les 2 parties...Mais c'est un bon point, en effet, notamment pour des locations d'assez longue durée je pense, une bonne façon d'éviter les conflits de dernière minute. Merci.

Chris d'abidjan a dit…

En faite cela me rappelle que c'est comme pour de la location en meublé (de luxe)il y avait une caution en plus pour cet inconvénient,remboursable si tout est ok sauf la vétusté normale biensur.
Mais elle était assez importante car bien souvent les gens ne sont pas si méticuleux que nous surtout en louant!!
Malheureusement!
Une clause peut être a rajouter dans le bail à cet effet non?
Cela risque aussi de faire "peur" mais bon ...
Et qu'as tu donc décider pour le futur?

Rémi a dit…

Hello,
Je suis moi même propriétaire et ai été confronté à ce type de problème. Je passe depuis par un expert indépendant, qui fait l'état des lieux + le chiffrage des dégradations (sur la base de prix réels et indiscutables). Ca m'ote bien des soucis !!
J'en ai essayé plusieurs, le dernier c'est sur www.monetatdeslieux.fr
assez sérieux.
bon courage pour la suite

Olivier a dit…

Rémi, merci pour l'information, je ne savais pas que ce type de service existait...Pour le moment, ça se passe plutôt bien, mais c'est bon à savoir ! a bientôt

Anonyme a dit…

Attention, en region parisienne la location n'est pas aussi idyllique.
Le locataire extrèmement compréhensif qui accepte de payer 200€ sans raison légale... Il faut avoir beaucoup de chance

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...