vendredi 16 juillet 2010

Prenez date avec votre assurance vie et votre PEA

Je commence à penser sérieusement depuis quelques semaines à m’intéresser davantage à la bourse. Jusqu’à présent, je ne m’y suis frotté qu’au travers de fond commun de placements, plus ou moins investis en actions, achetés via des assurances vie multi-support. Ca m’a donné une première expérience des marchés boursiers depuis quelques années, j'ai appris à perdre mais aussi à gagner un peu...et j’envisage maintenant de me créer un petit portefeuille d’actions dans les prochains mois. J’ai beaucoup à apprendre pour gérer efficacement et de façon lucide un portefeuille d’actions, mais la bourse reste malgré tout l’un des piliers majeurs pour s’enrichir.

Je commence à parcourir les offres des courtiers en ligne, j’en ferais un article une fois mon choix effectué !

Par contre, j’ai réalisé que j’avais peut-être perdu des années précieuses. Si dans quelques semaines je finis par ouvrir un PEA (Plan d’Epargne en Action), j’aurais alors dû le faire bien avant, au moins uniquement pour prendre date quand à la date d’ouverture du compte.

En effet, le PEA se caractérise par des avantages fiscaux potentiellement intéressant; à partir de 5 années de détention du PEA, les plus values ne sont plus taxées (enfin seulement les prélèvements sociaux de 12,1%). C’est l’avantage qui est mis en avant un peu partout, mais je pense qu’il faut tout de même relativiser ce point : tant que le montant de cessions de titres ne dépasse pas 25000€ durant l’année, la taxation se limite de toute façon aux 12,1% de prélèvement sociaux…donc tant que l’on possède un portefeuille limité, il n’y a pas urgence à atteindre la 5ème année !

Du point de vue de la fiscalité, ne pas avoir ouvert de PEA il y a déjà quelques années n’est peut-être pas si critique que ça. D’autant plus que l’option PEA n’est peut-être pas la meilleure pour débuter en bourse, la solution compte-titres me semble intéressante à considérer. Pour le compte-titres, l’âge du contrat n’a pas d’influence sur la fiscalité. Néanmoins de façon plus générale, gagner en bourse n’est souvent possible qu’après avoir acquis pas mal d’expérience. Donc rien que pour cela, j'aurais dû ouvrir un compte chez un courtier en ligne il y a déjà quelques années. On ne rattrape pas le temps perdu, l’essentiel est d’agir maintenant.

En fait j’aurais dû y penser lorsque j’ai ouvert ma première assurance vie en ligne. J’ai 34 ans et j’ai ouvert 2 assurances vie mi 2007, il y a donc un peu plus de 3 ans. Même si je n’avais pas beaucoup à investir, j’avais pensé à ouvrir un contrat de manière à prendre date : en effet pour l’assurance vie, la fiscalité devient bien plus avantageuse lorsque le contrat a plus de 8 ans. Si les plus values sont inférieures à 4600€, elles ne sont pas taxées (seulement toujours ces mêmes prélèvements sociaux de 12,1%), à 7,5% au delà de ce seuil de 4600€. Avant 4 ans, c’est taxé à 35%, 15% entre 4 ans et 8 ans. Pour l’assurance vie, c’est donc critique d’ouvrir 1 ou 2 contrats tôt.

A l’époque j’avais privilégié les contrats qui ne qui ne nécessitaient pas un versement initial trop important. Ayant déjà un livret orange chez ING direct, j’ai ouvert une assurance vie chez eux, avec un premier versement de 1000€, le minimum. Je me suis un peu précipité à l’époque, quelques mois plus tard, j’ai regretté ce choix : seulement 4 arbitrages gratuits par an, pour acheter ou revendre des fonds, et surtout une sélection de fonds qui était trop limitée à mon goût, je l’ai découvert après avoir pris un peu d’expérience...

Du coup, j’ai ouvert un 2ème contrat (on peut en avoir autant qu’on le souhaite !) chez Fortuneo, après avoir cette fois-ci comparé plus attentivement les offres. J’ai hésité avec Boursorama, ça se valait. Chez Fortuneo, j’ai pu ouvrir ce nouveau contrat avec seulement 500€. Je suis très satisfait du service, l’offre de fonds est suffisamment large et les fonds qui m’intéressaient sont bien présents (Carmignac Patrimoine entre autres ou des fonds plus spécifiques sur les marchés émergents.).

Depuis j’ai tout de même conservé mon contrat sur ING direct, je ne l’alimente pas et je ne le gère pas activement non plus, mes 1000€ (moins quelques pertes en 2008…) sont sécurisés sur le fond garanti en euros, à environ 4%.
Par contre, je renforce régulièrement mon contrat sur Fortuneo et j’essaie de le faire fructifier au mieux. Les arbitrages sont totalement gratuits, de façon illimitée.
A 39 ans, mes 2 contrats d’assurance vie auront 8 ans, j’espère d’ici là avoir fait des investissements judicieux qui m’auront généré des plus values, qui ne seront alors pas taxées si je décide de sortir cet argent.
 

2.9 bourse_250x250_mai2Articles sur le même sujet:

6 commentaires:

ChrisToonet a dit…

Ayant investi en bourse juste avant la crise, je ne peux pas dire pour le moment que j'ai gagné !! Toutefois, en liquidant certaines valeurs qui se trainaient au profit de celles qui dépassaient les autres j'ai pu remonter la moyenne de moins 40% à environ moins 15%, et j'espère continuer pour passer la barre !

Nothan a dit…

ChrisToonet, j'ai également eu le mauvais timing de démarrer mes placements boursiers sur assurance vie mi 2007 un peu avant la crise. je suis tombé à -20% environ, je suis revenu proche de 0% récemment avant de retomber un peu ces derniers jours...bonne continuation !

LaurentP a dit…

Salut
Pour info, je crois avoir entendu qu'à partir de l'an prochain, les plus values seront taxées dès le 1er euro et non plus lorsque le montant de cessions de titres dépasse 25000€ durant l’année. (avec la nouvelle loi sur les retraites).
a+

Nothan a dit…

Bonsoir Laurent, oui merci en effet, à partir de 2010 (impôts de 2011), tout gain dès le premier euro sera imposé à 12,1% (prélèvement sociaux), ce n’était pas le cas jusqu’à présent, que ce soit avec un PEA ou un compte-titres. bonne soirée

cat06 a dit…

Bonjour et bravo pour votre blog.
Concernant les investissement en AV, j'ai également ouvert une AV multisupport chez "mes-placementsvie.com" avec comme optique un placement sur 30 ans pour préparer en partie ma retraite.

Ce genre de placement, comme tout placement en actions est soumis à la volatilité des marchés qu'il faut savoir accepter. Perso, en 2007 je me suis retrouvé a +20% et 18 mois + tard à -20%. J'ai réinvestis sur le contrat et actuellement j'affiche +30%.

Il ne faut pas hésiter à utiliser les options des contrats du genre "stop loss" ou "take profit" plutôt que les arbitrages complets d'une ligne.
Ne pas hésiter à bien diversifier et appliquer un money management rigoureux.

Perso, je suis investit uniquement en fonds sectoriels dont j'estime qu'ils peuvent surperformer les marchés dans les 30 prochaines decennies ( immo, santé, eau, matières 1ères, BRIC, ernergies vertes,...). Je fuis les fonds "actions europe, actions US, actions ..." trop généralistes, les bancaires, les valeurs liées à la consommation et les valeurs à la mode.

Comme le disait W. Buffet tjs investir dans ce que l'on comprend et pas dans ce qui est à la mode.

Bonne continuation pour votre blog et merci de m'avoir lu.

Nothan a dit…

Bonsoir Cat06, Merci pour votre commentaire. Je suis d’accord avec vos options sectoriels, si votre objectif est clair, est que votre terme est bien défini, type 30 ans, vous devriez être très gagnant. J’ai encore un peu de mal à rester fixé sur quelquechose, j’aime bien optimiser alors je pense avoir un peu trop utiliser les arbitrages gratuits lors des premières années de mon contrat. Du coup j’ai peu perdu en 2008 mais également peu profité de la reprise l’année dernière…il faut savoir rester froid et mobilisé sur ses objectifs ! Bonne soirée.

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...