jeudi 3 septembre 2015

Pourquoi investir en bourse en temps de crise, sans avoir peur pour vos dividendes à venir !

Lundi 24 Aout, alors que j’étais en vacances dans le sud, avec la ferme intention de passer une semaine bien déconnectée…je tombe par hasard le midi sur une chaine info, qui annonce un repli de 9% en séance du CAC 40 ! La plus forte baisse enregistrée depuis le crack des subprimes de 2008 ! 

L'explication, l'économie chinoise ralentirait... 

A la louche la valeur de mon portefeuille d’action était entrain de perdre au moins 4000€…

Mais ma première pensée a surtout était la suivante : "Merd…je n’ai que 500€ actuellement sur le compte espèce de mon PEA, il faut que je l’alimente rapidement…"

Parce que ça faisait en effet des mois que j’attendais ce moment : une bonne rechute offrant une excellente porte d’entrée propice à l’achat de nouvelles actions !

J’en ai profité dès le lendemain matin, en achetant via mon Smartphone 500€ d’actions Vivendi à 21,10€. (soit un rendement de 4,7%, porté à 9,4% avec le dividende exceptionnel de 2€ par action sur 2 ans)

Puis dans la foulée j’ai effectué un virement de 500€ sur mon compte Binck, en espérant que le crack se confirme.

Ce qui n’a pas été le cas, durant cette dernière semaine d’Aout, mais la tendance à la baisse semble toujours d’actualité début septembre, avec un CAC 40 revenu à 4500 points après avoir dépassé les 5200.

Pour des dividendes par action donnés, ces cours de bourse en baisse signifient automatiquement de meilleurs rendements. Et c’est ça qui m’intéresse !


L’intérêt d’acheter des actions en temps de crise

Le dernier crack remonte à 2011, quelques mois après ouvert mon PEA. J’avais écrit à cette époque pas mal d’articles expliquant pourquoi je profitais de cette période pour me gaver en actions…(du moins autant que mes finances le permettaient). 

Avec un CAC 40 à moins de 3000 points à l’époque, j’aurai tellement aimé pouvoir investir davantage.
Il était très courant de trouver des actions à plus 6% de rendement.

Prenons par exemple le cas de Sanofi : 
 
J’ai acheté en 2011 24 actions Sanofi au prix de 47,92€. Le dividende était alors de 2,5€ par action, ce qui donnait un rendement de 5,2%.

4 ans plus tard, même après le mini-crack des derniers jours, Sanofi est autour des 86€  (après avoir dépassé récemment les 100€…) pour un dividende de 2,85€ par action.

Ce qui veut dire qu’acheter une action Sanofi aujourd’hui ne rapporte plus que 3,3% ! et pourtant le dividende a augmenté chaque année.

Alors que le rendement de mes vieilles actions de 2011 est aujourd’hui passé à 5,95%...



Acheter progressivement

La bourse est quelque chose de cyclique. Après une période hausse, il y aura forcément un jour une baisse, mais l’inverse est vrai également, après un crack boursier, il y aura aussi par la suite un fort rebond.

Et c’est de cette dernière situation qu’il faut savoir profiter.

Évidemment, c’est compliqué et ça va souvent à l’encontre de la psychologie humaine. La peur de tout perdre pousse souvent à vendre, alors qu’il faudrait au contraire renforcer ses positions !

Par contre, il est impossible de prédire quel sera le point bas, dans l’espoir d’investir toutes ses liquidités à ce moment opportun.

Le mieux reste donc de garder quelques billes en réserve, de ne pas tout investir d’un coup, mais plutôt progressivement, au fur et à mesure de la baisse. 



La fausse idée sur la corrélation entre le cours de bourse et le montant des dividendes versés !

Vous pouvez le suivre sur le blog depuis des années, j’investis en bourse sur du très long terme, uniquement dans le but de percevoir un revenu annexe sous forme de dividendes. 

Donc ce qui compte pour moi, c’est le maintien d’un haut niveau de dividende, le cours de bourse m’importe peu, uniquement dans le but d’acheter de nouvelles actions à bon prix comme expliqué précédemment.

Et il m’arrive fréquemment de recueillir des commentaires me disant que ma stratégie ne fonctionne qu’en période de hausse de la bourse, parce qu’en période de baisse, les dividendes baissent aussi…
Ou bien on me demande si je vends lors des cracks ?

Je réitère donc mes réponses : non je ne vends jamais en cas de baisse importante des cours de bourse et d’autre part, il est totalement faux d’affirmer que le montant des dividendes va systématiquement chuter si le cours de l’action chute.

La preuve ci-dessous :

Comme on peut le voir sur le graphique suivant, ces 10 dernières années, le CAC 40 a subi 2 cracks majeurs, en 2008 puis en 2011. (et peut-être un 3ème à confirmer fin de cette année 2015?)

Les cours de toutes les actions ont fortement chuté, notamment en 2008 avec un CAC40 quasiment 2 fois plus bas qu’aujourd’hui. 


L'évolution du CAC40 depuis 10 ans, avec les 2 cracks de 2008 et 2011

Et pourtant peu ou pas d’impact sur les dividendes versés l’année suivante… 

J’ai regardé le phénomène sur les 13 titres de mon portefeuille d’actions. Le résultat n’a donc pas une valeur universelle, mais montre qu’une bonne sélection des sociétés permet de se constituer un portefeuille orienté rendement peu ou pas sensible aux cracks boursiers.

Les 8 entreprises du graphique suivant n’ont pas baissé leur dividende suite aux cracks de 2008 ou 2011 : 

 
Pour les 5 autres, seul le dividende Axa a été impacté par le crack de 2008, Vivendi et Orange par celui de 2011. Les autres baisses ne sont pas directement corrélées à des périodes de crise boursière. 



Même si en effet un dividende peut être rognée suite une crise boursière, c’est très loin d’être systématique. 

Et ça peut s'expliquer, d'une manière que je ne cautionne certes pas, mais c'est le monde actuel qui n'est pas prêt de changer : si le crack bousier n’est pas uniquement financier, s’il s’étend à l’économie, les sociétés préfèrent souvent limiter leurs investissements à venir ou réduire leurs frais fixes (avec quelques plans sociaux à la clef…) plutôt que rogner sur la part des bénéfices redistribuée à leur chers actionnaires…

Alors autant se positionner également en tant qu’actionnaire !


Un PEA dont le capital baisse mais qui générera toujours autant de dividendes

Le 07 aout, comme vous pouvez le voir ici sur ma page de suivi de PEA que je n'ai volontairement pas remise à jour pour le moment, la valeur de mon portefeuille était de 42000€. Aujourd’hui, il n’est plus que de 38200€ (en y ayant de plus réinjecté 500€ !),  soit plus de 4000€ de baisse.


Mon PEA Binck au 02/09 :  


Etat de mon PEA le 02/09/2015


Et pourtant alors que je percevrai près de 2000€ de dividendes cette année, je suis convaincu d’en toucher au moins autant l’année prochaine …quoiqu'il arrive sur les marchés financiers en cette fin 2015 !

A suivre en toute transparence ;-)

http://binck.solution.weborama.fr/fcgi-bin/dispatch.fcgi?a.A=cl&a.si=786&a.te=150&a.ycp=&a.ra=[RANDOM]&g.lu=

Sur le même thème : 




18 commentaires:

Axel Le Maitour a dit…

Très intéressant !
Comment choisis tu tes actions, je veux dire as-tu un outil bien à toi ou utilises tu juste la comparaison (via les sites boursiers) de différents paramètres (montant des dividendes,...) ?

Alex de la Bourse à L a dit…

Bonjour,

Avec système économique capitaliste mondial sans cesse croissant (ex : Cuba qui va devenir un pur produit capitaliste américain), tu n'as pas de soucis à te faire concernant tes positions en portefeuille. Elles ont un bel avenir :-)

Alex

Sovanna Sek a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Sovanna Sek a dit…

Exploiter la panique moutonnière des investisseurs crée des opportunités d'investissement. Il ne faut pas oublier que les actions sont des parts d'entreprises. Celles qui ont un business à part entière, ont de fortes chances de surmonter les tempêtes.

Statistiquement, un krach ou crise majeure a lieu au moins tous les 7 ans depuis 1966. Si on prend par exemple à partir de la chute du Mur de Berlin, il y a 1994 (krach obligataire), 2001 (bulle internet accentuée par le 11 septembre 2001) et 2008 (crise des subprimes accentuée par la faillite de Lehman Brothers).

Cordialement.

Laurent de nos-finances-personnelles.com a dit…

Bonjour Olivier,

Je dois dire que tu as un certain talent pour appliquer ta technique.

En plus d'un rendement brut sur dividendes satisfaisant (> 5%), ta perf. sur flux de capitaux dividendes réinvestis doit être autour de +40 % (estimé à la louche), ce qui est très honorable pour une approche basée sur le rendement. L'Investisseur Heureux ne fait pas beaucoup mieux.

Ta technique me semble consister à repérer des anomalies de rendement élevé en cas de repli prononcé des indices. Elle a l'air de marcher.

A confirmer quand même en cas de krach systémique prolongé comme en 2000-2003 et 2007-2009. S'il est facile de définir la durée et l'ampleur d'un vrai krach boursier a posteriori, pendant l'événement ce n'est pas si simple.

L.

Romaric de sortir-du-rsa.fr a dit…

Bonjour Olivier,

Encore une fois, un excellent article de ta part.

Tu as parfaitement raison que de tout vendre à la moindre baisse est une catastrophe pour ces petits investisseurs qui n'ont pas compris le système boursier.

Le fait de percevoir des dividendes et de racheter au moment de baisse afin d'augmenter le rendement est une super méthode pour s'enrichir sans trop forcer. (attention toutefois de ne pas augmenter son PRU)

Encore bravo pour ce super portefeuille.

A Bientôt

Romaric

http://www.sortir-du-rsa.fr

Anonyme a dit…

Salut Olivier,

Peux tu expliquer comment compte -tu sortir tes dividendes que tu reçois chaque année sur ton PEA ? Une sortie avant 5 ou 8 ans te ferais d'une payer des impôts mais surtout et même après 8 ans entrainera la fermeture de ton PEA. Alors comment vas tu faire pour réellement toucher cette rente ? Qu'elle est ta stratégie finalement pour récupérer cette rente.

Merci pour ton blog, je le suis régulièrement et les articules sont très intéressant.

David.

Olivier a dit…

@David, mon objectif à terme serait d'obtenir 6000€ brut de dividendes par an, soit en gros 5000€ net. Mon PEA a 4 ans et demi, je compte 10 ans pour y arriver. Je serai donc au delà des 8 ans : à partir de là, il est possible de faire des retraits partiels, dont les plus values seront soumises aux prélèvements sociaux. ça entraîne seulement l'impossibilité d'effectuer de nouveaux versements mais pas la clôture du PEA. Je retire donc chaque année les dividendes obtenus. Bonne soirée !

Channaëlle a dit…

pour les actionnaires qui ont fait des investissement dans des entreprises internationales non financières, l'achat des actions en ce temps de crise n'a pas de risque, à une condition que ces entreprises n'ont pas une forte activité en Espagne, en Portugal ou en Grèce. La hausse des spreads cause beaucoup d'ennuis aux entreprises de ces pays. Cela se traduit par ses difficultés à obtenir des financements à des taux raisonnables

Lionel Tabone a dit…

bonjour

je pense que c'est le bon moment pour prendre position.
si vous regardez des titres comme EDF ou ENGIE vous obtenez des rendements de plus de 6%!

alors faites comme moi et passez à l'action!

lionel

http://investissementpourlesnuls.fr

Dja djouka a dit…

Salut Olivier,

Je voulais avoir ton avis sur l'action Rallye, avec la chute du cours l'action approche des 10% de rendement, es ce que tu comptes te replacer sur cette action?

Nicolas

Olivier a dit…

@Nicolas, excellente question ! pour le moment, j'attends un peu et j'essaie de faire un avis. Avec le dividende actuel et la chute du cours, on est en effet à plus de 10%. c'est alléchant, mais le dividende tiendra t'il ? alors que le holding a subi des pertes cette année...Je vous tiendrais au courant si je renforce ou non ma position. Ce qui est certain c'est que je ne vais pas vendre. A bientôt !

investimmo-autrement.fr a dit…

Bonjour,

L'article souligne bien, les opportunités qui se présentent à nous en cas de "mini crack boursier". Néanmoins, la plus grosse difficulté réside dans le fait d'être dans le bon tempo et de savoir garder son sans froid....

Harun a dit…

Salut Olivier,

je suis sur le point d'investir sur ces actions à haut rendement

Dnxcorp 13%
neopost 12%
rally 10%
shell 8%
vivendi 4%

je jette quand meme un oeil sur
abc arbitrage 7%
affine 7%
bourbon 8%
gdf 6.5%
st micro 6.5%

voila pour moi, qu'en penses tu?

Tom a dit…

Bravo pour ces suivis complets et illustrés. Mais plus encore, bravo pour cet effort régulier sur 10 ans qui présente déjà de beaux retours.

Bonne continuation à toi, en espérant que tu continues encore de nombreuses années à partager tout cela avec nous.

Pavel Petite a dit…

Avec un système capitaliste mondial tu n'as pas de soucis à te faire concernant tes positions en portefeuille :)

Maxime de Meilleurs Rendements a dit…

Salut Olivier,

De mon côté je trouve que la bourse est trop haute pour l'instant. J'ai pris mes bénéfices et j'attends de nouveau des points d'entrée. Prochain krach et passage sous les 4000 je fonce, mais vue la santé insolente de la bourse en ce moment, ce n'est pas près d'arriver !

Attentifimmo a dit…

Très intérressant, et pertinent, félicitation à celui qui à rédiger l'article.

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...