samedi 26 juillet 2014

Entrepreneurs et investisseurs, pensez aux produits dérivés !

Vous le savez, je suis plutôt satisfait du rendement de mon 1er investissement locatif, quasiment autofinancé cette année.

Un projet réalisé fin 2009. Mais depuis 5 ans, quel a été l’élément le plus rentable de ce projet ? Le blog qui en a découlé début 2010... ce que je considère comme étant le produit dérivé de cet investissement locatif !

Et pour le coup, si je considère globalement cet investissement, appartement + blog, j’ai généré et je génère encore un cashflow important !

Dans le monde professionnel, c’est bien souvent la même chose ; j’ai par exemple travaillé sur le développement de nouveaux produits, qui commencent à bien se vendre, avec une bonne marge, mais la marge la plus importante, on la trouve ailleurs que dans la vente de ces équipements : la vrai profitabilité est avant tout dans les services associés, en particulier les conseils d’utilisation du matériel et d'optimisation des procédés industriels.

Évidemment, le point de départ d’un business profitable est de s’appuyer sur un produit ou un service clef, qui apporte à des clients une performance ou une utilité qu’il ne retrouve pas ailleurs, en tout cas pas d’une manière aussi satisfaisante pour eux.

Mais les principaux bénéfices viendront bien souvent des services adjacents…

Je suppose que beaucoup d’entre vous ont déjà été passer une journée ou 2 à Disneyland Paris ? Je serais très curieux de connaître la part de bénéfices provenant des ventes de produits alimentaires sur le site, boissons et glaces (à 3 ou 4€ pièce !)…pourtant, à la base, on n’y vient pas pour consommer…

Idem dans le foot, ce n’est plus les recettes des places vendues au stade qui assurent le chiffre d’affaire ! L’essentiel vient à présent des produits dérivés, maillots, ballons…C'est bien sûr la même chose pour les films d'animation et les jouets qui en résultent (Star Wars, Cars...)

Autre exemple, les gites: une façon d’améliorer la profitabilité est de proposer aux touristes des services annexes, comme la vente de produits régionaux, la livraison de repas, ou un accompagnement en tant que guide touristique ! Ce que l’on m’a proposé lors d’un weekend dans le Morvan…Ces idées rejoignent ce que je fais avec mon appartement, lorsque je propose un petit supplément pour la location d’un vélo !

On est confronté tous les jours aux produits dérivés en tant que consommateurs, sans s’en apercevoir parfois…si maintenant on se positionne en tant que futur entrepreneur, il est important d’y penser dès la phase de préparation de son projet.

Je vous en parlerai probablement si des choses concrètes interviennent, mais ma femme envisage de commencer une activité de vente de produits sans gluten, pour faire suite au lancement de son blog. Elle a quelques contacts, un premier devis de fournisseur…intéressant, à étudier en détail. Ceci dit, je reste persuadé que ce ne sera pas la vente de quelques alimentaires qui générait un bénéfice substantiel. Le chiffre d’affaire peut être intéressant, mais une fois les charges soustraites, il n’est même pas certain d’être encore en positif…Si bénéfice il y a, il viendrait à mon sens de conseils et de coaching sur l’alimentation sans gluten, qui viendraient se greffer à l’activité de base, la revente de produits.


L’été est souvent une période propice pour prendre un peu de recul, couper avec le quotidien, métro boulot dodo pour beaucoup…, et s’imaginer changer de vie…

Alors si prendre votre indépendance vous tente, n’oubliez pas les possibles produits dérivés ou services adjacents qui pourraient bien rendre votre projet viable !


Sur le même thème :

9 commentaires:

Guilhem d'étudiant investir a dit…

Salut,

une chose est sûre : les meilleurs produits dérivés sont ceux qui sont insidieux et mis en avant de manière presque innocente.

Et ça marche, la preuve puisque aujourd'hui, on ne peut plus voir sortir aucun film sans produit dérivé (simple exemple), et les déclinaisons paraissent aussi infinies que l'imagination humaine peut le permettre.

Peut être le moment de repenser mon offre tiens ...

Devenir Rentier Immobilier a dit…

Bonsoir Olivier,

tu as raison, les produits dérivés sont une source de profits importants.

Lionel

Xolali a dit…

C'est vrai qu'on est souvent confronté à cela mais qu'on y pense pas souvent pour nous même. C'est un très bon conseil auquel je ferai bon usage.
Merci!

Trader a dit…

Bonjour,

Aussi peu probable que cela puisse paraître, je me suis retrouvé ce week-end sur le blog de votre épouse. Etant moi-même intolérant au gluten, j'approuve totalement l'initiative.

Et pour reprendre le modèle de financement, je serai tout à fait ouvert à débourser 2€ pour une recette qui m'a plu (j'en ai essayé plusieurs !).

Voilà, c'était ma parenthèse culinaire...

J'Apprends L'Argent a dit…

Hello Olivier,

je suis également convaincu de l'importance et de la valeur ajoutée des produits dérivés.

Ce serait intéressant peut-être de faire part de tes revenus lié au blogging et à savoir les différents moyens mis en oeuvre pour monétiser ce dernier. Ce serait surement très enrichissant pour nombre de blogueurs débutants.

Enfin ce n'est qu'une idée :)


Adam

Marc @ Mieux gérer son argent a dit…

Salut Olivier,

La réussite ne vient pas toujours de là où on l'attend et c'est clairement le cas pour toi avec ton blog qui est un produit dérivé.

Deux petites questions pour toi :
Quelle est la part des revenus du blogs dans tes revenus alternatifs (différent de tes revenus salariés) ?
Comment réinvestis-tu les revenus de ton site (une partie dans ton PEA il me semble) ?

A bientôt,
Marc.

Olivier a dit…

@Trader, intéressant ;-) moi qui envisageait un mode de monétisation sous forme de pourboires....ça pourrait donc marcher ! Merci, à bientôt !

@Marc, pour ta 1ère question, il faudrait que j'actualise un peu, mais je dirai en gros 20% ? pour être honnête, je m'y investis moins, je démarche moins, et ça a pas mal baissé. Internet a également changé ces dernières années. Mais je continu à vouloir investir la totalité dans mon PEA. Pour le moment j'accumule, ce sera soit en bourse si ça continue de baisser, soit en apport dans de l'immobilier si j'arrive enfin à trouver une affaire...A bientôt !

courtier a dit…

très intéressant, en effet!

sofia a dit…

oui je confirme les produits dérivés peuvent nous procurer un très bon profil mais le problème repose dans le fait de la sélection de produit.Dans notre vie quotidienne plusieurs sont les idées pour monter un truc de ce genre mais on n'arrive pas à concrétiser réellement. On devrait alors saisir toutes les opportunités même si elles paraissent simples comme pour ton exemple du gite, proposer un repas ou des sorties peut vraiment rapporter sans pour autant se fatiguer.

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...