lundi 25 juillet 2011

Travailler différemment et réussir autrement !

Si comme moi vous vous êtes déjà senti terriblement frustré dans votre travail en tant que salarié, si vous avez la conviction que d’autres façons de travailler, souvent basées sur du simple bons sens, seraient nettement plus efficaces pour tout le monde, si vous vous lancez consciemment ou non dans le développement d’un petit business et que vous voulez vous donner toutes les chances de réussir, vous devez lire Rework
Je pense que c’est LE livre sur le travail et l’entreprenariat qui a été le plus révélateur pour moi. Celui qui exprime le mieux et le plus simplement la façon dont j’aimerais travailler.

Dans la société dans laquelle je travaille, j’ai toute une batterie de processus de travail, de règles de bonnes pratiques, de codes de conduite, d’outils d’avancement de projet, de communication, de motivation des gens, etc…

Mais je ne suis pas un fervent pratiquant de tout ça…j’ai un peu tendance à faire à ma façon. J’ai eu droit un jour à l’étude de mon profil psychologique (exercice destiné à nous faire comprendre que les gens sont différents et que c’est un point important à appréhender dans les relations professionnelles…); il parait que je suis dans la catégorie « maverick », en gros, je n’aime pas trop suivre les règles, je me débrouille pour trouver des solutions, mais selon mes méthodes…

Et là, en lisant ce livre, c’est la première fois que j’arrive à m’identifier. Ca me parle, c’est cette façon de travailler qui me plait, que ce soit lorsque je travaille en tant que salarié ou pour moi, en développant mes activités sur Internet par exemple.

J'ai lu Rework d’une seule traite sur mon vol aller pour les Etats-Unis (et je l’ai relu depuis…). J’ai eu très envie de me procurer ce bouquin le jour où j’ai vu ça : une excellente synthèse en quelques slides réalisée par Olivier du blog Simpleslide:


    Rework
Epuré, le livre va à l’essentiel, c’est simple et percutant, 1 ou 2 pages par conseil.

Vraiment un livre à garder à coté de soi, à porté de main, sur son bureau, que l’on soit entrepreneur ou salarié.

C’est ce que je vais faire dès mon retour au boulot, je vais le mettre bien en évidence, pour moi tout d’abord, mais surtout pour tenter de rallier certains collègues ou même supérieurs (et pourquoi pas !) à cette cause ! Si je suis le seul convaincu que la réunionite tue la productivité, ça ne sert à rien, je continuerais à recevoir des invitations…

Quelques unes de mes citations favorites :

  • « Établissez ce que vous ferez cette semaine, pas cette année. » : je hais perdre mon temps à faire du planning, je le fais toujours en dernier recours, le jour où il est fait je sais qu’il est déjà faux. Tout le monde le sait, ça n’empêche que l’on perd ensuite une énergie folle à devoir justifier pourquoi on n’est plus en phase avec le planning initial !

  • « Ces réunions et petits rendez-vous impromptus qui peuvent sembler anodins sont en fait l’ennemi numéro un de la productivité ; interruption n’égale pas collaboration, interruption égale interruption » : Comme le conseille le bouquin, s’imposer des plages de solitude, j’en arrive à fermer la porte de mon bureau, bien sûr ce n’est pas dans l’esprit « ma porte reste ouverte à tout le monde en cas de besoin », mais qu’est ce qu’on est plus tranquille ! j’en avais marre de me rendre compte bien souvent vers 17h00, quand ça commence à se vider, que je n’avais rien fait de productif de ma journée, et qu’il fallait s’y mettre le soir…

  • « Le vrai coût des réunions est stupéfiant. Si vous convoquez 10 personnes à une réunion d’une heure, vous venez d’organiser une réunion de 10 heures. Vous échangez 10 heures de productivité contre une heure de réunion ». Vraiment un gros problème, quasiment personne dans mon management n’est sensible à cela, j’ai parfois le sentiment que si vous n’organisez pas de réunion, vous n’existez pas.

  • « Dans une petite équipe, ceux qui délèguent sont des poids morts. Il faut des gens pour faire le travail, pas pour le déléguer ». C’est vraiment du vécu, et j’irais même plus loin, même dans des équipes plus grosses…parait que je ne délègue pas assez dans mon boulot ! Mais c’est volontaire ! je ne veux pas déléguer, je veux mettre à la main à la pâte et m’amuser dans mon travail, il y a déjà bien trop de couches de management…

  • « Ne dites plus « asap » : ajouter dès que possible à chaque demande, c’est dire que tout est prioritaire ». Pour les demandes urgentes, attendre 2 jours, si aucune relance, c’est que c’est déjà passé sous le dessous de la pile et que c’était finalement pas important…

J’ai parlé au dessus à quel point j’apprécie les principes exposés dans Rework, en étant dans la peau du salarié qui aimerait travailler autrement.


Indispensable pour l'entrepreneur débutant!

Mais ce bouquin est aussi un formidable guide pour l’entrepreneur débutant, avec des conseils sur l’état d’esprit à avoir et la conduite à tenir. C’est la première fois, en lisant ces pages, que j’ai réalisé que développer un simple blog était bel et bien, le développement d’une petite entreprise.

Notamment :

  • « aujourd’hui des personnes d’un nouveau genre démarrent des entreprises et font des profits sans jamais se percevoir comme des entrepreneurs »
  • « C’est le contenu qui compte »
  • « Réduisez vos ambitions », savoir faire avec ce que l’on a et mais aussi avec ses contraintes, sans dépense excessive, sans vouloir grossir trop vite.
  • « Vendez vos sous-produit », j’ai toujours vu au départ mon blog comme le sous-produit de mon projet d’investissement locatif, comme le partage de ma petite expérience acquise.

Dans le même esprit, sans le coté création de business, j’avais beaucoup aimé, « objectif zero sale con », sur les personnes qui polluent votre vie au travail.

Mais j’ai vraiment adoré Rework. Ça fait du bien de voir que l’on n’ait pas tout seul à penser que l’on devrait travailler différemment ! ça parait tellement évident parfois, pourquoi cette façon de penser n’est t’elle pas plus généralisée ?
 


Sur le même thème:


5 commentaires:

Thibaud a dit…

Hello Olivier. Merci pour ton billet, je ne connaissais pas ce livre, je m'en vais le lire de ce pas !

Il semble qu'on y retrouve des similitudes avec des études scientifiques menées récemment sur la productivité au travail : nous ne serions réellement efficaces que 6h par jour... A méditer ! :-)

amine@livrepositif a dit…

merci de nous faire partager ce livre ,je pense que je vais l'acheter,se mettre a son propre compte est un rêve que je caresse,et je pense que beaucoup de salariés le partagent aussi,ma première étape c'est la création d'un blog ,je pense que d'ici l'année prochaine je vais crée une société en auto entrepreneur pour un complément de revenus,un jour peut être que je vivrais de mes revenus.

Olivier a dit…

@Thibaud, sur la réelle productivité au travail, il y a aussi un passage là-dessus, sur le fait qu’il faut oublier le mythe que les gens sont productifs 9h par jour, ils sont présents certes, mais il faut accepter qu’il y ait des petits moments de relâchements, qu’il faut faire confiance aux personnes, ne pas les fliquer ou les traiter comme des enfants… A bientôt !

@Amine, si tu as envie de te lancer à travailler davantage pour toi, être un « démarreur » de quelquechose (pour reprendre le terme du bouquin, qu’ils considèrent plus adapté qu’ « entrepreneur »), alors oui, ça vaut le coup que tu parcoures ce livre, c’est aussi une excellente source de motivation, le message est aussi qu’il faut se lancer « maintenant », que le bon moment n’existe pas ! bon courage

Priximmo a dit…

Intéressant effectivement. C'est un bon moyen de remettre en cause ses méthodes de travail et surtout ce que l'on cherche au final.

Guillaume de komment devenir riche a dit…

Merci pour cette recommandation!!

Je m'en vais de ce pas acheter ce bouquin!!

Voici un article ou je parle un peu d'organisation aussi:

http://www.komment-devenir-riche.com/voulez-vous-augmenter-votre-productivite-de-30/

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...