mercredi 27 juillet 2011

Toucher ses dividendes en numéraire ou en actions

Le dividende est au centre de mon approche d’investissement boursier, en ayant décidé de focaliser mes achats sur des actions à haut rendement, sur des sociétés qui distribuent de forts dividendes. C’est ainsi que j’ai commencé à bâtir mon PEA « rendement » comme décrit ici.

Classiquement, les entreprises proposent à leurs actionnaires de toucher les dividendes en numéraire, en espèces. (virés donc automatiquement sur le compte espèce du PEA ou compte-titres).

Mais un certain nombre de sociétés proposent la possibilité de toucher leurs dividendes sous forme d’actions supplémentaires. L’intérêt pour ces entreprises est d’éviter de sortir de l’argent, il s’agit « juste » d’une augmentation de capital. C’est notamment privilégié en période de difficultés économiques.

Je viens de connaître la situation avec mes titres ABC Arbitrage. La société m’offrait la possibilité de toucher des actions à 7€ pour un cours de bourse de 7,32€ à l’époque. La décote maximum autorisée est de 10% par rapport au cours moyen des 20 dernières séances de bourse. En gros 4,5% de décôte dans ce cas précis.

Je me suis donc posé la question et j’ai finalement choisi le paiement classique des dividendes en numéraire. Avec mon courtier Binck, le choix se fait en ligne, après avoir été averti par mail, une simple case à cocher, pas d’autres démarches à effectuer.

 
Toucher ses dividendes sous forme d’actions, le principe

Quand ce choix est offert à l’actionnaire, il y a une période de réflexion, 1 mois pour ABC Arbitrage. Le paiement des dividendes est donc un peu plus long, à partir de la date de détachement du dividende.

En pratique le nombre d’actions auquel on peut avoir droit n’est généralement pas entier; j’avais par exemple droit à 3,5 actions avec dans ce cas la possibilité de choisir le nombre entier inférieur ou supérieur, 3 ou 4, la différence étant perçue ou versée en espèces.


Les avantages en tant qu’actionnaire de toucher ses dividendes sous forme d’actions

  • Obtenir des actions supplémentaires bon marché, si le cours de bourse est supérieur au prix de l’action proposée en dividende.
  • Eviter de se poser la question du réinvestissement des bénéfices : ce sera automatiquement sur le titre qui vient de verser ses dividendes
  • Mais surtout, éviter des frais de courtage lors du réinvestissement de dividendes versées en espèces. Surtout s’il s’agit de petites sommes. Si vous touchez 100€ de dividendes en numéraire et que vous voulez les réinvestir de suite, même avec des frais de courtage très faibles comme les 2,5€ de Binck, ça fait tout de même 2,5% de frais…

Les inconvénients

  • On ne choisit pas la manière dont on va réinvestir les sommes perçues. C’est pour cette raison que je n’ai pas choisi le paiement sous forme d’actions : j’ai réinvesti les dividendes d’ABC Arbitrages, couplés à ceux de Sanofi et de Vivendi notamment, sur GDF Suez dont le cours de bourse avait bien baissé….pas sur les sociétés émettrices donc.
  • Peut-être moins perceptible sur le court terme, l’effet de dilution de la valeur. L’entreprise augmente son nombre d’actions en circulation. Le bénéfice net par action pourrait donc diminuer.

 
Pas mal de sociétés propose actuellement cette option à leurs actionnaires entre autres : Suez Environnement, Michelin, Sanofi, Mersen, Veolia environnement, Société Générale, Rhodia, Vallourec, Ingenico, Rubis, Steria, Natixis, Thales, Crédit Agricole et bien d’autres encore, il y a de fortes chances que vous soyez donc confrontés un jour à ce choix.


Je pense que la décision doit se faire au cas par cas, notamment selon la décote proposée du titre. Il est d’ailleurs judicieux d’attendre les derniers jours du délai de réflexion (si vous ne répondez rien, vous serez payé en espèces), pour voir l’évolution du cours de bourse.

Si le titre a chuté et donc que la décote proposée devient faible voir nulle, mieux vaut choisir le paiement en numéraire et décider tranquillement par la suite comment réinvestir au mieux ces dividendes.


Voyez-vous d’autres avantages ou inconvénients à toucher les dividendes sous forme d’actions ? Quel choix faites-vous habituellement, espèces ou actions ?



Sur le même thème :

7 commentaires:

Riche Idée a dit…

Pareil au cas par cas, pour ABC Arbitrage, j'ai pris en actions mais pour d'autres, j'ai pris en espèces. C'est suivant la répartition sectorielle que je me base pour rééquilibrer tel ou tel secteur.

chroom a dit…

Je ne suis pas chaud du tout à toucher des actions. Je préfère de la monnaie sonnante et trébuchante, justement, comme tu le dis, pour avoir une plus grande liberté d'action : quoi et quand acheter. Et puis, donner des actions, ce n'est pas créer de la valeur pour l'actionnariat, il vaut mieux verser des dividendes, ou racheter des actions.

cat06 a dit…

Tout dépend de ton optique et de tes objectifs sur la société.
- dans une approche rendement, mieux vaut prendre en numéraire.
- dans une approche "value", mieux vaut le prendre en actions car si tu es sur la valeur, c'est que tu penses que la boîte va se développer, gagner des parts de marché et que son cours va monter. Le cash sera encaissé à la revente lors de la plus value, si plus value il y a.

Cordialement

Fred a dit…

J'opte pour le numéraire, la dilution du nombre d'actions a presque toujours un effet négatif sur le moyen-long terme.

Retaill & Co. a dit…

Je fais comme Fred, je préfère le paiement de mes dividendes en numéraire. On est au moins sur de toucher quelque chose.

Après il devient plus difficile de calculer le rendement puisque la plus-value n'est basée que sur la hausse du cours de l'action.

Cette stratégie est intéressante (action à haut rendement), il y a aussi celle des penny stock qui peut-être sympa aussi. En 2007/2008 j'étais sur le marché libre (plus-values intéressante à court terme).

Retaill & Co.

Olivier a dit…

Merci à tous pour vos avis ! Ma préférence va aussi comme la grande majorité pour le paiement en espèces.
@Retaill, pour le calcul du rendement, moi je considère le rendement global hausse ou baisse des cours + dividendes, c'est l'évolution globale qui compte, que ce soit grâce aux dividendes ou aux cours de bourse...ça dépend ce que l'on veut suivre.
Bonne soirée à tous !

Maitrise Herytargent a dit…

Bonne remarques "il est d’ailleurs judicieux d’attendre les derniers jours du délai de réflexion pour voir l’évolution du cours de bourse". Commentaires très intéressants à lire
Merci à tous

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...