mardi 21 février 2012

Comment placer au mieux son épargne de précaution

Comme je l’avais évoqué ici, en 2011, j’avais enfin pris la décision de laisser tomber mon livret A au profit du fond en euros de mon assurance vie pour optimiser le placement de mon épargne de précaution, ces liquidités que je souhaite conserver disponibles en cas d’imprévu.

1 an plus tard, est-ce que j’ai eu raison ? La crise de la dette ayant impacté les rendements des assurances vies et la loi de finances 2011 ayant en plus modifié la fiscalité, je pouvais en douter…

Et surtout est-ce qu’il faut rester sur cette voie en 2012 ?

Le cas du Livret A

Au 1er Aout 2011, le taux de rémunération est passé de 2% à 2,25% net. Un taux qui est resté donc bas, et qui a été maintenu au 1er février 2012. On recommence donc 2012 sur les mêmes bases.


Coté Assurance Vie

Mon contrat est le contrat en ligne Symphonis Vie de Fortuneo. Après un 4,10% net de frais de gestion en 2010, le fond en euros a réalisé 3,75% net de frais de gestion en 2011, l’un des tout meilleur taux constaté sur 2011. Finalement bien meilleur que certains propos alarmistes qu’on pouvait lire il y a quelques mois…


Assurland.com

Reste à comparer de plus près en prenant en compte la fiscalité de l’assurance vie, avec notamment des prélèvements sociaux en hausse à 13,5% depuis Octobre 2011, et également une nouvelle particularité qui est que ces prélèvements sociaux sont désormais prélevés dès la perception des intérêts et non plus seulement en fin de contrat ou à l’occasion d’un rachat partiel.


Etude de cas comparative sur 2011 :

Soit une épargne de précaution de 10 000€.

Placé début 2011 sur un Livret A, les intérêts perçus sur l’année seraient alors de 212,5€  (6 mois à 2% et 6 mois à 2,25%)

Sur le fond en euros de mon assurance vie Fortuneo :

Les 10 000€ auront donc été rémunéré à 3,75% net de frais de gestion, soit 375€ d’intérêts.

Auxquels il faut retrancher les prélèvements sociaux de 13,5% retirés à présent dès l’enregistrement de ces intérêts, il reste alors : 324,4€


Malgré la hausse et la modification de la fiscalité sur l’assurance vie, la baisse de son rendement et la petite revalorisation du livret A, avoir placé ces 10 000€ sur le fond en euros en 2011 était la solution gagnante, avec plus de 50% d’intérêts en plus perçus !


Maintenant, c’était dans le cas où il n’avait été nécessaire de puiser dans cette épargne de précaution.
Sur le livret A, l’argent est totalement disponible immédiatement, sur l’assurance vie, ça passe par une démarche de rachat partiel, qui prend quelques jours certes mais surtout dont les plus-values peuvent être imposé selon l’âge du contrat d’assurance vie.

La fiscalité baisse significativement après 4 ans, puis après 8 ans, d’où l’importance d’ouvrir tôt un contrat d’assurance vie, même inexploité.


Si je poursuis alors mon étude de cas, avec l’exemple de mon contrat qui a désormais plus de 4 ans.

Si j’avais eu besoin de sortir une partie de mon épargne de précaution au moyen d’un rachat partiel,  la part de plus-value rachetée  aurait soit été imposée par prélèvement forfaitaire libératoire (PLF) à 15%, soit intégré à mon impôt sur le revenu.

Pour faire simple ici, admettons que je choisisse le PLF à 15%.

  • Intérêts totaux imposables (= plus-value) sur 2011 : 375€
  • Hypothèse d'un rachat partiel de 2000€ : 2000€ représente 19,3% du montant total de 10375€. (10000€ placés + 375€ d'intérêts)
  • L'imposition porte donc sur seulement 19,3% de la plus-value, soit 19,3% x 375€ = 72,4€
  • Taux d'impoistion de 15% : 15% x 72,4€ = 10,8€

Soit seulement 10,8€ d’impôts en plus à acquitter pour pouvoir récupérer 2000€.


Ça ne change donc rien au résultat global, avec ou sans retrait partiel dans l’année, il restait bien plus avantageux de placer son argent sur le fond en euro d’une assurance vie performante (comme la plupart de celle en ligne), plutôt que sur le livret A.



Cumulée sur des années, une petite différence qui devient très significative....

On parle ici finalement sur 2011 d'une différence de rendement de même pas 1,5% avec les prélèvements sociaux, ça peut sembler peu. Sur un an certes.

Mais le principe de l’épargne de précaution est de l’avoir disponible en cas de besoin : on va peut-être y toucher mais peut-être pas….et ce durant des années voir des dizaines d’années ! Dommage de ne pas faire travailler au mieux cet argent !

Et 1,5% sur des dizaines d’années ça fait une grosse différence à la fin.
  • 10000€ placés pendant 10 ans à 2% donnent 12190 €, placés à 3,5% on obtient 14105 €.
  • Sur 20 ans, pour 2%, on a au final 14860 €, avec 3,5% on atteint 19898 €, soit 5000€ de plus !

Voilà pourquoi, je vais rester fidèle à mon fond en euros sur 2012, l’écart de rendement me parait encore à ce jour suffisamment important pour que je reste gagnant avec ce choix cette année.


Et vous quelle est votre opinion, comment placez-vous au mieux vos liquidités ?



14 commentaires:

Guillaume de komment devenir riche a dit…

Ton raisonnement est juste cependant, pour qu'il soit applicable dans la réalité il faut quand même avoir certaines disponibilités sur le livret A car comme tu le dis bien le L.A est dispo de suite et certaines fois on a besoin d'argent sur le champ. Pour faire un retrait partiel, généralement cela prend au moins 3 semaines sous réserve que vous ayez fais un courrier complet : N° de contrat, si vous avez plusieurs fonds sur quels fond voulez vous retirer?, copie CNI, RIB sur lequel vous voulez que l'argent soit versé, choix d'imposition IR ou PFL.

C'est pour cela qu'il faut une épargne de précaution (j'appelle cela un ballon d'oxygène moi...:) )

Concernant ton raisonnement sur le rendement de Fonds euros, on ne peut pas dire sit tu auras les 3,6 net sur les 10 prochaines années...
Je suis d'accord aussi qu'on ne peut pas savoir si le l.A restera à cette hauteur non plus...

Pour conclure je pense qu'il faut avoir les dispo nécessaires sur le L.A et dès que cela dépasse (pas forcément besoin de 15 000€...) le mettre sur une AV :)

Fabien de Argent-Pour-La-Vie.com a dit…

Bonjour,
je rejoins tout à fait Guillaume dans son raisonnement.
La recherche de la meilleure rentabilité ne doit pas occulter le fait que le Livret A et l'Assurance-Vie n'ont absolument pas la même fonction.
D'une part le Livret A permet de mettre de côté des liquidités mobilisables à tout moment. J'ai presque envie de dire qu'en ce qui le concerne le taux d'intérêt est secondaire. On considère qu'il faut avoir une réserve équivalente à 3 à 6 mois de revenus.
L'assurance-vie est une épargne de long terme dans une enveloppe fiscale avantageuse (d'où le fait qu'elle prenne tout son intérêt au-delà de la 8ème année). N'oublions pas que l'assureur dispose d'un délai légal de 2 mois pour régler le rachat qu'il soit partiel ou total. Ce produit n'est donc pas souple sans compter qu'il faut faire un courrier à l'assureur etc. Heureusement en pratique c'est généralement autour de 3 semaines.C'est aussi et surtout un outil de gestion patrimoniale puisqu'en cas de disparition de l'adhérent ce dernier aura pu désigner librement le ou les bénéficiaires du contrat. Les sommes pourront alors être transmises (en respectant le plafond mais il est élevé) hors droit de succession. De son vivant le contrat d'assurance-vie est également considéré "hors patrimoine" et à ce titre n'est pas saisissable (sauf évasion fiscale avérée).

Au final, les deux ont des fonctions et particularités très différentes et il n'y a selon moi pas à faire le choix entre l'un ou l'autre, il faut les deux.

Arnaud a dit…

Je rejoins complètement l'avis des deux commentaires ci-dessus.
Il est important d'avoir des liquidités mobilisables en une journée et non en trois semaines.

Ces deux supports n'ont absolument pas la même vocation à mes yeux.

Olivier a dit…

@Guillaume, Fabien, Arnaud, merci de vos réactions. Je vais préciser ce que je fais exactement parce que je ne suis pas tout ça fait d’accord avec vous.
Je conserve bien 2000€ sur un Livret A, pour en effet avoir de l’argent dispo du jour au lendemain. Mais pas plus. Pour ce que je considère être ma véritable épargne de précaution, 10000€ de plus, l’assurance vie est pour moi l’outil qui présente le meilleur compromis. Et même si en effet, cet outil n’a pas été créé dans ce but, davantage pour du long terme (et d’ailleurs la plupart des gens oublient que leur argent n’est pas bloqué 8 ans !), je ne vois pourquoi on ne devrait pas se priver de l’exploiter s’il répond au besoin : en l’occurrence, assurer un rendement plutôt bon pour des liquidités récupérables à tout moment, en « peu » de temps.
Et à ce sujet, j’ai 2 expériences qui justifient mon choix personnel : un rachat total d’une assurance vie ING direct, effectuée en 1 grosse semaine et un rachat partiel sur mon assurance vie Fortuneo crédité sur mon compte courant en moins d’une semaine. (demande de rachat partiel effectué 100% en ligne). Je veux bien croire qu’avec des assurances vies dans des banques traditionnelles, les délais soient plus longs…
Merci à vous, bonne journée.

Retaill and Co a dit…

Tout dépend du projet (sur les 3/5 ans à venir), la hauteur de l'épargne de précaution ne sera pas la même. Sur mon prochain achat immobilier je dois avoir la capacité à mobiliser la totalité de la somme en une journée donc je vais placer ça sur des supports très liquides (L.A, LDD, etc)

Je rejoins Guillaume où mon épargne de précaution se situe à 10 000 euros (bon j'ai la chance de pouvoir booster ça avec mon livret jeune encore - enfin ça va pas loin quand même ;- ))

L'assurance-vie présente aujourd'hui un risque (perte en capital), il n'est pas direct mais il faut tout de même l'avoir en tête.

Pierre-Antoine de Jeune et Actif a dit…

Salut Olivier,

Très bonne analyse qui permet d'y voir plus clair :)

Je suis d'accord avec vous, l'épargne de précaution peut être de 10000 euros mais séparée en deux placements. 2000 euros pour vraiment y accéder rapidement et le reste sur l'assurance vie sur laquelle on aura besoin d'un petit délai supplémentaire :)

A bientôt!

Pierre-Antoine

Harry de proriche.com a dit…

Ton raisonnement est le bon Olivier d’ailleurs, j'ai eu le même pour mon épargne de précaution.

Peu importe l'age du contrat, ou la fiscalité, on gagne d'avantage sur un fond € que sur un livret A.
Et si en plus on a une assurance vie en ligne, c'est moins de 5 jours pour récupérer ses fonds et sans frais.

Perso , je me garde environ 5000€ sur le livret A pour payer les factures et le reste est placé sur l'assurance vie fond €.

Olivier a dit…

@Pierre-Antoine, Harry, merci de votre soutien, je me sens moins seul ;-) !

Laurent de Riche Avenir a dit…

Je rejoins Harry sur son fonctionnement à savoir de garder un fond de sécurité sur un livret A puis de placer le reste sur du fond euros.

Cependant, avec une baisse plus que probable des rendements du fond euros et la hausse de l'inflation, je m'interroge sur l'intéret de ce placement.

Votre avis ?

Fabien de Argent-Pour-La-Vie.com a dit…

@Olivier : ça m'embête que tu te sois senti isolé ;-)!
Nous sommes en fait bien d'accord. Après cela reste une question de dosage. A chacun de savoir quel montant de liquidités il pense devoir conserver "au cas où". Il n'y a pas de vérité absolue.
Ce que je voulais surtout faire ressortir c'est la différence entre ces deux produits qui ont des fonctions différentes.

Olivier a dit…

@Fabien, pas de problème ;-) les avis un peu voir beaucoup divergeant sont souvent les plus intéressants ! à bientôt.

@Laurent, l’inflation impactera de manière équivalente n’importe quel placement de liquidités. C’est vrai que le livret A est censé s’ajuster en fonction, mais finalement, il a été décidé de ne pas réévalué le taux, resté à 2,25%...il y a un an on prédisait le pire pour les fond en euros, finalement 3,75% je trouve ça très bien, en tout cas, je ne vois pas mieux à ce jour pour une épargne disponible. Il y a peu de chance à mon avis que l’écart de 1,5% avec le livret A se réduise sur seulement 2012, donc pour moi, oui l’assurance vie (mais pas n’importe lesquelles !) reste intéressante. Bonne soirée

Ludovic a dit…

Bonjour Olivier,

Cela fait quelques mois que je suis avec la plus grande attention ton blog qui est très intéressant.

J'aimerais te poser une question qui ne concerne pas spécialement cet article mais qui me taraude depuis quelques temps.

Dans ton projet d'investissement sur le long terme dans des actions à fort dividendes, que penses-tu des avantages des titres au nominatif pur ?

Je parle notamment des titres air liquide qui promettent une majoration des dividendes de 10% (au bout de 2 ans de possession) pour les titres au nominatif pure.

Est ce réellement intéressant économiquement ?

Merci par avance

Olivier a dit…

@Ludovic, merci de ton intérêt pour mon blog et merci de ta question, qui me permet de découvrir quelquechose que je connaissais pas ! a priori peu de sociétés pratiquent actuellement cette majoration du dividende (majoration plafonnée à 10% par la loi), en effet air liquide, Lafarge à priori aussi…
J’ai regardé ce que propose Total par exemple : transférer ses titres au nominatif pur, nous fait un peu rentré dans un cercle VIP des actionnaires, en étant connu nominativement de la société, et non plus anonymement, comme tout actionnaire au porteur qui passe par un courtier. L’actionnaire devient alors un peu plus choyé avec un peu plus d’information en direct, une invitation à l’assemblée des actionnaires, un site en ligne pour suivre son compte, des frais de courtage allégés certes, et des frais de garde nuls à priori. Mais avec la plupart des courtiers en ligne, on ne paye déjà plus de frais de garde et les frais de courtage sont déjà très bas 2,5€ chez Binck par exemple.
Donc, de ce que j’ai pu en lire, je ne vois pas de bénéfice considérable. De plus je me pose la question du cadre fiscal, par exemple Total évoquant une incompatibilité avec un PEA.
Peut-être ai-je raté un avantage important ? je préfère avoir un portefeuille diversifié, géré via le même courtier, au sein du même PEA ou du même compte-titres et ainsi faire vivre ce compte globalement, en ne réinvestissant par exemple pas forcément les dividendes Total en actions Total.
Quelqu’un a-t-il l’expérience des titres au nominatif pur ?

Investisseur Moderne a dit…

Petite question : les garanties (rendement, garantie des fonds et disponibilité) sont les mêmes sur le livret A et sur l'assurance vie ?

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...