lundi 27 février 2012

Voyage en Australie : de Brisbane à Sydney

Même si j’insiste en général sur l’importance de réinvestir les bénéfices de ses investissements ou sur l’importance de développer des sources de revenus multiples…afin augmenter sa capacité d’investissement, il reste aussi fondamental de se payer régulièrement un petit plaisir, ne serait-ce que pour se récompenser de ses efforts, et conserver l’énergie de persévérer sur la durée.

Et c’est ce que j’ai fait ! 2 semaines de voyage en Australie, je n’avais eu que des échos positifs sur ce pays avant de partir, je n’ai vraiment pas été déçu, j’ai adoré, j’en ai pris plein les yeux et j’y ai trouvé une qualité de vie incomparable.


L’un des plus grand pays au monde

2 semaines, c’est très court pour visiter un pays qui pourrait contenir toute la superficie de l’Europe !

Ma découverte s’est donc limitée à la côte Est du Pays de Brisbane à Sydney, les régions du Queensland et de Nouvelle Galle du Sud, ce qui représente déjà une distance de plus de 900 km ! (voir plus bas les principales curiosités en images)

Je n’ai donc pas eu la chance de découvrir la Grande barrière de Corail plus au nord, les territoires du Nord de Crocodile Dundee ou bien encore la partie désertique centrale avec le mythique Ayers Rocks (appelé aussi Uluru). Mais j’y retournerai !


Juste quelques mots sur le budget…

Il ne s’agit pas d’un article orienté argent, mais peut-être juste quelques mots pour évoquer le coût d’un tel voyage pour ceux que j’aurai réussi à convaincre…

2500 € à 3000 € par personne pour 2 semaines pour faire large, sans se priver de rien, comprenant le vol (pour ma part aller retour avec Emirates (très bien !) à 1200€, via Dubaï (21h de vol…), la location de voiture, l’hébergement en hôtel, la restauration et les loisirs.

Une solution plus économique très prisée en Australie, par les touristes, mais pas seulement est la location de camping car ! On en voit énormément sur les routes. En conséquence, on trouve de nombreux campings toujours très bien situés, et à la différence de la France, tout est d’une propreté irréprochable, j’y reviendrais.

Mais il n’en reste pas moins que le coût de la vie reste assez chère, en tout cas sur côte Est, zone peuplée, urbanisée mais aussi très touristique, et ce malgré le taux de change favorable, 1 dollar australien équivalant en gros à 0,8€.

Comptez au minimun10$ AU pour une restauration rapide. 25$ AU la pizza (au Kangaroo…) à Sydney et il ne faut espérer y trouver une nuit d’hôtel à moins de 150€ pour un hôtel situé au centre à moins de 15 min à pied de la grande majorité des lieux à visiter. - important de sélectionner un hôtel bien situé, il y en a beaucoup, le choix n'est pas forcément évident, pour obtenir un avis d'hôtel Zoover est un des sites que j'ai utilisé...- Mais bon Paris n’est pas non plus bon marché…


Un accueil chaleureux dans un pays où il fait bon vivre

C’est réellement un pays très accueillant, les habitants y sont naturellement chaleureux et on est mis dans le bain dès le 1er contact, à la douane !

Pour ceux qui ont connu une arrivée sur le sol américain, c’est très surprenant ! ça n’a rien à voir ! On ne vous aboie pas dessus, on vous sourie, on n’est pas obligé de rester à 10 m de la personne qui nous précède, on contraire si vous voyagez à plusieurs, on vous incite même à prendre une photo de groupe, et en plus on plaisante avec vous !

Après 25 heures de voyage, c’est vraiment une entrée dans le pays relaxante…

Une 1ère expérience représentative des mes contacts avec les Australiens durant les 2 semaines suivantes : ils sont naturellement généreux, disposés à rendre service, aimables, avenant, et surtout ça respire l’honnêteté (pas à l’américaine où très souvent je trouve que ça sonne faux…).

Et un détail supplémentaire qui fait toute la différence avec nous, c’est qu’ils restent calmes, ne s’énervent pas, ne critiquent pas, ils respectent tout. Ce n’est pas latin, on aime ou on n'aime pas, mais personnellement, je trouve que ça créé une atmosphère sereine, apaisée, déstressée.

Logiquement, tout est bien pensé dans ce pays, tout est organisé. Une fois entrée sur le territoire, une carte routière (ou mieux un GPS) et une voiture de location suffisent. (Une carte bancaire également bien sûr…). Pas la peine de tout planifier dans le moindre détail.

Tout est indiqué, la signalisation est excellente, même dans les grandes villes comme Sydney, impossible de se perdre, et en cas de soucis, encore une fois, vous trouverez un Australien pour vous aider.

Vous trouverez sans mal où loger et où se nourrir. A ce sujet, c’est certain que l’on ne peut pas mourir de faim en Australie, l’incitation à la barre chocolatée y est très développée ! Bien pire qu’aux Etats-Unis, il y en a dans tous les rayons de supermarché, sans compter les boutiques dédiées.

Et pour accompagner son chocolat, impossible de passer à coté de la seule ( ?) spécialité culinaire, la « pie » (tarte) ! Vous en trouverez à tous les coins de rue, de toute sorte, en gros une tourte chaude à la viande, fromage, bacon, etc… Etonnant d’ailleurs il n’y a pas encore de restauration rapide de ce type importé en France à ma connaissance ?
Pour en revenir à l’aménagement du territoire, les australiens sont des pros : l’aménagement des chemins piétonniers dans les parcs nationaux ou le long des plages ou des côtes est à la fois pratique, en très bon état mais aussi parfaitement intégré dans le paysage. On trouve des fontaines à eau partout. Sans compter des barbecues en libre service dans des espaces publics ou le long des plages, les australiens adorent le barbecue en famille ou entre amis le week end.

Et tout est incroyablement propre ! c’est l’un des points qui frappe le plus le touriste français…et c’est vraiment appréciable à vivre.

Tout est fait pour se sentir bien. Je ne pourrais personnellement pas vivre à Paris, par contre je pourrais très certainement vivre à Sydney.

En quelques heures après y avoir débarqué, on a tout compris, tout est conçu pour etre accessible à pied, c’est naturellement simple. Et on prend vraiment plaisir à arpenter les rues bondées aux larges trottoirs ou les jardins publics, Hyde Park ou le Royal Botanic Garden. Et pour se rendre un peu plus loin pour boire un verre sur Darling Harbour, rien de plus simple que de prendre le ferry durant 15 min, à un tarif très modeste pour le coup. (A reprendre de nuit, pour passer pour le fameux pont illuminé !).


La seule petite mauvaise surprise vient des routes : leur « Pacific Highway » n’a rien d’un autoroute, au mieux une nationale chez nous, parsemée de nid de poules, limitée à 110 km/h, mais difficile de les atteindre…

Et attention aux péages, pas de barrière, juste un panneau annonçant que l’on entre sur une portion payante, il faut juste ne pas oublier d’appeler un numéro de téléphone pour payer... pas vraiment un réflexe naturel pour nous, si vous ne payez pas, le loueur de voiture reçoit l’amende et vous refacture un forfait de 100$...


J’ai été invité chez un couple de Français vivant un peu en dessous de Brisbane, sur la Gold Coast, à quelques kilomètres des plages favorites des surfers (notamment à Surfer Paradise), ils avaient monté un centre équestre en France il y a quelques années, qu’ils avaient dû fermer au bord de la faillite, dépassés par les charges. Il ont ouvert le même centre équestre en Australie, il y a 3 ans et leur maison laisse rêveur…Pour rien ils ne reviendraient en France, même s’ils regrettent l’absence totale de sécurité sociale, pas le moindre médicament n’est remboursé…mais du coup, ils disent en consommer aussi nettement moins.


Une nature grandiose

Et je n’ai surement pas vu la partie la plus spectaculaire ! Mais ces côtes du Pacifique sont vraiment magnifiques, avec des vagues impressionnantes, mais en même temps une absence de vent violent et une chaleur d’été. Et juste derrière les plages de sable fin, une végétation tropicale très abondante. Et puis il y a tellement de plages successives que la plupart sont désertes…

Dès que l’on rentre un peu dans les terres, on est frappé par les étendues d’espaces verts ou de forêts d’eucalyptus à perte de vue.

Et ce n’est pas une légende, il a bien des kangourous partout, qui traversent comme des lapins…j’ai d’ailleurs failli en écraser un ! je comprends mieux pourquoi le pare-buffle est l’option la plus répandue sur les voitures et camions en Australie.

La faune sauvage est aussi un point qui dépayse totalement de la France, on se croirait parfois dans un zoo…avec notamment tous ces cris d’oiseaux, de perroquets ou de kookaburra (qui rigole comme un homme !).

Mais attention, on y trouve quelques petites bêtes plus dangereuses que chez nous, même dans cette région, comme la redback, l’araignée mortelle au dos rouge…


Ce voyage en Australie aura été passionnant, mais également un peu frustrant, 2 semaines c’est très court ! je compte bien y revenir d’ici quelques années, en particulier dans le but cette fois-ci de découvrir les territoires du Nord et le centre désertique (Ayers Rock…). Il faudra nécessairement se mettre dans un mode un peu plus « aventure », l’idéal mais aussi la seule option viable est de louer un petit camping car tout terrain ! Ca nécessitera un peu plus de préparation, mais c’est une expérience que j’ai hâte de vivre !

Un petit tour d’horizon en images de ce que j'ai aimé entre Brisbane et Sydney

Bayron Bay : petite ville au sud de Brisbane préservée de l'urbanisation massive par des habitant "hippies", fans de surf

Bayron Bay : l'une des plus belles plages

Bayron Bay : c'est aussi le point le plus à l'Est de l'Australie
Port Macquarie : au sud de Bayron Bay, ville un peu plus grosse proposant des kilomètres de balade le long de plages toutes plus belles les unes que les autres (et désertiques en plus !)

Port Macquerie : une vue de la côte

Port Macquarie : un des ces nombreux accès aménagés à une plage qui n'attend que vous...
Hunter Valley : en route vers Sydney, arrétez vous dans le vignole Australien et dégustez leur Shirraz ! un goût très prononcé de cassis que j'adore, notamment "the ripper" du producteur HOPE (dommage, il n'importe pas encore en France...)
Blue Mountain : à 2 heures de Sydney, un massif montagneux à 1000 m d'altitude. Le paradis des randonneurs...

Blue Mountain : une des nombreuses chute d'eau

Blue Mountain :  les "3 sisters", le massif le plus réputé, on peut descendre au pied de la 1ère soeur..

Jenolan Caves : au sein des blue Mountain, des grottes spectaculaires à visiter pour la plupart gartuitement

Jenolan Caves : la route entre literralement dans la grotte
Sydney : l'opera bien sûr...
Sydney : le fameux pont au dessus duquel est tiré le feu d'artifice de la nouvelle année

Sydney : la même vue de nuit, depuis le ferry qui relie différents points de la ville


Sydney : Circular quay, un lieu central, notamment pour le départ des ferry (et même des paquebots de croisière !)

Sydney, Hyde Park, un parc au coeur de la ville, très prisé pour la pause déjeuner du midi

Sydney, vue depuis Hyde Park sur la plus haute tour de la ville
Sydney, vue de la ville depuis le Royal Botanic Garden

Sydney, Darling Harbour, une partie plus récente de la ville, des dizaines de restaurants et bars autour du port

Sydney, le quartier Chinois, à l'image du reste de la ville, des rues bondées de piétons
Les animaux d'Australie : le fameux Kookaburra, qui rigole comme un homme dès le lever du soleil, excellent pour se faire réveiller de bonne humeur !


Des perroquets multicolores que l'on croise un peu partout...ça change des moineaux tout gris !

Très fréquents également, des gros lézards, pas sauvages du tout...

Un kangourou, ou plutôt un petit wallaby, croisé de tout prêt dans les blue mountains...

D'énormes chauves souris en plein jour, dans le Royal Botanic Garden à Sydney...il y en avait des centaines dans les arbres

Mon seul regret, ne pas avoir réussi à voir un koala dans la nature en haut d'un eucalyptus, celui ci-était dans le parc wildlife à Sydney

Enfin, un autre kangourou, qui nous regardait passer sur une petite route du Queensland...




Sur le même thème:

12 commentaires:

Arnaud d'Avenir-plus-riche a dit…

Superbe voyage, ça donne envie. Peut-être un jour !!!.

Il faut garder à l'esprit que l'Australie a une économie florissante et surement les moyens d'entretenir ses villes et parcs.

C'est vrai que la vie à l'air d'y être très agréable.

Bon retour en France Olivier.

ChrisToonet a dit…

Content de te retrouver ! Et de lire ce récit de voyage qui a dû être vraiment passionnant !
Merci de nous en faire ainsi profiter.
Une question : pourquoi autant de piétons en ville ?? pas de transports en commun ou le climat et la "sportivité" des habitants ??

Fabien de Argent-Pour-La-Vie.com a dit…

C'est vrai que ça donne envie !
Un ami est parti il y a une dizaine d'années pour y terminer ses études...il n'est jamais revenu.
Souvent il m'a expliqué qu'il lui était désormais impossible de revenir en France.
Au travers de tes commentaires je retrouve ce qu'il m'a dit sur l'Australie et ses habitants...

Guillaume de komment devenir riche a dit…

De sacrées belles images, cela nous change de notre grisaille et notre froid :)
Ca fait envie !!

Laurent de Riche Avenir a dit…

Je rejoins les autres commentaires, des images qui font vraiment rêver ! Bon par contre, 21h de vol, c'est juste énorme ! J'espère que tu avais prévu beaucoup de lectures ;-)

Olivier a dit…

@Arnaud, j’ai encore l’esprit qui est un peu resté là bas…effectivement l’économie va plutôt bien en Australie, boostée pour les matières premières, les mines, et la demande chinoise. Mais je lisait dans un journal qu’ils étaient tout de même inquiet des effets possibles de la dette en Europe, de la baisse de nos importations chinoises et des conséquences pour leur économie…Je viens de voir aussi que Rio Tinto venait de trouver à l’ouest de l’Australie un diamant rose énorme, très rare, d’une valeur probable de 10 millions de dollar après taille… A bientôt

@ Christoonet, le métro à Sydney est vraiment impeccable, je crois plutôt que déjà le climat s’y prête bien, que tout est fait pour simplifier la vie du piéton et que c’est surement un peu dans leur culture. Je suis pas un grand fan de marche, mais là je prenais plaisir.

@Fabien, si j’avais 10 ans de moins, sans attache en France, je me poserais vraiment la question d’essayer d’y retourner durablement…


@Guillaume, par contre attention au soleil là bas, la couche d’ozone au dessus de l’Australie y est fine, et on trouve très régulièrement des petites cliniques qui incitent à venir se faire diagnostiquer un cancer de la peau…

@Laurent, j’avais prévu d’écrire des articles, même pas eu le temps ! tu manges, tu regardes un film, tu dors, et tu recommences 3 ou 4 fois…et t’es arrivé ! je m’attendais à pire, idem très peu senti le décalage horaire de 10 heures. Donc faut pas que ce soit ça qui t’arrête ;-) !

Pascal de Gérer un budget a dit…

Merci pour cet article plein d'enseignements. Ca donne vraiment envie d'y aller.
J'ai vu un reportage sur la nouvelle zélande sur France 5 vendredi soir, ça a l'air pas mal non plus.
Merci également pour la petite note "budget". C'est toujours intéressant d'avoir un ordre d'idée.
Pour ma part, je prépare un voyage à New York. Tu as raison, il ne faut pas oublier de se faire plaisir de temps en temps.

Pierre-Antoine de Jeune et Actif a dit…

Salut Olivier,

Merci pour toutes ces informations, l'Australie fait rêver j'ai plusieurs amis qui y sont partis. Aucun n'a été déçus ;)

Il n'y a que le voyage de 20h+ qui est difficile après c'est le bonheur!

A plus tard,

Pierre-Antoine

Phalakone de "Reussiraucanada.fr" a dit…

Bonjour Olivier,

1200 euros pour le billet, c'est plutot correct.
Le Koala a l'air bien "cute" aussi et à quand un autre voyage vers le Canada?

Tu as peut être oublié de mentionner un critère: les "australiennes"
:)

@+

Naurel a dit…

Salut Olivier,

J'ai passé 1 mois à Sydney et effectivement c'est très agréable.
Une des grosse différences est que les Australiens respectent énormement leur pays car ils en sont extremement fier, ça joue dans la proprété des lieux.
Ils disent eux-même vivre au paradis. En même temps 90% de la population vie à moins de 50km de l'océan. Ca aussi ça joue sur les infrastructures qui sont nickels ... dans les zones habités.
Enfin l'Australie n'est pas un pays low-cost, et comme on y va pour en profiter, il faut évidemment prévoir un bon budget. Mais globablement le cout de la vie est un peu moins cher qu'en France (ça dépends des catégories).

Enfin, je suis content de lire ce recit, ça me donne envie d'y retourner.

A+
Naurel

Olivier a dit…

@Pascal, en Australie, on m’a très vivement conseillé d’aller faire un tour en Nouvelle Zélande, parait que c’est encore plus difficile d’en revenir…mais il faut encore ajouter 3 heures de vol ;-) !

@Pierre-Antoine, oui ce pays fait vraiment l’unanimité !

@Phalakone, oui, je m’attendais à plus cher pour le billet, avec A380 en partie à l’aller, mais en classe éco, donc pas de bar ni de spa !
Les australiennes…oui un peu à Bayron Bay, surfeuses en plus !

@Naurel, j’aime bien leur mentalité en effet. Moi aussi en écrivant cet article, j’avais très envie d’y retourner ;-) …bonne journée en France !

cédric a dit…

Les photos sont tout simplement sublimes, ça fait rêver, merci de partager ce moment avec nous.

Et bonne continuation pour ton blog que je découvre.

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...