mardi 20 septembre 2011

Gérer son budget annuellement et non plus mensuellement

Je n’ai jamais suivi mon budget de façon mensuelle mais toujours de façon plus globale, sur une année complète, selon la méthode que je décris dans les slides Powerpoint ci-dessous.

Peut-être au départ parce que je n’ai jamais voulu mensualiser mes impôts, ce qui m’a obligé à anticiper les 3 paiements par tiers, répartis sur l’année.

Et outre ces dépenses exceptionnelles que sont les impôts, personnellement, je n’ai quasiment aucun mois identique. Coté dépenses, il y a les vacances, Noël, les révisions automobiles, etc…et coté recettes, un 13ème mois, des primes, etc…

Ca n’a donc pas de sens pour moi de me dire « tous les mois, j’épargne 10% de mes revenus ». Je préfère me projeter sur une année, avec un objectif annuel d’épargne ou d’investissement.


Et peu importe si je suis dans le rouge sur un mois, ce qui compte c’est d’être le plus positif possible sur 12 mois.

Et petit à petit je me suis rendu compte de tous les avantages que je pourrais tirer d’établir mon budget prévisionnel sur une année calendaire complète :

  • Estimer rapidement sa capacité d’épargne (d’investissement) annuelle prévisionnelle dès le début d’année. Puis utiliser ce chiffre : 
    • Le comparer à ses objectifs et agir en conséquence le plus tôt possible. Si la prévision de sa capacité d’épargne en fin d’année est nulle, il est plus facile de prendre les mesures qui s’imposent dès le mois de janvier plutôt que de se rendre en compte en fin d’année qu’aucune épargne ne pourra être possible, il sera trop tard pour corriger le tir. 
    • Le voir comme une source de motivation : la mise à jour régulière de ce budget prévisionnel est une sorte de feuille de route, en visualisant instantanément comment évolue l’estimation de sa capacité d’épargne par rapport à ses objectifs.
  • Planifier ses projets et visualiser l’impact sur son budget : une fois la feuille de calcul mise en place sur un an, il devient possible de simuler n’importe quelle dépense ou recette, un projet à l’impact ponctuel ou récurrent tous les mois.
  • Anticiper les risques de découvert


Au final, plus qu’un simple budget, c’est surtout pour moi un outil très efficace pour planifier, anticiper et optimiser, comme par exemple décider ou non d’augmenter la mensualité de mes prêts immobiliers et si oui de combien.


Je vous laisse visualiser le détail de ma méthode sur les slides suivants :

8 commentaires:

Riche Idée a dit…

Exactement pareil, je gère le budget mensuellement pour le suivi mais je mets des objectifs annuels dont je gère tout ça dans une feuille Excel que je propose sur mon site.
Si tues intéressé je peux te l'envoyer pour l'essayer.

FRED a dit…

Encore un super article trés bien pensée, précis et avec une présentation hors norme.
J'en faits peut etre un peu trop mais voila plusieurs moi que je fouine sut internet pour trouver des blogs sur l'épargne, l'investissement, la prise en main de ses actifs...et pour moi votre blog est en tete avec celui de l'investisseur heureux qui lui dispose d'un forum hautement qualifié.
Pour en revenir à l'article je raisonne également par année entière. Mais à l'inverse de vous je n'estime pas ma capacité d'épargne sur l'année à venir mais je regarde dans le rétroviseur c'est à dire que je dispose d'un tableau récapitulatif de mon épargne et je vois donc ce que j'ai mis de coté et les intéret que cela m'a procuré (j'en déduis un % d'épargne par rapport à mes rentrées d'argent). A partir de là j'ai une application qui simule la répartition de cette épargne sur différents support selon différents %(livret,PEL,AV). J'essaie également de me projeter dans 10 ans en estimant cette fois ma capacité d'épargne (avec du vécu)mes futur grosses dépenses (voiture,cuisine,traveaux...)pour visualiser mon patrimoine. Mais j'ai encore beaucoup de boulot.....
Voilà et encore merci pour votre blog. Continuer.

Julien du blog EspritBusiness.fr a dit…

Entièrement d'accord avec ton approche.
Il est nécessaire de dissocier le rythme de ses revenus de celui de dépenses et des investissements.
Cela permet de gagner en visibilité.
Depuis 2 ans, j'ai complètement arrêté de suivre mon budget hebdo avec un logiciel de compta traditionnel, et j'ai rapidement constaté l'efficacité de ce principe (+20% de capacité d'epargne supplémentaire) et offre une liberté extraordinaire pour être en mesure de faire les bons choix.
Comme quoi le détachement vaut mieux que de consacrer 1 h par jour au même sujet!

Olivier a dit…

@Riche idée, merci pour le tuyau, je vais aller voir ton fichier…

@Fred, merci beaucoup pour les compliments ! ça motive à continuer ! Oui, faire un bilan annuel pour pouvoir regarder l’historique sur plusieurs années et ensuite se projeter dans l’avenir est aussi quelquechose de très utile. Je fais ça aussi, notamment pour voir d’où je viens, avec la motivation de faire mieux année après année… Merci encore, bonne journée !

Olivier a dit…

@Julien, merci de ton retour d'expérience, effectivement tu soulève un bon point, le fait de gérer plus globalement offre davantage de liberté...à bientôt

Laurent a dit…

Salut Olivier !
Article très intéressant qui va me permettre de faire évoluer mon approche budgétaire.
Jusque là, j'utilise un tableau excel (encaissements/décaissements), en parallèle de l'excellente application money center de chez Boursorama.
Cette idée de prévoir annuellement ses investissements ou épargne est il est vrai primordial. Cela fait 3 ans que je suis ce tableau et franchement quelles économies rapidement réalisées! (ça fait bizarre de voir à l'année ce que l'on peut dépenser dans tel ou tel truc "futile"... et je ne te parle pas des dépenses tabac !).
Et n'oublions pas que cette approche vient en corrélation de ce qui reste fondamental : "se faire payer en premier!".

p.s : merci pour les conseils pour l'ouverture de mon pea binck. y'a plus qu'à s'amuser ;)

Olivier de Tirer-profit.fr a dit…

Bonjour,

Article intéressant et très pertinent. C'est exactement ce que je fais car c'est le meilleur moyen de verrouiller sa capacité d'investissement.

J'utilise pour ma part un classeur excel dans lequel je provisionne les dépenses et les revenus et que je compare au réel en consultant le solde de mon compte chaque mois.

J'en profite au passage pour corriger mensuellement le provisionné par le réel mais les corrections sont généralement mineures (écart prévisionnel/réel d'environ 500 euros).

Le but principal étant de garder l'historique des revenus et dépenses pour chaque année.

En tout cas superbe travail de présentation de votre méthode. C'est clair et c'est beau !

Bravo !

Retaill and Co. a dit…

Bonne approche pour ton budget, c'est en regardant grand que l'on voit grand et loin.

Ma méthode est de reprendre l'ensemble de mes comptes une fois par semaine sur Excel, et à l'aide d'un graphique je vois la tendance globale. Je ne calcule rien.

Retaill

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...