mardi 4 mars 2014

Point PEA : plus value, dividendes 2014, GDF Suez, Ukraine...

Pour ceux qui ne l’ont pas encore remarqué, je mets régulièrement à jour la page « Mon PEA », au moins une fois par mois, mais je pense que quelques commentaires supplémentaires sont les bienvenus.

Je vais attaquer la 4ème année depuis l’ouverture de mon PEA, avec toujours la même stratégie : me créer un capital capable de m’offrir des revenus supplémentaires réguliers sous forme de dividendes.

Vous le savez je me suis fixé à terme un rendement de 6%. A terme signifiant pour moi, un capital d’environ 100 000€, cumulé en 10 ans. Et donc un portefeuille d’actions m’offrant environ 5000€ de revenus nets par an (une fois les prélèvements sociaux déduits)

A ce jour, j’ai investi de ma poche 26000€. J'ai versé début février 1000€ de plus.

6000€ de plus value

Pour un portefeuille valorisé à plus de 32 000€ actuellement ! Soit plus de 6000€ de plus-value…(c'était même près de 7000€ avant l'importante baisse de lundi due à la crise ukrainienne)
Sachant que parmi ces 6000€, 2500€ proviennent des dividendes perçus durant ces 3 premières années.

Une telle plus-value donnerait envie à certains de revendre…de prendre ses bénéfices…

Évidemment que je me suis déjà posé la question, et plus le montant de la plus-value croit, plus on se la pose souvent !
Je fais par exemple plus de 1000€ de plus-value sur Total ou Vinci.

Oui mais une fois ces actions revendues, je ferai quoi ? 
Je me retrouverais certes avec plus de liquidités qu’avant, mais entre-temps, le cours de toutes ces actions à monté. Les rendements ont donc automatiquement baissé. 
Bref, il n’y a rien à y gagner. 
Sauf à commencer à boursicoter…revendre au plus haut en espérant racheter un peu plus d'actions quelques semaines plus tard quand le cours aura perdu 10%...si cette situation arrive ! 

Ca devient très hypothétique! Il y a surement moyen d’optimiser, mais le niveau de risques pris augmenterait en parallèle. 
Et surtout, ça va à l’encontre de la règle que je me suis fixé : j’achète pour du long terme, je tiens mes positions, et espérant voir mes dividendes croitre.
Et je me concentre avant tout sur le rendement, les revenus perçus chaque année, et non sur la plus-value du capital.


Évidemment, si une société décline continuellement, sans espoir à moyen / long terme, avec un rendement en baisse durable, je m’en séparerai. 
C’est ce que l’on me conseille bien souvent pour Orange ou GDF Suez.

Mais pour le moment, je n’en vois toujours pas l’intérêt !

Le cas Orange : le dividende a baissé en 2013 certes, passant de 1,4€ à 0,8€ par action. Oui mais à 0,8€ par action, le rendement de mes 200 actions (achetées au prix de revient moyen de 11,7755€) est toujours de 6,79% !
Pas si mal…Si je revends, il n’y a à ce jour quasiment autre action à ce niveau de rendement. 
Alors pourquoi enregistrer définitivement une perte de 20% sur le montant investi ?

Vous allez me dire, si j’investissais cet argent en actions à dividendes croissants, je pourrais  probablement dépasser les 6,79% à terme, oui mais dans combien d’années : au moins à 5 à 8 quand on commence à 3 ou 4%...
Pas sûr d’y retrouver mon compte. En attendant, les dividendes pris sont réinvestis. Pas en actions Orange, c’est vrai, mais il n’y a vraiment pas urgence selon moi à couper cette ligne.


Venons en à GDF Suez : Tout le monde s'attendait (et beaucoup ont vendu leurs actions d'ailleurs...) à une baisse significative du dividende. Résultat, il n'en sera rien ! 

Le dividende restera inchangé à 1,50€ par action cette année encore ! Et le groupe s'est engagé sur la période 2014 - 2016 à un dividende minimum de 1€, ce qui m'assurerait encore 4,90% de rendement. 

L'annonce des résultats et des prévisions à venir a de plus rassuré les investisseurs et le cours de l'action a fortement remonté. Je ne perds plus que 10% sur cette ligne, après avoir connu des -30%... l'époque où de nombreux commentaires me conseillaient de vendre au plus vite...

Je trouve qu'il s'agit d'un bon exemple montrant qu'il est très difficile d'anticiper l'avenir pour nous, simples particuliers...


Un marché boursier en hausse

Si je fais abstraction des récents événements en Ukraine qui commencent à inquiéter les marchés financiers, depuis plusieurs mois, le marché boursier est en hausse régulière (un CAC 40 à plus de 4400 points fin février).

Et dans un marché en hausse, difficile de trouver des rendements très hauts, qui généreront rapidement beaucoup de dividendes.

Ceci dit, je ne peux pas stopper mes investissements en attendant des jours meilleurs, une petite crise qui pourrait bien arriver plus vite que prévue d'ailleurs...

J'ai donc continué, même si j'ai un peu ralenti mes investissement par rapport aux 2 premières années notamment.

Je me focalise sur des sociétés dont j’espère voir leur dividende augmenter dans les années à venir, je paris un peu sur le futur, en commençant dans les 3 à 4%.

C’est ce que j’ai fait en début d’année avec Unilever, une nouvelle ligne à 3,3%. J’ai aussi renforcé un peu Edenred à 3,6%.    
J’ai par contre raté le créneau pour renforcer Sanofi à moins de 70€, soit à plus de 4% de rendement.


Les premiers dividendes versés en 2014 officialisés

Avec l’annonce des résultats 2013, la plupart des sociétés commencent à annoncer le montant des dividendes qui seront proposés en 2014. 

Je peux ainsi commencer à affiner mon estimation de revenus supplémentaires que je percevrai au minimum (si je n'achète aucune nouvelle action) en 2014.

2 dividendes seront stagnants, Vinci et GDF Suez donc

Mais il y aura également déjà plusieurs dividendes croissants :
  • Sanofi : 2,80€ en 2014 pour 2,77€ en 2013
  • Edenred : 0,83€ en 2014 pour 0,82€ en 2013    (1 cent...mais croissant tout de même ;-)
  • Axa : 0,81€ en 2014 pour 0,72€ en 2013
  • Total : 2,44€ en 2014 pour 2,34€ en 2013
Ce qui pour le moment m'assurerait un montant global de dividendes à toucher en 2014 de 1681€. A confirmer avec les autres sociétés. 


La crise en Crimée 

Parmi les fameux adages bousiers, il y en a un qui pourrait bien devenir d’actualité malheureusement : « acheter au son du canon… »

C’est en effet quand les choses vont mal que l’on fait les meilleures affaires et la crise actuelle avec la Russie pourrait bien stopper la croissance des marchés financiers.

Plus ou moins brutalement selon les évènements à venir. Les cours risquent de baisser et c’est là qu’il faut se comporter comme un vrai investisseur ! Ne pas écouter les plus  pessimistes (rappelez-vous tout ce que l’on entendait au moment de la crise des subprimes…) et profiter de cette période sombre pour se renforcer en actions bon marché.

Il est fort possible que si une crise durable s’installe je perde rapidement mes 6000€ actuels de plus-value.  Mais peu importe, je ne vais pas perdre mes actions, je ne vais pas les vendre et il y aura toujours des dividendes à toucher.

Et surtout comme l’été 2011 par exemple, il y aura de superbes opportunités d’achat, avec des rendements à la clef bien supérieurs aux actuels, qui permettront de bonifier le rendement global de mon portefeuille et à terme, générer des plus-value bien plus importantes encore...

Alors préparez vos liquidités ! 
http://binck.solution.weborama.fr/fcgi-bin/performance.fcgi?ID=403309&A=1&L=477958&C=18330&f=13&P=35463&T=E&URL



Sur le même thème :

10 commentaires:

gunday a dit…

J'attends déjà depuis un moment la baisse de la bourse. (les cours ont beaucoup prix, et je n'y consacre pas beaucoup de temps pour faire un suivi sérieux)
J'ai d'ailleurs profité de cette remonté de la bourse pour me rapprocher du marché immobilier!

Riche Idée a dit…

Pour total, le dividende sera de 2,38€ et non 2,44€. J'ai fait la même erreur aussi mais après avoir relu c'est bien 2,38€.

Syl a dit…

Bonjour et merci pour ce mini reporting!
Je rejoins le commentaire précédent et ton article : manque cruel de bonnes affaires en ce moment côté actions "rendement"... Mes liquidités dorment donc pour l'instant dans mon livret A (en attendant une éventuelle correction, ou une opportunité en dehors des marchés financiers!)

Squatte a dit…

Et bien félicitations, tu es en bonne voie pour l'atteinte de ton objectif! Je compte me mettre à la bourse dès que j'aurais pu me dégager un peu de temps: un conseil à donner pour l'ouverture d'un PEA, histoire de prendre date?

Marc de Mieux Gérer Son Argent a dit…

Salut Olivier,

Ton PEA a bien progressé, bravo !!!

Une cible en vue si les cours baissent bien ?

Marc.

Stéphane le Bricolo a dit…

Bonjour Olivier et merci pour cet article très intéressant qui m’appelle une petite question de néophyte; en quoi la crise en Crimée peut-elle influencer sur la croissance des marchés financiers ?

Bien à vous.

Anonyme a dit…

Bonjour Olivier,
J’ai Vendu trois de mes valeurs de rendement, vivendi, GDF et Orange avec une plus value moyenne de 25%, pour me placer sur des petites capitalisations. Alpro, Inn,emg et cri. Je garde total+25%, 1/2EDF+72 % et plastic-omnium +106% pour le long terme.
Pour info Orange baisse son dividende à 0,6€.
A mon avis sanofi reviendra sous 70€. Si ‘est le cas elle passera plus de temps voir beaucoup.
Comme valeurs de rendements je peux te conseiller innelec multimedia, Avenir finance, hiolle industry, EUROPACORP. Des petites capitalisations sous cotées avec un grand potentiel de rattrapage... surtout AVF et ECP. Personnellement j'ai déjà acquis des actions innelec, j’attends pour AVF et ECP.
Je te laisse juger par toi-même, je suis plus sur des entreprises sous cotées avec des belles perspectives de croissance que sur du rendement et ça me réussit très bien.
Je me suis débarrassé de mes ABCA car on ne peut jamais espérer une appréciation du cours avec des AK dilutives à chaque détachement de dividende.
A bientôt
Hicham

Olivier a dit…

@Hicham, merci de partager tes recommandations ! je vais regarder tes titres. J'ai vu en effet pour le dividende d'Orange ramené à 0,6€. Il faudra que je mette à jour ma page de suivi "mon pea". (Avec en contrepartie une belle hausse pour Rubis à 1,95€). En même temps le cours d'Orange a bien remonté, je vais conserver, sachant que le rendement sur ma ligne restera de 5,10%, pas si mal actuellement. Bon week end !

hestia immo a dit…

Je penses bien que l'investissement dans le domaine immobilier présente nombreux avantages,surtout lorsqu'on a avec nous une agence digne de confiance

Anonyme a dit…

le point sur mes pérégrinations ; en matiére d'arbitrage ,je dévoile mes postions GDF SUEZ depuis le début d'année 2014 sachant que j'avais fini l'année 2012 avec 10635 titres GSZ et cloturé 2013 avec 13143 titres ; je suis passé à 13185 GSZ le 14 mars puis à 13335 le 27 mars; ensuite 13810 le 6 mai ; retour perdant à 13670 GSZ le 12 juin ; et retour gagnant le 28 juillet à 13950 GSZ et pour finir ce matin 01/08/2014, profitant de la baisse de Bouygues pour vendre 6950 GSZ à 19,033 et acheter 4700 BOUYGUES à 27,684 pour les revendre plus tard à 28,152 et revenir sur GSZ avec 7075 titres à 18,816 pour avoir au final 14075 actions GSZ sur mon PEA ; ouverture 4 avril 2008 avec 131840 E ; donc un PRU TTC ,tous titres confondus selon la formule consacrée de 9,37 euros et un rendement pour l'instant encore supérieur à 10% avec 1 euro de coupon ; sachant que je détenais par ailleurs 6900 titres GSz fin 2009 à 29,05 qui pesait déja plus de 200000 E; ma performance depuis en cash n'est pas spectaculaire mais en nombre de titres ,elle est plutot " confortable "; en rappelant que comme je l'ai toujours dit ,c'est plus le nombre de titres qui m'interesse au final en visant le coupon que la valorisation globale ; et que Mestrallet m'a beaucoup décu en réduisant le dividende ; mais comme dirait notre ami Maker, je ne suis pas à plaindre et je vous prie de croire que cela n'a pas été facile ; peut etre regretterais je la division en 2 lignes de mon PEA reposant sur BOUYGUES et GDF SUEZ ,les 2 actions que j'ai le plus pratiqué depuis 2 ans qui me conférait 2 plans pour le prix d'un et plus de sécurité et moins de stress,il faut bien l'avouer mais comme tout est possible en bourse et que BOUYGUES n'a pas encore passé la proclamation de ses résultats ,on ne sait jamais si à la faveur d'une déception comme celle de VINCI aujourd'hui ,je ne pourrais pas revenir dessus , ; d'ici là ,je vise l'acompte de fin d'année pour augmenter ma cagnotte de titres GSZ et m'inscrire au nominatif administré pour viser le dividende majoré d'avril 2017

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...