samedi 5 mai 2012

Elections présidentielles et immobilier…pourquoi cet attentisme ?

Lundi prochain, on aura un nouveau président pour 5 ans (ou le même 5 ans de plus d’ailleurs) et apparemment de nombreux français qui avaient tout arrêté jusque-là, pourront reprendre leurs projets !

Peu importe le choix, Hollande ou Sarkozy, il semblerait que cette échéance présidentielle a figé pas mal de décisions ces derniers mois, notamment en matière d’immobilier.

J’ai personnellement suivi la campagne électorale d’assez loin, étant personnellement convaincu que quelquesoit le président, son impact restera très limité. Sa marge de manœuvre est très réduite et son pouvoir à faire changer les choses faible, dans un environnement économique, financier et social mondialisé.

En tout cas, je n’attends absolument rien à titre personnel. Je ne compte surtout pas sur une nouvelle mesure ou loi, une nouvelle défiscalisation, etc….

Arrêtons d’attendre des aides et supports extérieurs, d’être assisté, il ne faut compter que sur soi. Mais ca signifie tout de même rester en phase avec la réalité, et devoir s’adapter aux évolutions inévitables à venir, négatives ou positives d’ailleurs !


Alors du coup, je ne comprends vraiment pas pourquoi il semblerait que les français attendent ce choix présidentiel pour concrétiser leurs projets immobiliers.

La situation économique explique en partie la baisse des transactions en début d’année, mais apparemment pour le reste, ça s’expliquerait par les espoirs portés dans le nouveau président…

Par exemple, avec une nouvelle aide aux primo-accédants à la propriété. Là, à la rigueur, ça pourrait se justifier…


C’est la mise en vente de ma maison il y quelques semaines qui m’a fait découvrir cet état de fait.


D’abord par mes discussions avec le banquier et divers agents immobiliers : tous m’ont parlé de ça dès le début : « la demande est forte dans le secteur, mais les gens hésitent à passer à l’acte, ils attentent les élections »

Et ceux qui attendent le font pour 2 raisons, ceux qui espèrent de l’aide…et ceux qui craignent un coup dur…

Les visites que j’ai ensuite fait faire à plusieurs acquéreurs potentiels ont confirmé les dires des professionnels, « l’élection présidentielle » est souvent revenu dans les discussions. Sans point précis d’ailleurs, sans fondement…

On m’a dit notamment « on visite activement en ce moment, mais c’est pas évident, on ne sait pas trop à quelle sauce on va être mangé avec le nouveau président ! »

Mais qu’est-ce que ça va changer concrètement pour ces personnes propriétaires d’un appartement et qui cherchent à acheter une maison !!!

Probablement rien du tout !

Mais c’est psychologique…


Oui, il y aura surement des petits ajustements sur des points qui touchent de près ou de loin à l’immobilier, mais c’est à la marge.

J’ai le sentiment que l’on est là dans le détail, il n’y aura pas d’effet spectaculaire du jour au lendemain, pas d’impact direct pour celui qui cherche à acheter, à louer ou à investir aujourd’hui ou dans les moins à venir.

Les évolutions dans l’immobilier se font sur des cycles longs…il n’y aura pas de crack en quelques jours ou semaines comme ce qui peut se passer sur les marchés financiers.

Alors pourquoi attendre ?


Les bonnes affaires ne se font pas sur les détails, les défiscalisations ou autres.

Attendre et ne rien faire, c’est justement comme cela qu’on laisse filer les opportunités, comme par exemple des taux d’intérêts actuellement encore bas, ou des vendeurs prêts à céder plus facilement dans les négociations du fait du manque d’acheteurs !


Comprenez-vous cet attentisme avant les élections ? Pensez-vous réellement que le choix d’un nouveau président puisse avoir des conséquences pour vos projets ?



Sur le même thème :

8 commentaires:

ChrisToonet a dit…

Je ne suis pas certain que Lundi après midi sachant le résultat, les gens se remettent à consommer, notamment de l'immobilier ! On a insufflé trop de peur de l'avenir, et pourtant, il est vrai que peu de changements profonds interviendront à notre niveau. Et on ne peut arrêter de vivre !! Alors souhaitons que Mardi matin certains l'aient compris, la nuit portant conseil !

Yann P a dit…

Hollande parle "d'encadrer" les loyers, je pense que beaucoup d'investisseurs immobiliers voient le spectre d'une loi 48 sur leurs achats, et attendent d'en connaitre plus sur ce projet.

Pierre-Antoine a dit…

Salut Olivier,

Ce sont certaines croyances qui font que la présidentielle va tout changer. Au fond, cela ne va pas bouger grand chose!

Guillaume de komment devenir riche a dit…

Je ne comprends pas ce que les gens attendent...

Peut être effectivement si c'est Hollande qui passe il y aura l'encadrement des loyers (ce qui sera une connerie mais bon passons) mais cela ne touche que les acquéreurs qui veulent louer, or toutes les transactions sont figées même pour les RP...

Bref encore une fois à mon avis, cela montre bien qu'un bonne majorité des Français compte sur le gouvernement pour s'en sortir... Qu'ils continuent d'attendre...

Hugues a dit…

Bonjour,

Il me semble que tu aurais dû suivre la campagne d'un peu plus près. L'avenir de l'investissement locatif est en jeux à chaque présidentiel et ce sont bien les lois de défisc qui porte le marché depuis 20 ans. Si rien est fait pour soutenir l'investissement je ne donne pas cher de la production de logement en France. La décision de dimanche (vote) aura un impact très important sur la situation des futurs acquéreurs.

Article sur le sujet

Cécile a dit…

Pareil, je n'attends rien.
Pour moi, les deux ont des programmes économiques similaires, à part que l'un veut revenir à l'équilibre budgétaire en 2016 et l'autre en 2017. Et en plus à mon avis ce ne sont que des paroles, aucun risque que ça arrive ;-)
La seule chose que j'attends du futur président, c'est un peu plus de "tenue" dans les discours. La chasse à l'immigré/assisté/rom etc, non merci. Mais ça, rien à voir avec l'immobilier !

xa a dit…

Bonjour,

A mon avis :
- les investisseurs attendent de savoir à quelle sauce ils vont être mangés ... Un des points dont on entend parler, par exemple, ne concerne pas tant l'évolution de la fiscalité, mais la possibilité d'une obligation légale d'appliquer à terme les RT2012 et suivantes. Ce qui peut sérieusement modifier une opération.
- les accédants à la propriété attendent de voir si, du fait d'une diminution du marché d'investissement en volume, les prix ne vont pas se réguler à la baisse.

lionelO a dit…

Pour les elections, tout a fait d'accord. De toute facon, quelque sois le dirigeant, l'heure est a l'austerité. Toutes les nuches fiscales sont rabotées partout en europe.

Par contre, en terme de cycle immobilier, je suis le seul a voir de la baisse ? Les histoires de tunnel de friggit et tout ca ?

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...