vendredi 12 août 2011

Les principales raisons d'investir dans l'or

Pour cet article, en plein crack boursier, je laisse la parole à Joël du site 47carat.com, spécialisé dans l’investissement en métaux précieux, l'or en particulier. L'or dont le cours ne cesse de croitre en ces temps de crise financière...Serez-vous convaincu du bienfondé de placer une partie de votre patrimoine en or ? allez vous acheter vos premières pièce d'or suite à cet article ?


Les crises économiques se succédant à un rythme de plus en plus soutenu,  vous vous posez des questions sur la fiabilité de vos choix d'investissements. Votre objectif n'est pas obligatoirement la recherche de performance mais au moins de réussir à préserver votre capital qui représente l’économie d'une vie.
Vous n'êtes pas le seul à vous poser des questions, et il est très difficile d'obtenir des informations qui ne soient pas intéressées. En effet vous savez, et vous le lisez partout, que l'or est le meilleur des placements refuges. Par contre quand vous en parlez avec votre banquier, il vous expose différentes raisons, pour vous expliquer qu'acheter de l'or n'est pas une solution adaptée à votre situation: beaucoup de frais, beaucoup de précaution à prendre pour éviter une perte de valeur...

La raison est on ne peut plus simple, ce n'est pas en vous vendant de l'or que votre banquier gagne de l'argent! Il préfère largement vous vendre des placements financiers qui vont lui rapporter chaque année des frais de gestions et d'opérations.

Mais il vous suffit d'ouvrir n'importe quel journal économique pour vous rendre compte que beaucoup d'acteurs des milieux financiers n'ont pas l'air de faire grand cas de ces problèmes. Et qu'ils investissent en or sans aucune restriction.



L'or est le placement de prédilection des grandes fortunes

Contrairement  à ce que vous dira votre banquier, l'or est un placement qui fait parti du patrimoine des gens fortunés. Et ceci de plus en plus vu la rentabilité qu'il affiche. Rien que sur les dix dernières années, l'once d'or est passée de 200$ à plus de 1600$, ce qui donne une évolution de plus de 700% en dix ans, plus de 23% par an!

L'or est une valeur historique

En effet la première monnaie en or a été frappée au 7ème siècle av JC, mais ça fait déjà 4000 ans que l'or a une valeur particulière. Les premiers hommes l'avaient déjà compris, et l'utilisaient pour la fabrication d'objets  de pouvoir ou d'objets religieux. Et ce n'est qu'avec le développement des techniques d'extractions qu'il a pu être utilisé comme monnaie. Aujourd'hui on estime avoir atteint le maximum de capacité d'extraction et les quantités produites ne peuvent donc que baisser régulièrement dans les années à venir.

Valeur refuge

L'or est effectivement la valeur refuge par excellence et ceci pour une raison très simple. C'est un produit rare, que l'on ne sait pas fabriquer, mais qui peut très facilement se recycler puisqu'il est inaltérable. C'est donc un objet physique qui peut très longtemps se conserver et s'échanger sans perdre de valeur. Même si l'économie tout entière s'écroule votre or représentera toujours une valeur! Même dans une économie basée sur le troc de produit de première nécessité, vous arriverez toujours à obtenir quelque chose en échange de quelques grammes d'or.

La seule valeur qui s'apprécie

Contrairement aux autres valeurs économiques qui en ce moment jouent avec vos nerfs, l'or sur les quarante dernières années n'a fait que s'apprécier. Le cours est en effet passé de 40$ l'once aux chiffre vertigineux de ces mois-ci à plus de 1700$ l'once. Et tous les indices montrent que la hausse n'est pas prête de s'arrêter.



Une valeur qui permet d'éviter la dévaluation

L'or est la seule valeur qui vous permet de vous prémunir de la dévaluation rapide de la monnaie, qui suit les grandes crises économiques. A cause de l'effondrement de l'économie, les états ont de plus en plus besoin de cash. Ils ont donc évidemment mis en route la planche à billet et fabriquent de l'argent afin d'essayer de maintenir l'économie à flot. Ce qui à terme risque d'entrainer la chute de certaines monnaies. Par contre ce phénomène ne risque pas de toucher à la valeur de l'or, bien au contraire, les prix risquent encore de monter puisqu'il faudra toujours plus de dollar pour acheter une once d'or.

L'or vous protège des faillites bancaires

La faillite menace fortement la zone euro, mais d'autres pays ont déjà été durement touché. Avec l'or vous n'aurez jamais de problème à récupérer vos liquidités. Puisque vous posséder physiquement votre capital.

Les prix sont garantis par la rareté

Les gisements d'or ne sont pas inépuisables, et la demande industrielle est de plus en plus élevée. On estime les réserves totales à 51000 tonnes et on extrait actuellement 2500 tonnes d'or par an. Le calcul est donc simple, ce qui explique que le recyclage prenne une place de plus en plus importante sur le marché mondial. Donc plus le temps passera plus l'or que vous possédez sera recherché. Ce qui garantit encore une fois la sauvegarde de votre capital.

Un réel rempart face à l'inflation

Contrairement à la monnaie papier, l'or en plus d'être un placement possible, est aussi une matière première. Ce qui veut dire que l'or profite de l'inflation. Au fur et à mesure qu'il faudra plus de dollar pour acheter un bien on vous donnera toujours plus de dollar contre votre or. Et ceci de façon presque exponentielle, puisque moins le dollar représentera de richesse plus on recherchera à l'échanger contre de l'or et de l'argent.

L'or est la source de stabilité pour les gouvernements

L'or est en effet le meilleur moyen de stabiliser une économie, puisque qu'elle annihile l'inflation des prix, et augmente les richesses du pays. Mais surtout elle permet d'éviter que les pays s’enfoncent dans la dette en faisant marcher la planche à billet. Avec une monnaie indexée sur l'or, la part des billets en circulation dépend des quantités d'or détenu. Donc avant d'en fabriquer plus il faut réussir à stocker plus d'or. 


Que pensez-vous de ces arguments? Détenez-vous un peu d'or physique ? Pensez-vous que le crack boursier actuel va vous inciter à investir en or une partie de votre patrimoine ? ou bien voyez-vous toujours l'or comme une bulle spéculative qu'il faut éviter ?



24 commentaires:

Retaill and Co. a dit…

Je vais dans ton sens Olivier, effectivement l'or permet en temps de crise de protéger son patrimoine.

Le prix de l'or augmente puisque la création monétaire a été supérieure à la croissance ces 10 dernières années. C'est à dire qu'il y avait beaucoup plus de monnaie en circulation que de biens et services.

La monnaie étant gagé sur "rien". Si on créé de l'argent à partir de rien pendant trop de temps, les épargnants "perdent" confiance dans leur monnaie. Ils achètent donc des biens qui sont en nombre limité sur la planète (l'or et "l'immobilier").

J'ai appelé un promoteur de Paris ce lundi et les prix des biens vendus dans le 7ème sont entre 15 et 24 000 euros le mètre carré.

Retaill & Co.

Ben a dit…

Article très intéressant pour se convaincre d'investir dans l'or en ces temps incertains.

J'aurais par contre voulu connaître les différents moyens d'acheter de l'or, dans un prochain article peut-être ?!

BiBiboup a dit…

Une question idiote : l'or monte à toute vitesse en ce moment.
Une fois que la crise sera finit, que les marchés se stabiliseront, le prix de l'or s'écroulera très probablement.
Qu'en sera t'il pour les gens ayant acheté au prix fort?

xa a dit…

"Contrairement aux autres valeurs économiques qui en ce moment jouent avec vos nerfs, l'or sur les quarante dernières années n'a fait que s'apprécier."
+
"
Contrairement à la monnaie papier, l'or en plus d'être un placement possible, est aussi une matière première. Ce qui veut dire que l'or profite de l'inflation."

Pour mémoire, on lisait un discours similaire sur l'immobilier américain avant la crise des subprimes ...

--> que l'immo est une valeur sure et de croissance constante depuis la derniere guerre mondiale
--> que c'est un besoin primaire garantissant un marché stable
--> que ca suit l'inflation

Ceux qui investissent depuis plus de 10 ans se souviennent de ces discours, en pleine crise internet, sur la pierre, sa fiabilité, son rendement sur la durée (facile d'avoir un rendement quand on compare en monnaie courante un investissement sur 20 ans, sans corriger ce rendement de l'inflation).


Comme le dit bibibop, quid du cours de l'or lorsque l'on sortira de la crise ?

Ex : en 80, l'or est monté à 700$ l'once, avec un pic à 850$. Pourtant, comme le dit l'auteur, l'or était en deca de 300$ en 2000 ! Et en monnaie courante !!!

Si on passe en dollars constants de 2011, pour rectifier le cours visible par rapport au pouvoir d'achat que ca représentait, ces 850$ de 80 représentent 2500$ de 2011 !

Traduction : une personne ayant acheté de l'or au pire moment en 80 n'a toujours pas, aujourd'hui, récupéré l'équivalent pouvoir d'achat dont elle s'est priuvée en 80.

C'est toujours le même problème, quand on regarde un produit sur une plage de dates : la plage est essentielle, la modifier change le rendement.

70% par an sur 2001-2011.

Mais sur 2001-2006 : 300 -> 400 $ soit un peu moins de 20% par an. Plus que correct, mais nettement moins impressionnant.
98 -> 2006 : 300 -> 400 aussi. Le rendement chute.
96 -> 2006 : 400 -> 400. Mince alors, rendement nul.
90 -> 2006 : 400 -> 400. Encore mince, toujours nul.

Et puis, le tout en monnaie courante ! Or si le rendement est nul en monnaie courante, ca signifie que le pouvoir d'achat de ce capital chute, par érosion monétaire...

Angry a dit…

Ceux qui encouragent l'achat d'or ces derniers temps utilisent de plus en plus les mêmes arguments que ceux qui ont poussés à l'achat avant tous les krachs/baisses des différents actifs :
- valeur de prédilection des riches
- rempart contre l'inflation
- prix garantis
- mensonge : seule valeur qui s'apprécie sur 40 ans ...

Je ne suis pas contre ou pour l'or mais j'observe simplement que la plupart des argumentaires sont de mauvaise foi.

Anonyme a dit…

"une évolution de plus de 700% en dix ans donc 70% par an"... euh, non?
700% sur 10 ans, si je ne m'abuse, représentent 23,1% par an, si on veut considérer le chiffre comme un rendement annuel.

Olivier a dit…

Merci pour vos commentaires, c’est intéressant de voir à quel point le sujet de l’or est toujours assez polémique, avec des avis assez tranchés. Peut-être que Joël vous répondra plus en détail, vous pouvez toujours allez chercher de l’info sur son site. Xa, merci pour toutes ces précisions, notamment pour relativiser les rendements selon la période.

Personnellement, pour répondre un peu à mes questions de fin d’article, je ne possède pas d’or et je ne compte pas en acheter. Je connais assez mal ce sujet (d’où une première bonne raison de ne pas y investir), je pourrais néanmoins être sensible à quelques arguments (quantité limitée pour une matière première nécessaire à l’industrie), mais la simple vue de la courbe de hausse de la valeur sur 10 ans me stoppe net. Quand ça commence à devenir trop exponentiel, ça ne peut pas durer éternellement. Par contre les courbes des cours de bourse actuels m’attirent beaucoup, c’est l’inverse, ça finira pas remonter un jour. Alors en cette période de crise, j’investis en actions.

Olivier a dit…

@Anonyme, oui tout à fait exact, merci pour la correction, j'avais laissé passé...je vais rectifier dans le texte.

Etienne a dit…

Je trouve cet article un peu léger à mon goût et voici pourquoi.

* En quoi constitue-t-il le placement de prédilection des grandes fortunes? Sur quelles données est appuyée cette affirmation.

J'ai les chiffres pour ma part relatifs à l'allocation d'actifs des millionnaires en 2010 (http://www.capgemini.com/services-and-solutions/by-industry/financial-services/solutions/wealth/worldwealthreport/) :
- 1/3 d'actions
- 29% d 'obligations
- 19% d'immobilier
- 14% de cash
- 5% de divers...qui comprend donc de l'or

Donc nous sommes loin du placement de prédilection évoqué dans l'article !

* Concernant les performances, peut-être que vous n'avez pas accès à ces chiffres également : http://www.ieif.fr/siteieif/index.nsf/wdif/4DB4343E02918A2FC125735D00599374?opendocument&id2011081200303


Enfin : "Contrairement aux autres valeurs économiques qui en ce moment jouent avec vos nerfs, l'or sur les quarante dernières années n'a fait que s'apprécier. Le cours est en effet passé de 40$ l'once aux chiffre vertigineux de ces mois-ci à plus de 1700$ l'once."
C'est déjà pas mal mais celui qui aurait investi 40$ dans Wal-Mart en 1970 aurait aujourd'hui la modeste somme de 188 000$! sans compter les dividendes !
40$ investis sur Intel depuis janvier 1972 vaudraient, dividendes réinvestis, la bagatelle de 304 000$...c'est absolument énorme comparé à l'or.
Donc il faut rester humble et modeste par rapport au métal fin et comparer à avec des chiffres précis.

Il se comporte mieux que d'autres actifs dans certaines périodes, c'est tout.
Et en général, quand on commence à parler d'un actif qu'il faut acheter au journal de 20h, il convient d'être prudent.

L'or n'est pas LE véhicule d'investissement ultime contrairement à ce que l'on entend ou lit bien trop souvent à mon goût en ce moment.

L'article me semble un peu trop orienté et ne prend pas en compte la complexité globale de la situation.

Olivier de Tirer-profit.fr a dit…

Bonjour,
Article très clair, similaire à celui que j'ai publié hier :

http://tirer-profit.fr/argent/pourquoi-jachete-de-lor/

Il est clair que je conseillerais à tout le monde de posséder au moins 50 % de ses économies en or pour protéger son pouvoir d'achat à l'avenir devant l'inflation qui nous attend. La crise ne fait que commencer. Et pour répondre à Etienne effectivement l'or physique n'est pas le véhicule d'investissement ultime mais ce n'est pas son rôle non plus ! "Celui qui aurait investi 40$ dans Wal-Mart en 1970 aurait aujourd'hui la modeste somme de 188 000$" certes vous avez raison mais si la FED fait tourner la planche à billet, le dollar risque de ne plus valoir grand chose d'ici quelques temps...Il faut en tenir compte.

L'or physique n'est pas encore dans une bulle spéculative comme en témoigne le spécialiste dans la vidéo de l'article que j'ai cité au dessus, loin de là même !

xa a dit…

@Olivier de Tirer-profit.fr

"L'or physique n'est pas encore dans une bulle spéculative comme en témoigne le spécialiste dans la vidéo de l'article que j'ai cité au dessus"

Comme l'immobilier n'était pas dans une bulle spéculative comme en témoignaient de nombreux experts .... quelques semaines avant l'éclatement de la bulle.

Olivier a dit…

Merci Etienne:-)
Toujours aussi pertinent, rien que pour ta réponse, ça valait le coup de lancer le sujet ;-)

Olivier de Tirer-profit.fr a dit…

@xa
Je suis d'accord qu'il ne faut pas toujours faire confiance aux experts mais la différence essentielle est que l'or n'est pas surévalué c'est à dire que ramené en dollar constant sa valeur actuelle avoisine les 1600$ contre 1800$ en 1980 par exemple ce qui laisse du temps avant de se retrouver dans la bulle...d'autant plus que cette crise ressemble à la crise de 70 sous stéroides

preparerlavenir a dit…

Achetez de l'or, protégez votre patrimoine.
RDV sur mon blog pour être parrainés chez AuCoffre.
A bientôt,

xa a dit…

@Olivier de Tirer-profit.fr

"mais la différence essentielle est que l'or n'est pas surévalué c'est à dire que ramené en dollar constant sa valeur actuelle avoisine les 1600$ contre 1800$ en 1980 par exemple"

Si je vous suis, en dollar constant de 2011, l'once est environ au niveau qu'elle avait lors ... de la dernière bulle de l'or, ce qui prouve par a+b que l'or n'est pas surévalué actuellement ?

Il n'y a pas comme une petite erreur de raisonnement, là ?

Il suffit de regarder comment l'or évolue sur 2 ans, pour réaliser que l'or est en pleine bulle.

Et comme pour toute bulle, il y a 3 questions fondamentales, et très proches :
- quand est-ce que cette bulle va éclater ou au mieux dégonfler ?
- sommes-nous plutôt au début de la bulle, à la fin, ou au milieu ?
- dois-je entrer dans la bulle ou non ?

Parce que comme toutes les bulles, elle finira par éclater.

A priori, il reste de la marge. Mais il faut être conscient que c'est une bulle, comme l'immo l'a été entre les deux crises (internet et subprimes).

Nous allons avoir des décus de l'or. Dans 2 ans ? dans 5 ans ? Aucune idée.

Je constate que les mêmes discours pré-80 ressortent sur l'or, son niveau normal, sa fiabilité, comme le discours sur la pierre auparavant.

Un peu de prudence s'impose. D'autant plus que les vitesses en jeu ne sont plus du tout les mêmes qu'en 80 : après une hausse forte sur 10 ans (hausse débutant avec la première crise pétrolière), le rééquilibrage s'est fait sur 10 ans aussi ! Ici, via les dérivés, les trackers, etc ..., l'or non physique grimpe vite, entrainant l'or physique. Mais s'il y a retournement, il se fera à la vitesse du trading actuel : de manière extrèmement violente.

A chacun de prendre ses décisions, en son âme et conscience, et en acceptant de ne pas pouvoir se plaindre par la suite des "experts" qu'il aura écouté.

Olivier de Tirer-Profit.fr a dit…

@xa

"Si je vous suis, en dollar constant de 2011, l'once est environ au niveau qu'elle avait lors ... de la dernière bulle de l'or, ce qui prouve par a+b que l'or n'est pas surévalué actuellement ?
Il n'y a pas comme une petite erreur de raisonnement, là ?"

Non car son niveau de prix réel actuel ne peut être égal à son niveau de prix d'il y a 30 ans. Car en 30 ans il s'est passé (pleins de choses non?) deux phénomènes principaux : la raréfaction accrue de la ressource et l'explosion de la demande de la Chine et de l'Inde.

Actuellement, seulement 1,8% des réservations de devises étrangères de la Chine est en or,et si par exemple le pays devait reporter cette proportion en conformité avec la moyenne globale de 11%, la Chine devrait acheter 6.000 tonnes d'or supplémentaires, équivalent à plus de 2 ans de production d'or

Si on ajoute à ça le fait qu'un étalon-or pourrait revoir le jour (en discussion en SUisse et demandé par la Chine depuis quelques mois) et donc voir le rôle monétaire de l'or revenir au premier rang en plus de ses applications industrielles et qu'on ajoute les problèmes d'approvisionnement qui n'ont même pas commencer avec la ruée vers l'or des populations en période de recession...

Vous mettez sur un pied d'égalité un début de crise d'aujourd'hui avec une fin de crise d'il y a 30 ans...

C'est pas vous qui avez un problème de raisonnement là ?

Comment pouvez vous parler de bulle aujourd'hui alors que la crise ne fait que commencer ? C'est absurde.

"Il suffit de regarder comment l'or évolue sur 2 ans, pour réaliser que l'or est en pleine bulle."

Il a la même évolution sur 2 ans que sur 10 ans...Bref j'ai l'impression d'entendre Marc Touati qui nous expliquait la même chose en 2002, que l'or n'était qu'une bulle. Depuis l'or a pris en moyenne 20.4% par an.

Je suis d'accord avec vous on ne pourra pas se plaindre par la suite de ces pseudos "experts"...

chroom a dit…

Il y a déjà beaucoup de choses qui ont été dites, certaines sensées, d'autres un peu moins. Je rejoins Etienne à 100%. Il connaît déjà ma position sur le métal jaune.

Je me suis trompé au sujet de l'or il y a 10 ans je le reconnais. L'or peut être un placement intéressant durant certaines périodes.

Mais l'or est inerte, il ne produit rien. L'or n'a de valeur que par comparaison aux autres placements, et en particulier les monnaies.

En vérité, il faut le voir ainsi, depuis 10 ans, ce n'est pas l'or qui a pris de la valeur, c'est le dollar qui s'est déprécié. Etant investi en CHF je suis bien placé pour le savoir. Si j'avais acheté de l'or ces derniers mois j'aurais même perdu de l'argent.

Sur le très long terme l'or ne rapporte rien. L'avantage c'est qu'il ne perd pas non plus de sa valeur. Il est donc utile dans des périodes inflationnistes, comme ce fût le cas dans les années septante et dans les années 2000.

Au contraire de l'immobilier, on ne peut pas parler de bulle certes, pour la simple est bonne raison que l'or n'a pas de valeur intrinsèque. Par contre il a une valeur relative par rapport aux autres placements, et de ce fait, actuellement, l'or est clairement suracheté (http://blog.crottaz-finance.ch/wp-content/uploads/2011/08/DJ-en-or-09-08-2011.jpg).

Contrairement à ce qui est écrit, l'or n'a pas fait que s'apprécier durant les 40 dernières années (http://stockcharts.com/freecharts/historical/djiagold1980.html). Entre 1980 et 1982 il a perdu plus de la moitié de sa valeur.

Le gros problème pour l'or actuellement, c'est qu'il est tellement populaire, que les acheteurs se raréfient. Au contraire, plus personne ne veut des actions, et les vendeurs sont légion. Ces derniers jours je laissais traîner sans grand espoir des ordres limite très bas sur certains titres et j'étais effaré de constater que des gens avaient vendu pour ce prix !

Quand il n'y aura plus assez d'acheteurs pour soutenir le cours de l'or, celui-ci s'effondrera, et ce d'autant plus que les autres placements seront devenus meilleurs marché.

xa a dit…

"Non car son niveau de prix réel actuel ne peut être égal à son niveau de prix d'il y a 30 ans."

Vous devriez faire quelques recherches sur l'évolution des prix et placements en monnaie constante. Vous verriez que nombre de produits ont une valeur stable sur des durées affolantes, lorsqu'on raisonne hors inflation.

"Si on ajoute à ça le fait qu'un étalon-or pourrait revoir le jour (en discussion en SUisse et demandé par la Chine depuis quelques mois)"

La frange la plus conservatrice de l'UDC a fait cette proposition, qui devrait être discutée, et peut être s'ils arrivent à convaincre, être présenté au vote.

Pour mémoire, la règle d'or dont on parle en France a été proposée en 2002 et en 2007. Et ca n'a toujours pas vu le jour.


"Vous mettez sur un pied d'égalité un début de crise d'aujourd'hui avec une fin de crise d'il y a 30 ans..."

80 : pic de l'or
78 : début de la crise pétrolière
fin de la crise à cette époque d'après vous ?

Dire qu'on était en fin de crise en Janvier 80 (date du pic absolu), c'est un poil osé.


Par ailleurs, la crise actuelle a 4 ans derrière elle officiellement, et 6 pour ceux qui ont annoncé le risque des dettes immobilières.

Vous pariez sur une crise longue et sans décision politique majeure venant modifier le rapport de force. Très bien. Mais il faudra l'argumenter un peu mieux que "l'or est encore bon marché et vu son évolution il faut en acheter avant que ca monte plus"


"Il a la même évolution sur 2 ans que sur 10 ans"

2001 -> 2011 : + 1400$
2009 -> 2011 : + 1000$

Vous appelez ca la même évolution ?

Moi, ca me semble donner une évolution à un rythme annuel de 50$ par an pendant 8 ans, puis 500$ par an pendant 2 ans, ce qui, dans mon esprit, dénote une accélération certaine.

Chroom
"Au contraire de l'immobilier, on ne peut pas parler de bulle certes"

bien sur que si : la valeur relative flambe. Ca définit une bulle. D'ailleurs vous le confirmer en ajoutant "Quand il n'y aura plus assez d'acheteurs pour soutenir le cours de l'or, celui-ci s'effondrera"

"Au contraire, plus personne ne veut des actions, et les vendeurs sont légion."

Tant mieux pour nous :)

Il y a d'autres actifs dont la valorisation est accessible en ce moment. On devrait remercier, en fait, ceux qui militent pour le placement or : ils nous offrent de belles opportunités sur d'autres secteurs.

chroom a dit…

Xa, pas besoin d'essayer de me convaincre, je pense déjà pareil ;-)

Olivier de Tirer-Profit.fr a dit…

« Vous devriez faire quelques recherches sur l'évolution des prix et placements en monnaie constante. Vous verriez que nombre de produits ont une valeur stable sur des durées affolantes, lorsqu'on raisonne hors inflation. »
Je ne comprends pas le sens de cette remarque, on parle de l’or là et j’ai pas besoin de faire de recherches complémentaires pour le moment mais on va voir que vous oui.

« Pour mémoire, la règle d'or dont on parle en France a été proposée en 2002 et en 2007. Et ca n'a toujours pas vu le jour. »
Vous parlez de la règle d’or qui consiste à écrire dans la constitution le principe d’équilibre budgétaire ??? Je ne comprends toujours pas…

« 80 : pic de l'or
78 : début de la crise pétrolière
fin de la crise à cette époque d'après vous ?
Dire qu'on était en fin de crise en Janvier 80 (date du pic absolu), c'est un poil osé. »
Mettre la crise pétrolière en 78 au lieu de 73 c’est très osé aussi ! Je veux dire par fin de crise fin du « krack » (80 date à laquelle les états appliquent des politiques de déflation compétitive pour lutter contre l’inflation) sinon effectivement la crise, sociale notamment, se poursuit jusque dans les années 90 bref…


« Par ailleurs, la crise actuelle a 4 ans derrière elle officiellement, et 6 pour ceux qui ont annoncé le risque des dettes immobilières. »
On compte le nombre des années par rapport aux évènements sur les marchés et non par rapport à qui a dit quoi. Encore une remarque que je ne comprends pas…

« Vous pariez sur une crise longue et sans décision politique majeure venant modifier le rapport de force. Très bien. Mais il faudra l'argumenter un peu mieux que "l'or est encore bon marché et vu son évolution il faut en acheter avant que ca monte plus" »
Je pense que mes arguments sont suffisants et je ne sais pas si c’est utile d’argumenter face à quelqu’un qui ne souhaite pas comprendre mais avoir raison à tout prix.


« 2001 -> 2011 : + 1400$
2009 -> 2011 : + 1000$
Vous appelez ca la même évolution ?
Moi, ca me semble donner une évolution à un rythme annuel de 50$ par an pendant 8 ans, puis 500$ par an pendant 2 ans, ce qui, dans mon esprit, dénote une accélération certaine. »
http://www.caseyresearch.com/articles/how-high-will-gold-go-2011
Les chiffres sont là je vous laisse les consulter…
Evidemment on ne compte pas 2011 car l’année n’est pas finit (vous êtes d’accord, j’espère ?) et le cours de l’or va subir encore des corrections importantes…
Je suis comme vous à présent, je ne peux plus rien apporter à cette discussion.
Cdlt

xa a dit…

"Je ne comprends pas le sens de cette remarque, on parle de l’or là"

Votre postulat est que l'or ne peut pas valoir la meme chose qu'en 80. C'est un postulat erroné, comme on le constate en regardant l'or et d'autres valeurs physiques, sur la durée hors inflation.


"Vous parlez de la règle d’or qui consiste à écrire dans la constitution le principe d’équilibre budgétaire ??? Je ne comprends toujours pas…"

Vous nous sortez une "info" sur la Suisse qui parle de remettre en place un Franc-Or (qui ne serait pas un étalon, au passage), alors que ce n'est qu'une discussion, une hypothèse.

Un peu comme la règle d'or, dont on parle depuis près de 10 ans, et qui n'a pas encore vu le jour.

J'ai tenté d'attirer votre attention sur la différence hypothèse / réforme en cours, manifestement, vous n'avez pas compris.


"Mettre la crise pétrolière en 78 au lieu de 73 c’est très osé aussi"

Dites moi, le SECOND choc pétrolier, ca vous dit quelque chose ?

Le choc pétrolier de 73 était globalement absorbé/intégré économiquement : des décisions politiques avaient été prises en réaction à l'embargo, l'embargo avait été levé, la croissance était de retour, la demande de pétrole était forte.


C'est le second choc pétrolier qui a été la vraie crise économique. Or ce choc a commencé à se profiler dès mi-78, pour devenir le Choc de 79, avec la fuite du Shah, la destabilisaton de l'Iran, et la guerre d'Iran en Septembre 80.


Donc je réitère : mettre 80 en fin de crise, c'est plutôt osé.

La crise de 80, c'est l'enfant du second choc pétrolier, le premier n'avait été qu'une petite alerte, réglée rapidement

xa a dit…

"On compte le nombre des années par rapport aux évènements sur les marchés et non par rapport à qui a dit quoi. Encore une remarque que je ne comprends pas…"

Faites un tour sur les marchés. Dès fin 2005, il y a des alertes, des "mini crises". Le monde Finance n'a pas été intégralement surpris de l'arrivée des subprimes. Pourquoi croyez-vous qu'il y ait eu si peu de "morts" financiers ?

La crise n'a pas commencé avec la chute de Lehman, comme le pensent les journalistes, mais bien avant.


"Je pense que mes arguments sont suffisants"

Quels arguments ? Les seuls que vous ayez donné sont :
- l'or n'est pas surévalué
- on est au début de la crise.
- l'or nous protège contre l'inflation qui va revenir (tiens, un autre discours récurrent depuis 2001)

Un argument, c'est une cause expliquée, des effets attendus, donc une position à prendre.

Un argument serait :
- problème des dettes souveraines
- impossibilité de régler le problème des dettes par un rééquilibrage budgétaire
--> seule solution laisser filer l'inflation de manière importante
--> perte de valeur de la monnaie importante
====> pour éviter cette perte de valeur, il convient de sécuriser une partie de ses économies sur de l'or, car l'or suit l'inflation. (alors qu'un billet de banque, ca reste à sa valeur d'impression, donc ca fond avec l'inflation)

Ca se serait un début d'argument.



"je ne sais pas si c’est utile d’argumenter face à quelqu’un qui ne souhaite pas comprendre mais avoir raison à tout prix."

Si vous ARGUMENTEZ pour défendre votre point de vue sur le doublement à venir du cours de l'or, je vous lirai volontiers. J'attends des arguments (fait a, fait b, fait c, donc déduction 1, 2, 3).



"http://www.caseyresearch.com/articles/how-high-will-gold-go-2011"

Chouette des chiffres. Ah non, un tableau avec des pourcentages sans les données permettant de les calculer.

Hum...

www.24hgold.com --> des graphiques avec le cours sur les 5 dernières années. Si vous ne la voyez pas, l'accélération ...................

Tiens, un autre lien, avec le report en courbe du cours moyen de l'or (fixing de londres) : http://france-inflation.com/img/gold-ounce-price.gif

On voit clairement les 3 vitesses : 2001->2006,2006-> 2009, 2009-> 2011
On voit clairement aussi la période 2ème choc pétrolier (78->81, puis la chute en 81/82)

Meme sur la courbe de cet article, on voit bien la différence de rythme. C'est flagrant si vous regardez l'angle de progression -> 2006, et si vous tracez celui à parti de 2009. C'est pas du tout le même rythme.

alphapourtous a dit…

Oui, je suis 100% d'accord avec xa !

D'ailleurs, non seulement l'or ne produit rien, mais en plus il coute à conserver (location de coffres, taxes etc ...). Apparemment ils manquent de coffres à Londres pour stocker tout l'or addossé aux ETGs nouvellement souscrits!

Je confirme le coté exponentiel de la courbe: affichez donc le cours sur boursorama, puis selectionnez l'échelle logarithmique pour voir !

Plus de détails sur mes arguments dans cet article de mon blog: http://alphapourtous.blogspot.com/2011/08/krach-sur-lor.html

En gros pour moi, on va vers un Krach... mais quand se produira-t-il, cela reste la question !

Thierry4598 a dit…

Bonjour, OUI l'or est valeur refuge en tant de crise pour exemple : on peut faire du 10% an (Or + corporate bond) mais avec effet de levier ont est à environ 17% avec un profil conservateur.
pas mal par rapport à un livret A...

Cdt

Thierry

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...