jeudi 22 avril 2010

Quel est le meilleur placement pour ses enfants ?

J’aimerais constituer une petite épargne pour mes enfants de manière à les aider à démarrer dans la vie. Le point essentiel avant de sélectionner un placement est de se souvenir du pouvoir des intérêts composés. On peut partir du principe qu’un enfant à environ 18 ans devant lui à partir de sa naissance avant d’avoir besoin de son argent, ça laisse donc du temps pour exploiter au mieux l’épargne.

Les différentes options

  • Livret A : une solution très simple à mettre en œuvre, plafonnée à 15300€, actuellement rémunérée à 1.25% net. Et l’argent reste disponible à tout moment. Le taux d’intérêt actuel est faible (susceptible d’évoluer chaque trimestre), mais ça peut constituer une solution souple en combinaison avec un placement plus contraignant type assurance vie.
  • Livrets jeunes : les banques proposent des livrets dédiés aux enfants, par tranche d’âge (par exemple le compte « Tiwi » au crédit agricole de 0 à 11 ans). Le montant est limité (typiquement 1600€) mais la rémunération est théoriquement supérieure aux livrets standards, en particulier livret A. C’était le cas lorsque j’ai ouvert les comptes Tiwi de mes enfants, plus d’1% de plus, mais je viens de découvrir que ce n’est plus le cas aujourd’hui : seulement rémunéré à 1.25 % brut ! (soit environ un petit 1% net…). Donc pas très compétitif actuellement. Comme le livret A, l’argent est disponible à tout moment.
  • Les super livrets des banques en ligne (Fortuneo, BforBanq...), notammant en cas d'offre promotionnelle. Ils ne sont pas plafonnés comme les livrets A ou jeunes.  Mais une fois la période de l'offre de bienvenu passée, les rendements redeviennent modestes.
  • Plan d’Epargne Logement (PEL) : une solution assez classique également. Le PEL est aujourd’hui rémunéré à 2.2% net (après prélèvements sociaux) avec un plafond maximal de 61200€. Ce taux d’intérêt est assez intéressant comparativement au livret A actuel. D’autant plus que si le PEL est utilisé à terme pour un emprunt immobilier, une prime supplémentaire est versée qui porte de taux net autour de 3,1%. Par contre, le PEL est assez contraignant, avec des fonds bloqués 4 ans (pour ne pas perdre les avantages), et la nécessité de verser au moins 540€/an (avec une montant minimum à l’ouverture de 225€)
  • L'assurance vie multisupport : De mon point de vue, peut-être la meilleure option. La mise de départ est au minimum de 500€ (dépend des banques). Ensuite, l’argent placé peut-être réparti soit de façon sécurisée sur le fond en euros (3 à 4% net assuré en 2010 ?) soit sur des fonds commun de placement plus risqués mais éventuellement plus rémunérateurs. Avec bien sûr la possibilité de réaliser des arbitrages pour changer de type d’investissement quand on le souhaite (gratuit sur la plupart des assurances vies en ligne). Quand on a 18 ans devant soit, on peut se permettre de prendre davantage de risques, au moins pendant les premières années, et sécuriser petit à petit son épargne au fil des années. Le cas extrême étant 100 % en fond actions les premières années, et 100 % placés sur le fond en euros en se rapprochant des dernières années.

Minimiser l’investissement pour un capital à terme identique

Si je me fixe un objectif de pouvoir générer un capital de 10000€ en 18 ans, y a-t-il moyen de planifier mes versements de façon à minimiser mon effort ?
Etant donné l’effet de levier des intérêts composés année après année, il est en effet préférable de faire l’effort de verser davantage les premières années. De cette façon sur 18 ans, pour atteindre la même somme de 10000€, on minimise la somme à investir.

Par exemple, dans un cas extrême, pour un placement à 4% sur 18 ans :

_ on atteint 10000€ en investissant 5150€ en une seule fois dès la naissance
_ ou bien on atteint ces mêmes 10000€ en investissant 390€ chaque année, soit un total de 7020€ sur 18 ans.

Et ce bénéfice d’investir davantage au début sera d’autant plus grand si on investit dans des fonds un plus risqués, mais éventuellement plus rémunérateurs.
La seconde option est bien sûr beaucoup plus gérable et plus indolore…

Mon approche actuelle

Sur les premières années, j’ai pris le partie d’ouvrir pour mes 2 enfants des livrets Tiwi, rémunérés jusqu’à 4% net à une époque. (en plus de primes de bienvenus de 15€). Au fil des mois et années, les livrets se sont remplis et sont proches des plafonds. De plus, les taux d’intérêts ne sont plus aujourd‘hui très attractifs.

Je vais donc coupler ces livrets à des contrats d'assurance vie que je vais ouvrir à partir des sommes placées sur les livrets.
Je continuerai à alimenter régulièrement les livrets (avec notamment les pièces des grands parents…) et dès que quelques centaines d’euros sont disponibles, ils seront virés sur les assurances vies.

En termes de placement sur les assurances vies, ce n’est pas mon argent, mais celui de mes enfants, difficile donc de se permettre de prendre des risques importants. Soit donc en gros 33% en fond en euros, 33% en fond diversifié type Carmignac Patrimoine et 33% plus risqués (actions pays émergents, en gardant fréquemment un œil dessus en cas de retournement des marchés.)

Enfin, je vais continuer à faire des efforts pour maximiser mes versements ces premières années et ainsi maximiser les intérêts perçus avant que ce capital soit finalement transmis à mes enfants.

4.14 assurance vie_300x250


Articles sur le même sujet :

5 commentaires:

Livret A a dit…

Il y a également les livrets jeunes pour les 12 - 25 ans un peu partout, ils sont rémunérés à un meilleur taux que le Livret A.

Olivier a dit…

Bonsoir LivretA, oui c'est vrai je n'ai évoqué que les livrets jeunes de 0 à 11 ans du type Tiwi au Crédit Agricole. Mais c'est vrai qu'il y aussi pour les un peu plus vieux...

preparerlavenir a dit…

Attention aux assurances vies gavées d'obligations d’État "pourries" (dette Grecque, Portugaise, Espagnole...etc).
En ce qui me concerne je privilégie livret A pour la sécurité et or physique pour le long terme.

Anonyme a dit…

Bonjour,

Pour mon fils de 5 ans, j'ai opté pour :

Une partie dans son livret A

Une partie dans un compte au nominatif pur à son nom chez Air Liquide avec achat planifié de 10 actions par année jusqu'à ses 18 ans et ensuite, alimentation uniquement avec les dividendes générés. Cette partie restera "secrète" tant que je serais en vie ;-) afin de lui générer un capital sur le long terme (horizon 30 ans minimum).

Cordialement

José
k027p15@hotmail.com

patrice de optimiser son budget a dit…

Article complet, je rajouterais les parts sociales, certaines banques le font.

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...