mercredi 22 décembre 2010

Indépendant financièrement à 55 ans ?

Je vous préviens toute de suite, mon estimation est forcément fausse, comme toute prédiction faite sur les 20 ans à venir !

Mais l’essentiel était d’essayer d’aller un peu plus loin que les considérations théoriques, je voulais voir où j’en étais aujourd’hui et où ça me mène si j’extrapole ma situation actuelle. Est-ce vraiment utopique de viser l’indépendance financière ? à priori non, même si la tâche n’est pas si simple que ça…

J’ai 34 ans, il me resterait donc à priori encore 21 ans à travailler au service de ma société, ou d'une autre ! Si les hypothèses prises (expliquées plus loin) s’avèrent exactes, à 55 ans, les dépenses annuelles de la famille devraient être totalement couvertes par des revenus annexes, passifs ou alternatifs ! Peu importe le montant de ma retraite par la suite, ce sera du bonus.

Quelles sont mes hypothèses :
  • La primordiale mais aussi la plus fragile: Pas de changement majeur dans ma vie, tout se poursuit sur la lancée actuelle, notamment je ne me fais pas licencier par ma société, je continue à être régulièrement augmenté, je conserve le même train de vie, je reste focalisé sur cet objectif, etc…
  • Je n’ai pas pris en compte l’inflation dans les dépenses, j’ai considéré que ce sera couvert par mes hausses de salaire et de loyers perçus.
  • 1 renouvellement de voiture tous les 6 ans.
  • Je rembourserai par anticipation les 5 dernières années de mon crédit maison, ma résidence principale. Je conserverais par la suite cette maison. 
  • Je conserve également mon studio loué, dont je rembourserais le crédit sur 20 ans.
  • Pas d’autre achat immobilier locatif
  • Par contre j’investis chaque année des liquidités sur 2 types de placements: assurance vie ou Plan d'Epargne Entreprise et actions via un compte-titres. A savoir : l’équivalent de 21% de mes dépenses annuelles avant le remboursement de la maison, puis 44% une fois la maison remboursée, et enfin 53% quand le prêt pour l'investissement locatif sera lui aussi clos. Et dans le scenario actuel, je place 2 fois plus en assurance vie (ou PEE) qu'en actions. Ces niveaux d'épargne me semblent réalistes sur la base des ces dernières années.
  • J’ai supposé un rendement de 3% annuel pour l'argent placé sur assurance vie et PEE et un rendement de 6% annuel pour le capital placé en actions (je mise sur des actions à haut dividende, peu importe l’évolution de la valeur du capital).

Le principe du calcul :
J’ai donc tracé 2 courbes :

La première est l’évolution prévisionnelle de mes dépenses annuelles dans les années à venir. Je connais le chiffre initial, celui de 2010, celui qui constitue ma valeur de référence 100.

Au cours du temps, ces dépenses devraient être marquées par 2 baisses significatives : la fin des 2 crédits immobiliers.

La 2ème courbe est celle de mes revenus annuels autres que le salaire, donc les revenus passifs ou alternatifs : pour les passifs, on y retrouve tous mes intérêts de placements financiers, assurance vie ou dividendes des placements en bourse, mais aussi les revenus fonciers de mon studio, les loyers.

Pour les revenus alternatifs, je suis parti sur la base actuelle de 200€ de revenus mensuels générés via des activées Internet, avec 1% de croissance par an. Même si dans les 20 prochaines années, il y a fort à parier que les revenus ne proviendront plus du blog, je pars du principe que j’aurais trouvé un autre moyen de gagner un peu d’argent.

Pour ce premier exercice, je n’ai pas considéré la possibilité d’autres investissements par rapport à ceux que j’ai déjà entamé.

Voilà le résultat :

Mes revenus annexes couvrent aujourd’hui 15% de mes dépenses. C’est mon travail salarié qui comble les 85% restant et même un peu plus pour ainsi me permettre d’épargner.

Je deviendrais donc financièrement indépendant lorsque les 2 courbes du graphique se croiseront, vers 2031...après avoir fait baisser mes dépenses annuelles de 40%. une grosse part des revenus (les 2 tiers) seront alors générés par les intérêts composés des placements financiers, l'effet boule de neige année après année.  



Bien mais pas suffisant…

55 ans c’est déjà très bien ! si j’avais la certitude que ce scenario ce déroule de cette manière, je signerais tout de suite ! C'est tout de même une sacré discipline à laquelle s'astreindre... 

Mais en même temps, si je pouvais faire un peu mieux…ce sera le sujet de la 2ème partie de l’article, j’ai regardé différents scenarios et j’ai évalué leurs bénéfices… ! Je vous en ferai part prochainement.

L’exercice est assez facile à faire si vous suivez un peu vos comptes et votre budget. Faites le, vous verrez, ça vous aidera à vous fixer des objectifs et à vous rendre compte qu’il est temps d’investir si vous ne voulez pas dépendre de votre patron ou de l’Etat toute votre vie !


13 commentaires:

Charles a dit…

Ca m'a l'air pas mal du tout ! Bien qu'on puisse toujours faire mieux :P.

Mon objectif c'est de l'être dans 18 ans, donc on devrait (si tout se passe comme on le veut) l'être en même temps :)

Joel a dit…

"La carte géographique la plus détaillée du monde ne sert à rien si on ne sait pas où on se trouve"... Tu prouves que tu sais où tu es et que tu sais où tu vas. C'est parfait!

Si on estime qu'on peu aisément placer 200000€ à 8% annuel -2% d'inflation, ce qui fait 1000€/mois... ce qui peut être suffisant pour vivre aujourd'hui si on a pas de crédit à rembourser. Si l'inflation continue est estimé à ces 2% durant ces 20 prochaines années, 300000€ seront nécessaires dans 20 ans soit 65000€ placés maintenant à 8% ou 6000€/an à 8% pendant 20ans.

Comment obtenir du 8%?
- des actions bien choisies
- des obligations biens choisies
- Le CAC40...
- L'immobilier
... je suppose qu'il y en a d'autres

je reste persuadé que 20 ans, c'est suffisant pour être à l'aise si on se décide dès aujourd'hui.

Sylvain a dit…

1% de croissance par an pour ton blog me paraît très modeste. Je suis sur que les revenus vont déjà doubler en un an !

Vivement la deuxième partie de cet article, car je suis sûr que tu peux faire bien mieux !

Etienne a dit…

Une belle projection, bravo.

Pourquoi rembourser cash les 5 dernières années de ton crédit? Je m'explique. Les dernières années il y a assez peu d'intérêts à payer, la très grande majorité est du capital. Je me place dans l'idée où tu as un taux de crédit assez faible. Si tu es à 4%, pourquoi ne pas utiliser la somme prévue pour rembourser ton emprunt pour la placer à 6%? Tu seras gagnant.

Je comprends très bien le fait de ne plus avoir de dettes! Moi je ne sais pas si, dans ta situation, je ferais ce que je te suggère...

Jon a dit…

C'est sur que l'indépendance financière au bout de 21 ans ça fait pas rêver : il faut se projeter..

Ca parait plus réaliste toutefois que les fabuleux plans qu'on voit partout pour devenir indépendant en 6 semaines ^^

Impatient de lire la suite.

Olivier a dit…

@Charles : déjà dans 18 ans ! Mais tu es encore jeune ? tu mises sur quoi ? Internet ?

@ Joël, je vise plus que 1000€ / mois…, mais après tout dépend du contexte familial, j’ai 2 enfants en bas âge…D’ailleurs j’ai peut-être été un peu léger là-dessus, je n’ai pas pris en compte de dépenses supplémentaires au moment des éventuelles études ! Pour du 8%, on peut trouver des actions à haut dividende, j’ai acheté il y a peu des ABC Arbitrage à 10% de rendement !

@ Sylvain, j’espère que tu as raison ! oui, j’aurai pu mettre un peu plus que 1%, mais sur 20 ans, je n’avais pas la certitude d’avoir toujours cette source de revenu supplémentaire. Même si une fois qu’on y a goûté, on a plus que jamais envie de continuer à développer ses propres sources de revenus !

@Etienne, très bon point ! Ca me ferait gagner 1 an !! Il se trouve que j’ai toujours eu en tête de me libérer de mon crédit maison rapidement. Eventuellement dans l’optique d’en changer à ce moment là. Alors je suis parti sur cet acquis dans mon scénario de base. Mais c’est vrai que ce n’est pas le plus judicieux dans un scénario où je conserve la maison.

@Jon, c’est vrai qu’en gros ce que je dis est que je me libère du problème de la retraite, mais je passe ma vie tout de même en tant que salarié…Mais en même temps, faut pas rêver, ici je base l’essentiel sur des placements financiers et leurs intérêts composés, et un peu d’immobilier. Ces placements prennent du temps pour porter leurs fruits. La voie la plus rapide est probablement la création de business, d’ampleur importante, je ne le considère pas ici, n’ayant pas à ce jour de projet concret. La suite en janvier !

jerome F. a dit…

Tu n'as pas pu (ou voulu)investir dans l'immobilier plus jeune?

Olivier a dit…

Jérome, j’ai déjà commencé à travailler assez tard, 24 ans, et dans un premier temps, même si j’ai toujours suivi mes comptes de près, je n’avais pas en têtes ces considérations d’investissements. J’ai donc suivi la voie classique qui consiste d’abord à acheter sa résidence principale un peu avant la naissance de mon 1er fils…Ce n’est que lors de la crise de 2008 que je me suis enfin dit qu’il était temps de se prendre en main, d’être moins dépendant de son boulot ou de l’Etat, et que j’ai enfin vu un grand intérêt dans le placement immobilier locatif ! Avec un peu de recul, j’aurais pu investir bien avant, j’ai raté une très belle opportunité en 2001, 45000€ un F2 qui en vaut je suis sûr 3 fois plus sans problème aujourd’hui…J’ai hésité à l’époque, j’étais encore célibataire et ma société subissait un plan social. Je suis passé au travers du plan, ça aurait été une affaire en or, pour une revente ou une location au très bon rendement ! Joyeux Noël !

jerome F. a dit…

Je crois qu'en investissement on aura tous des éternels regrets. Surtout en immo quans on connait désormais la forte montée des prix de ces dernières années ...
Joyeux noel olivier, et continue à faire de ce blog l'un de mes préférés! :)

Anonyme a dit…

55 ans ? Que c'est vieux...

Je vise plutôt 40 ans (en pensant plutôt à 35 ans) ! J'ai 29 ans, et je crois que l'on peut avoir des rendements largement supérieurs à 8% sur le marché action. En 2010, j'ai fait plus de 30% et je compte bien faire mieux en 2011.

Vous avez déjà regardé la méthode des Daubasses ?

Olivier a dit…

@Anonyme, effectivement c'est vieux! J’ai regardé différents scénarios pour faire un peu mieux, je les partagerai bientôt. Maintenant j'ai essayé de me limiter à ce qui me semble réaliste ou faisable, en tout cas pour moi. Par exemple, pour mes placements actions, je me suis limité à 6% de rendement annuel sur 20 ans, les dividendes. Je sais que l'on peut faire beaucoup mieux, mais de là à assurer 30% par an sur 20 ans...c'est au-delà de mes capacités d'investisseur, au-delà de ma capacité à prendre des risques : je peux investir quelques milliers d'euros sur des marchés émergeant ou matières premières, mais actuellement, je sais que je ne serais pas suffisamment serein d'aller placer plusieurs dizaines ou centaines de milliers d'euros ! Hors on parle bien de ces chiffres qu'il faut pouvoir investir pour obtenir les revenus passifs nécessaires… oui je connais le principe des daubasses, c’est intéressant, il est possible que j’expérimente, mais encore une fois, à ce jour, ce sera pour une somme limitée. Merci de votre commentaire, à bientôt

BVL a dit…

@Anonyme : il vaut mieux être prudent. Le plus dur c'est le premier million. Et puis, je connais plein de gens qui ont fait du -50% cette année.

Pourtant, avec quelques moyennes mobiles il est relativement simple d'investir en bourse. Olivier investit sur les valeurs de rendement, mais il y a aussi les valeurs de croissance et, par exemple, le swing trading qui, lui tend à profiter d'une mini tendance.

options binaires a dit…

Bravo pour votre optimisme qui je l'espere pour vous sera fonde. Difficile de savoir comment les choses tournent. A mon avis, il faut savoir faire preuve d'audace tout en restant vigilant ! Pas simple !

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...