jeudi 19 mai 2011

Apprendre de ses erreurs : les leçons que j’ai retenues de la crise financière de 2008

J’ai commencé à investir en Fond Communs de Placement (FCP) au travers d’une assurance vie fin 2006. J’ai connu une première année 2007 assez faste avec une performance de + 17,6%. J’avais investi sur une dizaine de fonds, beaucoup orientés pays émergeant, l’Inde notamment.

Mais est arrivée la crise financière de 2008 …

Tous les cours de mes FCP ont commencé à chuter, certains assez lourdement, ceux qui avaient le plus grimpé bien sûr.

C’est alors que j’ai commis 2 erreurs successives par manque d’expérience, 2 erreurs qui se sont cumulées d’ailleurs.

La première erreur n’en est pas vraiment une sur le fond, mais plus sur la manière :
J’ai voulu profiter des baisses pour effectuer des rachats à bon compte, mais je l’ai fait avec trop de précipitation. Je l’ai fait beaucoup trop tôt dans cette période de crise, sans prendre suffisamment de recul par rapport aux événements journaliers. Certaines journées noires m’ont poussé à l’achat, alors qu’il y a encore eu de nombreux mois de baisse par la suite…

Cette période de crise était fondamentalement une très bonne période d’achat, pour des investissements moyen ou long terme, mais j’aurais dû être un peu plus patient ou bien racheter un peu plus progressivement au fur et à mesure des baisses, lisser davantage les nouveaux investissements. Certains fonds ont encore perdu 30 à 40% après mes derniers rachats.


Ma 2ème erreur est arrivée quelques mois plus tard…cette fois-ci j’ai fait l’erreur de me croire plus malin que le marché. J’ai cru pouvoir anticiper de qu’il allait se passer.

Le schéma ci-dessous représente ce dont j’étais certain à l’époque et la « tactique » que j’avais en tête :

« Tous mes fonds ont baissé, mais la crise est loin d’être finie, alors je vends tout ! Je place la totalité quelques mois sur le fond garanti en euros, et je rachèterais tous mes fonds initiaux à plus bas coût d’ici quelques mois. De cette manière je profiterais d’une plus forte reprise quand elle arrivera enfin ! »

Sauf que bien sûr en pratique, ce n’est jamais aussi simple que la belle théorie...Alors voilà ce qui s’est réellement passé :


Effectivement les cours ont encore baissé. Puis un jour ça a commencé à remonter un petit peu… Je me suis dis que c’était comme le dernier rebond en date, que ça allait rechuter de plus belle, qu'il valait mieux attendre encore encore pour revenir à l’achat…

Mais finalement, ce n’était plus un simple rebond, c’était une véritable reprise, sur toute l’année 2009 !
Et quand je me suis enfin réveillé, certains cours étaient déjà remontés à des niveaux supérieurs à ceux auxquels j’avais vendu !


Du coup, j’ai peu réinvesti en 2009, et je n’ai pas profité de la reprise, ou très peu. Je n’ai finalement jamais racheté tous les fonds que j’avais vendu fin 2008.

Certains FCP comme HSBC Gif India ou Federal Indiciel APAL ont repris plus de 100% depuis que je les ai vendus. Si je n’avais rien vendu durant la crise, j’estime que mon capital sur assurance vie serait aujourd’hui supérieur de plus de 20% !


Comment j'utilise aujourd'hui cette expérience

Depuis le début de cette année 2011, pour la première fois depuis fin 2008 je suis presque investi à 100% sur des fonds actions, rien sur le fond en euro. Et ma performance depuis le début d’année n’est pas terrible, -5% environ actuellement.

Je ne vais pas rééditer mes erreurs: je ne touche à rien, je conserve tout ! J’ai appris à ne plus essayer de prédire le marché.

Dans le même esprit, c’est aussi pour cela que j’ai préféré investir dans des actions à haut rendement sur mon PEA, et ainsi me soucier beaucoup moins de la fluctuation des cours de bourse.

Est-ce que mes erreurs de 2008 me seront profitables ? Bilan dans quelques mois…


Avez-vous des exemples d’erreurs du même type que vous regrettez mais qui vous sont aujourd’hui bénéfiques ?

12 commentaires:

Etienne a dit…

Super expérience Olivier! Une belle démonstration qui illustre le fait que la quasi-totalité des investisseurs ne battent pas Mr Market...

chroom a dit…

ta première erreur n'en est pas vraiment une à mon avis, enfin tout dépend de ton horizon de placement
MIEUX VAUT ACHETER UN PEU TROP TÔT QUE TROP TARD

la deuxième erreur, effectivement... je n'aurais pas vendu, pas après une longue baisse en tout cas, et surtout pas en me disant que c'était pour racheter juste derrière

mais bon, après, tout dépend de ta philosophie de placement, de ton horizon temporel et de ta technique... l'important c'est d'être cohérent avec soi-même. Il n'y a pas de recette miracle ça c'est certain et il faut rester humble face à Mr Market !

Jon a dit…

Putain c'est marrant, pendant la crise, sur un de mes comptes boursier, j'ai fait exactement les 2 mêmes conneries (moyenne à la baisse trop tôt, puis vente en masse) .. et je me suis fait rincé.. comme un bleu.

Le bon coté - faut bien qu'il y en ait un - c'est que maintenant j'ai un gros tas de moins values à déduire fiscalement sur mes prochaines plus values..

Olivier a dit…

Merci Jon, c'est bon de savoir qu'on n'est pas le seul à se planter !

Gilles (Objectifs Liberté) a dit…

Témoignage intéressant et honnête. Je commence à avoir une certaine expérience sur le sujet et être dans le bon timing c'est impossible tout simplement. Un événement politique peut tout changer (une guerre, la mort d'un président, ...).

Prendre des actions à haut rendement ou un fond indiciel semble une meilleur approche long terme. C'est plus tranquille pour l'esprit pour ceux qui ne s'intéresse pas à l'économie. Moi je suis la bourse car l'économie m'intéresse mais c'est tout ! Scruter les cours ne sert à rien, il faut lire des articles de fonds et se faire sa propre idée.

En 2008/2009 on a connu des volatilités incroyables. J'ai eu la chance de rentrer assez bas (mais pas au plus bas bien sur) sur de très bonnes valeurs qui avaient bien baissé et que je conserve. Il y a une part de chance de toute façon dans l'investissement.

preparerlavenir a dit…

Effectivement ces dernières années ont été plutôt mouvementées.
Sauf pour ceux qui ont misé sur l'or et les matières premières, voir mes posts sur http://www.preparerlavenir.com/2011/05/performance-2010-investissement-fcp-or.html ou encore http://www.preparerlavenir.com/2011/05/2-mois-de-garde-offerts-sur-aucoffrecom.html

Anonyme a dit…

Commençant à avoir un peu d'expérience (10 ans dont 5 plus assidus), pour moi le timing idéal ne peut exister: "vendre au plus haut, mais acheter au plus bas". Sinon tout le monde mettrait son argent en bourse. Pour ma part,j'ai fait à peu près la 2ème erreur, j'ai vendu partiellement (10% portefeuille). Mais, à y réfléchir, cela n'en ai pas eu car les risques perçus étaient très élevés (crise 1929). Pour conclure, j'en ai tiré 2 conclusions. 1 maintenir et suivre par indicateur son allocation d'actif: je maintiens un ratio entre 30% et 50% d'action dans mon patrimoine financier. 2 investir toujours progressivement pour ne pas subir les aléas du marché

Anonyme a dit…

Salut à tous

investi en actions depuis 2006, j'ai moi aussi commis les mêmes erreurs; moyenné à la baisse souvent bien trop tôt et vendu assez vite, par crainte de perdre (vendu il y a deux ans RUBY à 44/ pour un PRU de 33 - je n'ose plus aujourd'hui regarder le cours de l'action....
désormais, je suis sur des actions de rendements, en essayant de diversifier de manière équilibré sur 4 secteurs: énergie/ Télécom/ santé et construction. Objectifs: 8 valeurs de rendements réparties en 4 groupes équilibrés. Je ré-injecte systématiquement mes divs.. (Encore quelques erreurs en rachetant souvent trop vite). Même tactique qu'Olivier en injectant en plus mes liquidités pour augmenter les volumes et diminuer les frais. Grâce aux divs, je suis en + sur mon PEA mais de manière fragile compte tenu des hauts et bas actuels. Je me console en me disant que mes PRU baissent à chaque versement de divs.
actions majeurs:
Vinci
Vivendi (ma préférée)
Sanofi
france télé.
GDF
Total

en visé: Bouygues

Bonne chance à tous
JP

Olivier a dit…

Bonjour JP, merci de ton commentaire, on a en effet une approche actuelle très similaire pour les actions, avec également quasiment les même titres...comme la plupart de ceux qui sont sur du rendement en ce moment! J'y reviendrais bientôt, je viens de réinvestir un peu suite aux baisses récentes, et je suis également positif sur mon PEA grâce essentiellement aux dividendes touchés depuis le début d'année. Bon dimanche

Anonyme a dit…

Très bon article, merci pour le retour d'expérience "honnête".

Fred de: http://devenirunpeuplusriche.blogspot.com/

Olivier a dit…

Fred, merci à toi !

options digitales a dit…

C'est une des regles d'or lorsque l'on investit en Bourse, ne pas vendre en cas de degringolade des cours. Il faut savoir faire preuve de patience. Sur le long run on en sort toujours gagnant.

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...