mercredi 24 juin 2020

Comment ma location Airbnb a résisté au coronavirus ?


En septembre dernier, je vous expliquais combien me rapporte ma location touristique Airbnb et je concluais en affirmant qu’il s’agissait réellement de mon meilleur investissement !

En effet sur 3 années pleines de location de courte durée via uniquement Airbnb, j’ai dégagé quasiment 17000€ de cashflow. 17000€ de recettes supplémentaires à toutes mes dépenses, y compris les mensualités de remboursement du prêt. Un investissement donc très rentable, au-delà de toutes mes espérances et bien plus qu’autofinancé.

De plus, je me disais que la pérennité était assurée, ayant la chance d’habiter dans une région attirant des voyageurs du monde entier le plus souvent pour un motif qui ne changerait jamais, une forêt mondialement connue pour ses spots d’escalade ! 

Oui mais voilà l’improbable est arrivé avec la pandémie du COVID-19 !

J’avais déjà mal commencé l’année avec un mois de janvier durant lequel j’avais décidé de ne pas louer pour effectuer des rénovations. J’avais toutefois déjà une dizaine de réservation sur 2020, plus de 4000€ théoriquement acquis. 

L’impact du COVID-19 sur mon activité est devenu concrète partir du mois de mars. Un groupe d’américain avait décidé de louer notre gite pour presque 4 semaines. Mais face à l’ampleur de la crise et la fermeture des frontières, ils ont évidemment décidé de repartir précipitamment au bout de 2 semaines. Soit 2 semaines de location que j’ai dû rembourser.

Plus dans les jours qui ont suivi, les uns derrière les autres tous mes voyageurs (100% étrangers) ont été contraint d’annuler pour les mois d’avril et de mai…

Le mois d’Avril s’est donc passé sans la moindre réservation, confinement oblige. L’occasion de refaire des peintures !

Début mai, il m’a semblé que l’année allait être très difficile, que le tourisme mettrait des mois à redémarrer (même s’il allait repartir, les gens oublient très vite comme on le constate actuellement, les gestes barrières semblent déjà oubliés pour beaucoup) et surtout personne n’avait de visibilité sur l'avenir. 

Ayant donc une forte incertitude sur les revenus à venir, j’ai décidé d’agir sur les dépenses. J’ai donc décidé de contacter ma banque pour déclencher l’une des clauses de mon contrat de prêt immobilier, à savoir reporter un certain nombre de mensualités.

C’est donc chose faite, je vais reporter cette année 6 mensualités de prêt, de juin à novembre. Environ 4000€ de dépenses que j’éviterai cette année. Évidemment la contrepartie est que je ne rembourse pas non plus le capital durant cette période. Mais je souhaitais avant tout éviter de devoir sortir du cash pour financer mon investissement.

Un fort rebond dès la fin du confinement

2 mois plus tard, sous réserve que l’on ne subisse pas de 2ème vague de COVID-19 à l’automne, les perspectives sont à nouveau devenues prometteuses pour 2020.

Dès la fin du confinement, habitant à moins de 100 km de Paris, j’ai déjà eu la chance d’accueillir de nombreux parisiens en quête de nature, après 2 mois de confinement ! une excellente solution alternative aux européens toujours interdit de déplacement en France à ce moment.

Juin a été un peu moins rentable, peut-être en raison de la limite des 100km pour les déplacements supprimée ou d’une météo moins propice à partir en week end.

Mais le mois de juin a surtout été marqué par de nombreuses nouvelles réservations, 8 déjà ! En effet, les européens peuvent à nouveau voyager. 3 belles réservations de Néerlandais pour juillet par exemple. Les 1800€ de revenus sur juillet seront quasiment atteint. 

Comme vous  pouvez le voir ci-dessous, la plupart des mois restants de l’année génèrent des recettes. Aout est encore un peu faible (mais j’ai bloqué 2 semaines sur le calendrier pour mes vacances…) et novembre reste encore à remplir. Pas de doute, que des réservations Airbnb arriveront.

Du cashflow malgré le COVID-19 ?

Qu’en est il donc du bilan financier de l’année 2020 ? Comme expliqué précédemment, le report de 6 mensualités de prêt immobilier va  réduire les dépenses et limiter le montant global autour de 9000€ cette année.

D'autre part, à ce jour, sur la base des revenus déjà obtenus et des réservations planifiées sur le reste de l’année, les recettes seraient déjà supérieures à 9000€.

Je serai donc déjà en position de générer à nouveau un cashflow important, même en 2020, l'année du coronavirus ! ce qui me semblait encore très utopique il y a 2 mois.

Il y a bien sûr encore une grosse part d’incertitude par rapport aux années précédentes. La pandémie est très loin d’être terminée dans le monde.  

En vert : les recettes annuelles

En rouges : les dépenses annuelles

En violet : la différence entre les recettes et les dépenses (= cash obtenu)

En bleu : le cash généré + le montant du capital remboursé dans l’année

A noter qu’un protocole sanitaire a été mis en place par Airbnb, qui souhaite s’assurer que tous ses hôtes désinfectent très minutieusement les logements entre 2 groupes de voyageurs. Je viens de parcourir les 38 pages du document…je dois à présent encore répondre au quizz qui me donnera ou non la possibilité de limiter le temps entre 2 voyageurs à 24h au lieu de 72h comme imposé à présent.  Une petite contrainte supplémentaire, mais négligeable dans le contexte actuel.

La plupart des entreprises dans le monde ont été ou seront touchées par cette crise du coronavirus, et plus particulièrement celles liées au tourisme. Evidemment, je n’y ai pas échappé, mais probablement pas aussi fortement que j’aurai pu le craindre.

On constate tout de même que l’envie de ressortir et de voyager est toujours présente. L’impact du COVID-19 sur ma location touristique Airbnb sera  limitée, et la plupart des voyageurs ayant dû annuler leurs réservations pour cette année, ont déjà tous promis de revenir dès que possible, en 2021 !



2 commentaires:

campagne-financement a dit…

Campagne financière a tout personnes qui sont en besoin d'urgence
Vous avez besoin d'un crédit, vous êtes rejetés par des banques ou vous
êtes fait avoir plusieurs foies par des faux prêteurs et vous désirez
toujours avoir un prêt pour subvenir a vos besoins quelconques pas de problème.
Quelle que soit votre situation financière.
Je vous offre les prêts hypothécaires, prêts commerciaux, les prêts
internationaux, les prêts personnels et des prêts exclusifs Prêts éducatifs.
J'offre des prêts à la disposition des sociétés de personnes et des
entreprises, d'autres publics et privés, et de nombreux autres.
Nous mettons à votre disposition un prêt à partir de 5 000€ à 200.000.000€ à
des conditions très simple sur un taux d'intérêt de 0,80 % .
Vous pouvez rembourser sur 3 à 45 ans maximum a selon la somme prêtée.
Contacter moi pour plus d'information ; chantal.norin@hotmail.com / chantalnorin02@gmail.com

campagne-financement a dit…

OFFRE DE PRÊT ENTRE PARTICULIER SÉRIEUX EN 72H A 0,80% EN SUISSE, SUISSE.CH, EN 3J/72H EN EUROPE SUISSE Nathalie.dihars@outlook.com



-info : Nathalie.dihars@outlook.com /// whatssap: +33756901515

Bonjour,

Je suis MmeNATHALIE DIHARS , Femme d’affaire d’origine Française et résidant en France.

Dans le but de lutter contre la pauvreté et l’exclusion bancaire, je vous propose en ligne :

-Des Prêts commerciaux
-Des Prêts personnels
-Des Prêts de financement
-Des Prêts immobilier

Et tout allant de 5 000 euros à 50. 000 000 euros.

Le taux d’intérêt des crédits est de 0,80% sur l’ensemble du prêt et les conditions d’offre de prêt sont très simples. Les prêts demandés sont obtenus dans un délai de 72 heures après le dé
pôt des dossiers.

Mon offre est sérieuse, vous pourrez vous en rendre compte à travers la procédure qui est la procédure légale d’octroi de prêt entre particulier.

Contactez-moi dès aujourd’hui et faites-moi connaître le montant d’argent que vous voulez emprunter.

Mon adresse e-mail est la suivante: Nathalie.dihars@outlook.com

NATHALIE DIHARS

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...