mercredi 16 avril 2014

Le meilleur placement pour un débutant

Cet article participe au carnaval d'articles “Que conseilleriez-vous à un débutant qui veut commencer à placer son argent ?” organisé par Marc du blog MieuxGererSonArgent.com.
Retrouvez les réponses d'autres blogueurs en cliquant-ici.


On pourrait évidemment lister beaucoup de bons conseils à donner à un jeune qui commence à avoir un peu d’argent à placer : en premier lieu se bâtir une petite épargne de précaution pour les coups durs, ne pas s’endetter pour des biens de consommation, prendre date en ouvrant un PEA ou une assurance vie…

Bref, tout ça c’est très bien, ce sont certainement de bonnes pratiques, mais l’impact restera limité.

Au delà de la recherche du meilleur placement, il y a un principe qui peut faire merveille à long terme…auquel tout le monde devrait être sensibilisé, un concept de base qu’Einstein appelé semble-t-il la 8ème merveille du monde !

Il s’agit des intérêts composés.

Soyons réaliste, peu de personnes auront la discipline de s’y tenir. Mais encore faut il avoir déjà pris conscience du pouvoir d’enrichissement offert par ces intérêts composés.

Ensuite, à chacun de se prendre en main pour la mise en œuvre !

A titre personnel, même si j’ai eu toujours eu de bonnes habitudes budgétaires ou d’épargne, je sais à présent que j’ai commencé trop tard, que j’ai perdu probablement une dizaine de précieuses années.

Comprendre que le temps joue en notre faveur et savoir estimer à quel point est une connaissance clef, qu’il faudrait éduquer aux plus jeunes. Ils ne vivront pas plus riche, mais pourront passer une retraite paisible, quelques soient les réformes à venir...

Qu’est-ce que les intérêts composés ?

C’est simplement le fait que l’argent que l’on place génère des intérêts, qui eux même généreront des intérêts supplémentaires l’année suivante. 



Pour les matheux, ça correspond à cette équation, Vf étant la valeur finale du capital, Vi la valeur initiale, rho le taux d’intérêt du placement et α, la durée...le nombre d’année. α étant une puissance, on comprend l’importance de ce paramètre dans le résultat final.



C’est là qu’on réalise que le temps, ou plutôt la patience et la persévérance, c’est vraiment de l’argent ! Beaucoup d'argent.

Et c’est justement ce qui rend très difficile la mise en œuvre pratique de ce principe: comment resté discipliné et focalisé sur son objectif sur 30 ou 40 ans ? comment épargner régulièrement tous les mois sans jamais puiser dans ce capital et lui laisser le temps de nous offrir un récolte fructueuse.

 
Quelques chiffres pour illustrer le pouvoir des intérêts composés

Prenons le cas de figure où une personne arrive à épargner 150€ par mois. (soit 1800€ par an).

Sur une durée de 40 ans, ce sont 72000€ qui auront été mis de côté. Mais placés à 3% annuellement, sans jamais puiser dans les intérêts perçus, on se retrouve à la tête d’un capital quasiment doublé, soit 135 700€ précisément.

Comme si vous aviez épargné plus de 282€ par mois sur 40 ans, sans intérêts…


En plus de la durée, un autre paramètre permet d’accélérer l’effet boule de neige, la composition des intérêts, il s’agit du taux d’intérêt.

Si on ajoute seulement 1% de plus au taux d’intérêt de l’exemple ci-dessus (4% au lieu de 3%), c’est à présent 171 000€ de capital que l’on détient au bout de 40 ans. (toujours pour uniquement 72000€ placés petit à petit…).

Soit 100 000€ de gain uniquement grâce aux intérêts !

On pourrait presque dire, sans rien faire, de manière passive…mais ce n’est pas tout à fait vrai, gagner 1% annuellement demande un certain effort !

On constate bien sur le graph ci-dessous que la courbe avec intérêts cumulés commence à bien s’infléchir sur les 5 à 10 dernières années…


Chaque point de rendement supplémentaire a énormément d’impact sur la durée, d’où l’importance d’optimiser ses placements. Sur un an, ça ne change peut-être pas grand-chose mais sur 40 ans, le résultat est totalement différent…

Avec 6% de rendement annuel, toujours pour 150€ placés par mois sur 40 ans, le gain sur 40 ans est de plus de 200 000€, avec un capital final de 278000€…





Devenir millionnaire…

Bien sûr, au-delà du nombre d’année et du taux d’intérêt du placement, il y a un dernier facteur qui impacte énormément le bénéfice des intérêts composés, le montant d’épargne mensuel.

Alors combien faudrait-il placer par mois pour être millionnaire en 40 ans ?

En gros 500€ par mois à 6% !



Tout le monde ne peut évidemment pas épargner 500€ par mois, mais un tout petit effort (170€ au lieu de 150€ par exemple), maintenu sur une longue durée a beaucoup d’impact !

A ce sujet, je vous conseille un simulateur en ligne très parlant, the 1% more savings calculator que vous pourrez trouver sur de site du New York Times. (Les chiffres sont en dollar, mais on peut parfaitement les lire en euros, les conclusions sont identiques.)

A partir des revenus annuels et du pourcentage d’épargne, cet outil permet de connaître le montant de l’épargne acquis au bout d’un certain nombre d’année et surtout il permet de se rendre compte du bénéfice d’épargner seulement 1% de plus.

1% c’est souvent négligeable dans un budget mensuel, mais faire ce petit effort supplémentaire s’avère très payant au fil des années…


Bien placer son argent pour un débutant

Épargner et investir le plus tôt possible, de manière régulière, constante et disciplinée est la voie royale pour se bâtir un capital et un patrimoine, et ce grâce aux intérêts composés. 
L’enrichissement sera amplifié par 3 facteurs : le temps, le montant de l’épargne, et le taux d’intérêt du placement. 
Celui qui a compris cela a déjà fait un grand pas !

Reste à gérer l’exécution du plan derrière…


Comment faire en pratique ?

Ca génère évidemment des tas d’interrogations. Comment dégager une capacité d’épargne ? comment garder la motivation dans le temps ? Sur quel support financier placer son argent ? Comment optimiser le rendement ? …

Ce qui compte, c’est avant tout de commencer, le plus jeune possible. Même de façon modeste. Puis d’apprendre et d’améliorer son placement.

L’assurance vie est probablement l’un des outils qui répond le mieux au besoin : pas de plafond maximum, pour une durée indéterminée, avec possibilité de versement mensuel, un fond garantie en euro dans les 3% pour initier le processus, puis la possibilité d’augmenter petit à petit son rendement (grappiller quelques pourcent annuels en plus…) avec des unités de comptes

Tirer profit des intérêts composés est un vrai challenge, très fructueux à terme, mais qui requiert une motivation sans faille !

22 commentaires:

Marc de Mieux Gérer Son Argent a dit…

Salut Olivier,


Merci de ta participation au carnaval d'articles.


Ton article est vraiment très intéressant, et montre bien que les intérêts composés sont vraiment très importants pour un investisseur long terme.


D'ailleurs Einstein disait peu ou prou : "Les intérêts composés sont la plus grande force dans tout l’univers" .
On comprend vite pourquoi !


Du coup tu fais bien de conseiller de s'occuper d'épargner rapidement car ça fera la différence au bout d'un certains temps, même seulement 20 ans.
En attendant l'allocation d'actifs peu changer tant que l'on garde un bon rendement et qu'on réinvesti tous les gains.


Il y a aussi une différence parlante entre quelqu'un qui commence à épargner tout de suite 100€ /mois pendant 40 ans et un autre qui va commencer à épargner 150€ /mois pendant 30 ans mais en commençant 10 ans après.
Car les 2 courbes ne se rejoignent qu'à la fin des 40 ans...

Pour que ça soit plus parlant notamment avec des graphiques, j'avais fait 1 article là dessus : http://mieux-gerer-son-argent.com/vos-economies-daujourdhui-sont-vos-richesses-de-demain/

Marc.

Anonyme a dit…

La formule est fausse (voilà pourquoi il faut se méfier de wikipedia :-) )

Si vous remplacez:
Vi = 72000€
p=0.03 (3%)
alpha= 40 ans

le résultat est 239 866 € et non pas 137 500 € (faites le calcul par vous même)

le véritable résultat est 139 794 € en plaçant 150 €/mois à 3%annuel pendant 40 ans.

J'apprends L'argent a dit…

Bonjour Olivier,

Superbe article sur l'intérêt des intérêt composés (j'ai pas pu résister ^^) !

Il est vrai qu'on ne se rend pas forcément compte que ceux-ci peuvent nous faire gagner beaucoup d'argent. C'est pourquoi je trouve très intéressant de nous montrer les chiffres, c'est beaucoup plus parlant !

Epargner est le geste essentiel pour commencer une bonne gestion de ses finances personnelles.

Merci Marc pour le partage,

Adam

Olivier a dit…

@Anonyme, attention, la valeur initiale n'est pas de 72000€ mais de 0€ ! les 72000€ sont placés sur 40 ans,au rythme de 150€ par mois...donc évidemment il ne faut pas appliquer cette formule !
Mes graphs sont calculés sur Excel, par itération, pas avec l'équation. D'ailleurs je confirme, j'ai bien 137522€...et si par contre, je simule avec 72000€ de versement initial et 0€ d'épargne mensuelle par la suite, je retrouve bien les 234866€ (que donne aussi l'équation). A bientôt.

Didier a dit…

Bonjour,

En effet la formule pour la capitalisation d'une suite d'annuité (a) placée à un taux i pendant une durée de n années est
Vf=a*[((1+i)^n)-1]/i
la formule en ligne est peu lisible je détaille ici avec les chiffres de l'exemple
150 euros par mois avec un taux annuel on a donc une annuité de 150*12 soit 1800
i le taux d'intérêt 3% soit 0.03 durée n 40 ans
(1+0.03)⁴⁰ =3,262037792
(1+0.03)⁴⁰-1=2.262037792
(1,03⁴⁰-1)/0.03 =75,4012597333
(150*12)*[(1,03⁴⁰-1)/0.03]=135722,26 CQFD (attention entre l'article et les commentaires vous avez permuté le 5 et le 7)

Sachant que dans la vraie vie les intérêts sont versés avec un nombre entier de centimes alors que la formule manipule des réels et que selon le placement les intérêts seront souvent comptabilisés par quinzaine (et pas annuellement) vous aurez au final un chouîa de différence mais comme personne ne va faire l'opération sur 40 ans (à l'échelle d'une vie humaine 40 ans c'est un bail !) on ne va pas chipoter pour quelque centaines d'euros...

Ce qu'il faut retenir des intérêts composés au-delà des chiffres c'est qu'il ne faut pas hésiter à réinvestir les revenus de nos placements. Pour certains c'est intrinsèque tant que vous ne retirez pas (par exemple un livret) pour d'autres c'est à vous de faire le geste (par exemple verser le loyer tiré d'un investissement locatif sur une assurance vie permet de décupler la rentabilité finale de l'opération)

BakOonLy a dit…

Bonjour Olivier,

Il serait pertinent de prendre en compte l'inflation. La valeur des 150€ économisé il y a 40 ans ne correspond en aucun cas à la valeur des 150€ d'aujourd'hui..

Claudia a dit…

Reste le problème de l'inflation - 1 E n'est plus 1 E au bout de 40 ans...

Olivier a dit…

@Bakoonly, Claudia, évidemment sur une telle durée l’inflation intervient. Mais ça ne change rien au principe, je m'explique. Si je prends le 2ème cas de figure, 150€ par mois à 4% qui donne au bout de 40 ans 171000€: 100000€ de gain, ça parait peut-être beaucoup aujourd'hui et finalement pas tant que ça dans 40 ans...un équivalent actuel de 50000€ tout au plus ? C'est un réalité, mais il faut pas oublier non plus qu'en parallèle, vos 150€ d'épargne mensuelle évolueront également au rythme de l'inflation. Au bout de 20 ans, ce sera peut-être 200€ mensuel qui seront placés, avec la même "facilité" que 150€ d'aujourd'hui...Et donc au final le gain réel au bout de 40 ans, sera supérieur à 100000€. On est donc bien d'accord que les chiffres sont forcément faux, mais le pouvoir de démultiplication du capital grâce aux intérêts composés reste vrai. Bonne journée

Guilhem d'étudiant investir a dit…

Salut,

super article qui résume bien un fait : "Plus on commence jeune, moins il y a d'efforts à produire".

Quelque chose qui serait intéréssant serait de faire la même étude mais en partant avec des chiffres dans les premières années qui sont bien supérieurs. Je m'explique : quand on est jeune, on est sûrement près à prendre plus de risque. Si l'on applique des taux de rendement supérieurs à 6 % (dans la limite du raisonnable) et que on le réduit au fur et à mesure, je pense qu'on se rendrait encore mieux compte de la force de l'intérêt composé.

Quelqu'un pour tenter l'expérience ? :)

Baunat Diamonds a dit…

Effectivement, cela demande beaucoup de patience alors qu'en est il d'un jeune dépourvue de patience ? :) Dès qu'il a mis un peu d'argent de côté, c'est bien aussi de placer son argent sur des biens matériels non ? Par exemple l'or, le diamant d'investissement, etc.

Sovanna Sek a dit…

Bonsoir,

Dans un scénario conventionnel, un placement à intérêts composés est un moyen de s'enrichir sur le long terme. Cependant, le monde évolue de manière exponentielle avec un niveau d'inflation qui pourrait s'avérer volatile dans les années à venir. Par conséquent, cette dernière ruinerait cet avantage.

Cordialement.

Sovanna SEK de GenY Finances

assurance-vie a dit…

@ Sovanna: si l'inflation grimpe alors on peut espérer que parallèlement le taux de rendement des actifs sera lui aussi à la hausse.
Si ça n'est pas le cas alors il faudrait compenser en augmentant l'effort d'épargne (ce qui devrait être envisageable si le revenu s'apprécie au même rythme que l'inflation)

Ben de Bourse Ensemble a dit…

Salut Olivier,

Ah la puissance des intérêts composés!... La grande question c'est: pourquoi on ne l'enseigne pas plus à l'école en expliquant son importance?!?! Ça permettrait a beaucoup plus de monde d'en prendre conscience jeune et se mettre sur la bonne voie rapidement.

C'est déjà pas toujours facile de mettre un système en place pour profiter de la puissance des intérêts composés, alors quand on n'a même pas connaissance de sa puissance...

Ben

hestia immo a dit…

Je penses bien que l'investissement dans le domaine immobilier présente nombreux avantages,surtout lorsqu'on a avec nous une agence digne de confiance

Romaric a dit…

@ Olivier : Je ne suis pas tout a fait d'accord avec toi, en effet, tu parles du dividende 2014 de 0.60 € qui sera versé fin 2014/ 1er semestre 2015 (acompte + solde) mais tu oublies le solde du dividende 2013.

Hors si tu achète des actions Orange par exemple aujourd'hui, tu toucheras en juin 2014 sur ces actions, le solde du dividende 2013 (soit 0.50 €) puis le dividendes 2014 entier (0.60 €) donc tu augmente le rendement de ces actions la.

Tu fait donc d'une pierre, deux coups en optimisant le rendement des nouvelles actions et en baissant ton coût unitaire.

Moi c'est ce que je ferait mais ça n'engage que moi.

A bientôt

Romaric

Martin a dit…

Bonjour!

Selon moi, le meilleur placement en bourse que puisse faire un investisseur à ses débuts serait d'investir dans une entreprise pilier, c'est-à-dire, un chef de file dans son secteur offrant une croissance de 10 à 15% de son b/a par année, un bon dividende, de bonnes perspectives d'avenir et pouvant être acquise à bon prix disons entre 12 à 16x les profits des 12 derniers mois.

Martin
www.investir-a-la-bourse.com

Etienne a dit…

Le meilleur investissement que peut faire un débutant est de s'offrir une dizaine de livre référence sur le sujet, pour se former activement.
Si le niveau d'éducation financière était meilleur en France, l'existence même de cet article n'aura pas lieu d'être...

Investir en soi est le plus important, j'en suis convaincu

MisterPlacements a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Anonyme a dit…

Le saute-livrets est une alternative au Livret A! Y-a pleins de sites qui nous aident: lafourmiz, misterplacements, francetransaction...

Paul a dit…

Merci Olivier pour cet article très intéressant, il m'est bien en évidence l'effort d'investissement pour un particulier et l'intérêt d'un placement sur le long terme pour une augmentation profitable du placement et des intérêts qui vont se cumuler... ("l'effet boule de neige" comme cité dans l'article)

Anonyme a dit…

N'oublions pas les prélèvements sociaux et la fiscalité...

Attentifimmo a dit…

Merci beaucoup pour cet article pertinent, je m'en réjouis d'avance.

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...