vendredi 11 mars 2011

Vivre en Suisse, 10 mois plus tard: une capacité d’épargne triplée !

Je vous avais parlé d’un ami qui est parti s’expatrier en Suisse il y a maintenant plus de 10 mois afin d’y travailler. Il vous racontait dans cet article son expérience après 6 mois sur place. Il y été très satisfait à tout point de vue, mais il lui fallait un peu plus de temps pour commencer à faire un premier bilan comptable de sa situation.

C’est ce qu’il a fait depuis, après de 10 mois sur place. 

Dans le tableau suivant, la comparaison est exprimée en pourcentage du salaire net. Par exemple, en Suisse, le poste logement de son budget représente 25% de son salaire net « suisse ». En France, c’était également 25%, mais 25% de son salaire net « français ». Même proportion mais pas la même valeur absolue.

Son salaire net est 2 fois (2,05 fois exactement) plus élevé qu’en France.


La ligne à retenir est la ligne « épargne » : 36% en Suisse de son salaire net, au lieu de 26% en France.

C’est donc plus en proportion mais surtout c’est 36% d’un salaire 2 fois plus important ! Au final, il met de coté 3 fois plus qu’en France ! Admettons qu’il y vive 5 ans, il aura épargné l’équivalent de ce qu’il aurait fait en France en 15 années …


Pour info, voici les différentes dépenses classées dans les catégories du tableau :
  • Revenu : Salaire net (cotisations retraites payées), Primes diverses (épargne salariale, ...), Allocations familiales
  • Logement : Loyer, électricité, Telecom (Tels, Internet)
  • Impots : Impots sur le revenu, Impots locaux, Gestion des dechets
  • Depenses courantes : Courses, Machine à laver, Cout d'entretiens des comptes en banque
  • Assurances : Assurance maladie, Assurance voiture, Assurance logement, Assurance incendie
  • Transports : Essence, transports en commuun, taxe auto

Et bien sûr, un point essentiel, c’est qu’il continue à être très heureux de sa vie en Suisse ! Il n'y a pas que l'argent qui compte...Rien que du positif donc pour le moment, un enrichissement certain sans aucun sacrifice, bien au contraire !


Sur le même thème :

10 commentaires:

Seb F. a dit…

Intéressante comparaison.
Pour être encore plus précis, il serait intéressant de savoir :
- dans quel canton il travaille (VD, GE, ...), car les salaires et prix (logement par expl) varient pas mal entre les cantons
- s'il loge dans le même canton qu'il travaille (normalement oui, s'il est là depuis 10 mois) ou s'il est frontalier.
En effet, être frontalier quand on travaille en Suisse permet de garder une bonne partie des coûts du bon côté de la frontière... pour maximiser encore l'intérêt du travail sur Suisse !

Olivier a dit…

Seb F, il n'est pas frontalier, il avait décidé de s'installer vraiment en Suisse. A priori, frontalier présente encore plus d'avantages, financièrement parlant en tout cas. Pour la petite histoire, il est tout de même revenu récemment sur Pontarlier pour une réparation auto...faut que je vérifie pour son canton. Merci de ton commentaire, à bientôt.

chroom a dit…

j'habite en Suisse moi-même et je m'étonne vraiment qu'il y paie plus d'impôts qu'en France... à mon avis il y a un petit bug là et il se pourrait qu'il gagne encore plus... même s'il vit dans un canton/commune qui soit très gourmand

Mohamed Semeunacte a dit…

Vraiment interessant cette comparaison. En inde j'avais rencontré justement un Suisse qui me disait qu'il s'en sortait à peine avec 5000 euros par mois plus les aides de l'État. (1 femme et 4 enfants soit dit en passant).

Pour info je confirme que l'expatriation donne à peu près les mêmes résultat en épargne. Peut-être un peu plus si on est pas du genre dépensier. Peut-être un peu moins si on aime les restos tous les jours et les hotels de luxe le soir lol.

Merci pour l'article :-)

l'ami a dit…

Bonjour à tous.
Pour repondre à la question du canton je vis et travaille dans le canton de Vaud.
Pour ce qui est de l'imposition, etant impose à la source( donc des le premier salaire et ceci sans avoir rempli de feuille d'imposition) un recalcul est en cours par le centre des impots en ce debut d'année.
Pour autant, les simulations que j'ai pu faire sur le site des impots ne me laissent pas rever d'une grosse correction.
Mohamed Semeunacte, je suis interessé par une analyse du même type sur un salaire d'expat'.

Martin a dit…

Il doit bien gagner quand même pour ne dépenser que 5% en courses et autre... Et les assurances sont chères en Suisse...

Cela montre aussi que la vie coute cher en suisse car quand il dépensait 74€ en France (74%*100€), il en dépense 131,2€ (64%*205) en Suisse. Un coût de al vie près de 80% plus élevé?

Sinon s'il vit 5 ans en Suisse, il aura plus épargné qu'en 15 ans en France... car entre temps, il jouira des intérêts composés... A 7% par an, il aura épargné le double en bossant 5 ans en suisse et en placant cet argent qu'en bossant 15 ans en France...

Guillaume a dit…

Un point important à prendre en compte quand même c'est que l'immobilier est beaucoup plus cher en suisse qu'en France (de manière générale).
De plus sauf erreur de ma part, il faut 25% du montant du bien en apport cash.

Donc ce qui veut dire pour un appartement à 300 000€ il faut apporter 75 000€...
Donc il faut épargner plus en Suisse!!! :)

Anonyme a dit…

jamiiiil !

Anonyme a dit…

D'accord mais il gagne combien vraiment en Euros ? C'est secret ?

Anonyme a dit…

Bonjour, est-il possible d'échanger par mail car j'aimerais vivre la bas également ?

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...